.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Grande Discussion (Tintintiiiiin)

Aller en bas 
AuteurMessage
June Hitsun

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le brouillard=D
Loisirs : Tenter de chevaucher la brume.
Amour ? : Quelqu'un d'inaccessible.
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Empathie lègère (Ressent les émotins extrèmement forte ressentit dans son entourage proche) / Marchombres (avec toutes les capacités que cela donne) / Greffe : Toute sortes d'armes blanches apparaisant entre ses mains.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Ven 19 Juin - 23:10

June était dans son arbre, assise sur la branche la plus proche du tronc, celle qui lui servait de "chambre". Les fesses posées sur ses couvertures, une cigarette a la main. Elle fixait d'un air morose les flammes qu'elle avait fait flamber à l'aide de quelques brindilles sèches, qu'elle avait trouver. Le bocal en Pyrex qu'elle avait emprunter a un des laboratoire de l'établissement se montrait très utile lorsque le vent et la pluie faisait rage. Elle approcha ses mains du verre et apprécia la douce chaleur qui s'en dégageait. Elle avait toujours détestée la pluie. Elle ne supportait pas d'être mouillé alors qu'elle était habillée. Elle fixait donc d'un air renfrogné la pluie qui tombait dru depuis le début de la journée. Elle regardait les larges feuilles de l'arbre d'où glissait a intervalle régulier de grosse goûtes. Elle détestait vraiment la pluie. De plus, l'arbre n'étant pas parfaitement étanche, elle recevait de temps a autre une goûte, dans la nuque, sur le nez ou le dessus du crâne. Elle grommelait de plus en plus. L'humidité avait fait frisé ses cheveux naturellement lisses. Non, vraiment la pluie ce n'était pas son élément. En plus, elle avait faim, pas étonnant puisque depuis le début de la journée elle était resté prostrée dans un coin attendant avec impatience la fin de l'averse.

-"Bordel de pluie a la con. Je déteste la pluie."

Il fallait qu'il pleuve un jour où elle avait décidée d'aller fair un tour en ville en plus. Et puis, la pluie lui rappelait son maître, il adorait la faire courir des heures quand il pleuvait a verse. Elle se rappelait les longues chevauché qu'ils avaient fait tout les deux par tout les temps, et ces longues heures de courses, qu'il lui avait fait enduré chaque jour qu'il vente, pleuve ou neige. Elle soupira lourdement, son maître lui manquait. Un gargouillement sonore tira la jolie blonde de ses pensée morose. Son estomac lui rappelait que sa vie ne se trouvait pas dans ses souvenirs, mais ici, maintenant, dans un arbre, sous une pluie battante et une humidité écœurante. Elle décida de se lever, quelque soit l'heure elle trouverait bien quelque chose à manger dans la pension. Elle saute souplement sur ses pieds, fixa quelque instant les environs, cherchant un passage entre les branches pour être le moins possible mouillé. Elle savait qu'il lui faudrait passer par les branches. Elle farfouilla donc dans sa grande besace pour en sortir sa combinaison. En quelque secondes, le cuir mate et souple se fondait sur sa peau. Elle enfila ensuite les bottes et se sentit enfin prête. Pour éviter de mouiller encore davantage ses cheveux, elle les noua en une longue tresse qu'elle entortilla sur elle même de façon a former un chignon. Elle sauta sur l'arbre voisin, se protégeant tant bien que mal de la pluie qui s'était mise a tomber, comme par hasard, encore plus drue. Elle sautait de branche en branche quand, distraite par un bruit quelconque, elle percuta le tronc d'un arbre de son épaule. Elle grogna, non pas de douleur mais d'ennui. Elle s'était ralentie. Elle arrêta sa course effrénée quelques secondes afin de vérifier si elle avait arracher le cuir de sa tenue. C'est le moment exact ou elle s'appuya sur le tronc qu'un oiseau décida de prendre son envol, secouant les branches et déversant ainsi de véritable trombe d'eau sur la jeune fille. Elle redressa la tête complètement trempée et hurla:

-" Putain de saloperie d'oiseau a la con!"

Elle se secoua pour évacuer l'eau qui lui coulait sur le visage. Elle repartit encore plus rapidement vers la pension, toujours sautant de branche en branche, plus concentrée que jamais, plus vite elle arriverait, plus vite elle pourrait prendre une douche brûlante et enfin se réchauffer. Et puis manger aussi. Elle sauta enfin sur la branche de l'arbre le plus proche de la pension. Au moment ou elle posa son pied sur la branche la pluie s'arrêta. Elle eu une petite exclamation de joie. Elle pourrait marcher pour arriver jusque là. Elle sauta doucement au pied de l'arbre. Mais, a l'instant, ou elle sortie de sous les frondaisons, la pluie repris, encore plus drue, encore plus violente. Elle jura et partie en courant le plus vite possible. Seulement, le sol de terre gorgée d'eau devenait molle et glissante. A caque foulée ses pieds s'enfonçait dans un magma boueux d'une teinte marron vomitive ou quelques brins d'une herbe sale flottait doucement. Elle plongea le pied dans une flaque et jura de nouveau, le pieds trempé, dégoulinant d'une substance peu ragoûtante, lui donnant plus l'envie de vomir que celle de manger. Elle continua néanmoins a courir jusqu'aux escaliers. Elle arriva devant les marches immenses, qui lui parurent interminable. Elle semblait glissante, et June eu rapidement la confirmation de ce qu'elle pensait, les marches était glissante, elle grimpa le long de la rampe de l'escalier et de bond en bond elle finit par atteindre enfin, le haut de l'escalier. Elle entra dans la hall qui n'était pas spécialement chaud a cause des fenêtres continuellement ouvertes. Elle grogna une fois de plus contre les éléments qui semblait se déchaîner au dehors. Elle courut le longs des couloirs, marquant le sol de ses pieds plein de boue. Elle cherchait désespérément quelqu'un qu'elle pourrait connaître même très vaguement. Elle ne croisait personne, vraiment, personne. Elle se décida a emprunter les escalier, espérant croisé quelqu'un dans les étages. Après avoir gravit plusieurs centaines de marches, du moins c'est ce qu'elle pensait, elle arriva enfin au niveau du panneau qui annonçait les chambres des surveillant. Elle hésita quelque secondes avant d'emprunter le petit escalier menant a celle de Kuenin, elle se sentait gênée de dérangé le pion mais bon. Kuenin était la seule personne qu'elle connaissait suffisamment pour se permettre de lui demander ça. Elle grimpa quatre a quatre la volée de marche qui la séparait de la porte de l'appartement du pion. Elle s'arrêta devant, frissonnante, trempée et sale. Elle observa ses bottes se demandant si elle pourrait les récupérées ou non. Elle se décida enfin a frapper, craignant de le dérangé ou qu'il ne soit pas là.

*Pitié, faites qu'il soit la...*


Elle tendis sa petite main vers la porte de bois brun et tapa trois petit coup bref.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuenin Chipuru

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 35
Localisation : Partout et Nulle Part
Loisirs : Fumer, Lire, Ecrire, Regarder tout et rien, Découvrir
Amour ? : Personne
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Controle Temporel / Chiropracticien
Sang:

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Dim 21 Juin - 1:38

[Je posterais bientot promis. Désolé de te faire patienter mais ce n'est pas très évident en ce moment, comme tu l'auras remarquer je ne brille plus par ma présence sur le site. Bientot j'aurais relevé la tête et je reviendrais, mais, encore désolé, tu devras patienter... Adishatz]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Hitsun

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le brouillard=D
Loisirs : Tenter de chevaucher la brume.
Amour ? : Quelqu'un d'inaccessible.
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Empathie lègère (Ressent les émotins extrèmement forte ressentit dans son entourage proche) / Marchombres (avec toutes les capacités que cela donne) / Greffe : Toute sortes d'armes blanches apparaisant entre ses mains.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Dim 21 Juin - 15:06

[Ok, pas d'Problème Kiche, t'oublie pas hein, si ça va pas j'suis là, toujours hein! T'as mon numéro t'façon. J'taime <3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuenin Chipuru

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 35
Localisation : Partout et Nulle Part
Loisirs : Fumer, Lire, Ecrire, Regarder tout et rien, Découvrir
Amour ? : Personne
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Controle Temporel / Chiropracticien
Sang:

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Mer 1 Juil - 3:03

[Il est hors de question d'influencer la relation de June et Kuenin.]

Kuenin était entrain de prendre tranquillement sa douche quand l'orage commençait a gronder plus que sévèrement au dehors. L'air se rafraichissait, ce n'était pas une mauvaise chose, il avait fait tellement lourd toute la journée... Quel plaisir que cette douche, a l'eau tout juste tiède qui coulait en torrents sur le corps blanc du surveillant. Après avoir profité sans abusé de cette relaxation aqueuse, Kuenin sortit et noua juste une serviette autour de sa taille. Ses cheveux étaient encore mouillés, il les sécha sommairement, laissant soin a la nature d'opérer seule. Une dure journée venait de se terminer... Il avait plut, il avait fait lourd, pour finalement avoir un orage a la limite du supportable désormais. Kuenin ferma les fenêtres, pensant a June qui devait vraiment a avoir du mal a vivre dans ses arbres avec un temps comme ça... June... Depuis leurs aventures du lac, elle n'étaient plus là même, elle rougissait a tout vas au moindre détails, elle était encore plus maladroite et parfois un poil distante. Tseuh, cette Ayumi méritait vraiment pire...
Pour penser a autre chose, le pion se roula une de ses légendaires cigarettes et s'asseilla dans son canapé pour bouquiner un peu. C'était un vieil ouvrage qu'il avait trouvé dans la bibliothèque en fin d'après midi, une histoire impétueuse de jeunes gens qui s'aiment et qui s'engueulent a tout vas parce que le héros est mauvais et a un caractère de cochon et que l'héroïne est affreusement maladroite et exaspérante. Conflit d'amour et de moralité aux argumentations diverses et variées. Pas passionnant a s'en rouler par terre, mais ça valait son pesant d'or.
Alors que Kuenin arrivait au passage où le noir héros avoue a sa compagne qu'il ne peut pas la détester car celle ci, si insupportable fut elle, était un tantinet importante, des coups se firent entendre a sa porte. Il finissa sa ligne relatant de la souffrance du héros a devoir avouer qu'il tenait a elle et alla ouvrir.

-Ouais ouais j'arrive... Ah... June?

June se tenait devant lui, totalement trempé de la tête au pied, vêtue de sa combinaison de cuir. Elle lui demandait l'exil politique dans son appart a cause de la pluie qui n'arrêtait pas de pourrir son chez-elle.

-Euh... Bah oui vas y rentre.


Kuenin trouvait la demande spontanée mais pas plus dérangeante que ça. La demoiselle entra comme une furie, s'ébrouant juste avant de passer le pas de la porte. Elle était belle. Même totalement trempée par la flotte... Ils étaient seuls chez lui et le pion était entrain de se dire que c'était une bonne occasion en soit pour discuter des sujets encore non-abordés dans leurs relations étranges.
Le surveillant offrit une chaise a June pour qu'elle puisse a la fois se reposer et étendre ses affaires si besoin est, puis il alla dans sa salle de bains pour prendre une serviette. June avait retiré la plupart de ses vêtements, gardant juste sa combinaison de cuir moulant ses formes plus généreuses. Kuenin s'arrêta, quelque peu interloqué par tant de beauté physique sur un seul corps. Il n'en restait pas moins de marbre avec son air d'endormi. Il arriva dérrière June et lui posa la serviette sur le crane et en un sourire il rajouta:

-Sortez couverts!

Il fit le tour, répondit au sourire de la jeune fille et alla se réinstaller dans le canapé, rangeant un peu le désordre ambiant de l'appartement.

-Si tu veut prendre une douche vas y, c'est la porte a ta droite. Sinon pour ce soir je te passerais mon lit et j'irais dormir dans le canapé. Mais bon, il est pas l'heure de dormir pour moi!


Kuenin s'étendit et écrasa sa cigarette dans le cendrier débordant qui ornait la petite table de salon de son appartement. Puis il roula deux cigarettes, sachant que June allait fumer avec lui. Une fois sa tache accomplit il tendit une cigarette vers June qui n'était pas encore partie vers la salle de bains, malgrès son affirmation et sa volonté d'allé prendre une douche. Dans un sourire léger et habituel, Kuenin décida de faire le premier pas:

-Ton secret de MarchOmbre ne te permet donc pas d'éviter la pluie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Hitsun

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le brouillard=D
Loisirs : Tenter de chevaucher la brume.
Amour ? : Quelqu'un d'inaccessible.
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Empathie lègère (Ressent les émotins extrèmement forte ressentit dans son entourage proche) / Marchombres (avec toutes les capacités que cela donne) / Greffe : Toute sortes d'armes blanches apparaisant entre ses mains.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Sam 4 Juil - 1:15

June avait braver les eaux, et était enfin arrivé devant la porte de Kuenin. Après avoir frapper quelque coups, elle attendait. Elle commençait également a regretté ce qu'elle venait de faire. Kuenin... Tout était différent maintenant. Il savait. June ne détestait pas Ayumi... Non, elle lui avait permis de mettre a jour des choses qu'elle savait mais qu'elle n'osait pas s'avouer. Même si elle avait sûrement gâcher la plus belle histoire d'amitié que June avait eu. Si seulement Ayumi n'avait pas fais ça... Elle aurait pu encore continuer a nier ce que son cœur lui criait et rester amie avec Kuenin. Mais, ce qui avait été fait avait eu des répercussions inattendue pour la jeune femme. Désormais, elle était incapable d'articuler plus de deux mots compréhensible en face du beau pion elle rougissait sans cesse, passait son temps a se prendre les pieds dans les escalier, surtout quand il était là d'ailleurs. Elle devait avoir l'air d'une gourde. Et elle ne supportait pas les gourdes. Elle n'était pas niaiseuse! Elle ne voulait pas qu'il est cet image d'elle. Mais depuis cette triste soirée au lac, elle faisait tout pour éviter de croiser le regard indigo de Kuenin. Elle en souffrait, elle aimait parler avec lui et passer du temps à ses côtés. Mais aujourd'hui tout était fini. Bien que ce soir elle se trouve là, devant cette porte en bois, a fixer cette flaque d'eau sale et maronnâtre qui s'étalait sous ses pieds. Elle regardait la flaque s'étendre de plus en plus. Un long frisson traversa son corps. Le tonner grondait a l'extérieur et le vent soufflait fort, la fenêtre du couloir qui était ouverte laissait passer les rafales, violentes, qui secouait la jeune femme de part en part. Elle entendit du bruit derrière la porte. Elle voulut s'enfuir en courant pour ne pas avoir à lui parler, mais elle était là quand il ouvrit la porte.

-Ah... June?

Comme d'habitude, elle fut subjugué par la beauté quasi angélique qu'atteignait sans peine Kuenin. Elle remarqua ses cheveux encore humide. Peut-être était-il sorti? Ou alors il avait pris une douche. Elle observa avec attention se délectant avec délices des milles et unes merveilles qu'offrait le visage souriant en face d'elle. Son front recouvert par ses cheveux en bataille, plus foncé a cause de l'eau, son nez fin, ses joues douces et ses lèvres. Ah.. Ses lèvres... Elle mourrait d'envie d'y goutter. Mais, elle ne s'aventurerait pas a essayer. Il la repousserait sans aucun doute. De plus elle devait avoir l'air d'un rat crevé, trempée comme elle l'était. Elle suivit des yeux une goutte qui ruissela doucement le long du torse fin de Kuenin. Elle remarqua a l'instant ou la goutte disparut dans les plis de la serviette que Kuenin n'était vêtu que de ça. Une serviette éponge, blanche comme toute celle de la pension. Elle avala sa salive et attrapa compulsivement son ateba pour en mordiller le bout. Elle fixa avec désir se torse à la musculature fine qui la narguait. Si seulement elle avait pu se jeter dessus. Elle se demanda pour la millième fois si l'être en face d'elle était bien réel... Etait-il seulement conscient du fait qu'il atteignait une telle beauté? Kuenin semblait y arriver avec une facilité déconcertante. Elle n'arrivait toujours pas a réaliser qu'un homme, oui c'était un homme. Et d'ailleurs elle n'était qu'une pauvre gamine... Un obstacle de plus a l'amour qu'elle lui portait... Bref, elle n'arrivait toujours pas a comprendre comment un homme aussi merveilleux avait pu porter de l'intérêt, ne serait-ce qu'un peu, a une jeune fille dans son genre. Elle se décida enfin a lui répondre.

-Eh oui! C'est moi... Ahem... excuse moi de te déranger mais... La pluie m'pourrie la vie, en s'infiltrant dans l'écorce de l'arbre, pas moyen de dormir... Et... Euh... T'es la seule personne que je connaisse a la pension... TU voudrait bien m'preter ton canapé et ta douche juste pour ce soir?

Elle mordilla doucement l'ongle de son pouce attendant anxieusement la réponse du jeune homme. Peut-être qu'il allait dire non?! Peut-être qu'il allait lui dire d'aller se faire foutre! Qu'il ne l'aimait pas du tout, même en tant qu'ami! Et que désormais il ne voulait plus la voir! Le jeune homme lui sourit, l'air de trouver sa demande tout a fait normal. Il lui indiqua en tendant la main ce qui devait être son salon.

-Euh... Bah oui vas y rentre.

Elle secoua avec attention tout son petit corps avant de passer le pas de la porte heureuse de pouvoir entre chez lui et qu'il ne lui ai pas dit non. Elle pénétra dans l'antre du jeune homme. Un appartement a la décoration simple, en adéquation totale avec la personne qui y vivait, c'était un studio calme dans lequel elle se sentait bien. Sans qu'elle ne demande rien Kuenin lui apporta une chaise. Elle se dépêcha d'enlever les protection qu'elle portait au avant bras et au tibia. Elle les déposa sur la chaise et enleva doucement ses bottes. Elle courut jusqu'à la fenêtre pour les vider de l'eau qu'elles contenaient. Elle enleva ses chaussette et les posa avec le reste de ses affaires sur le dossier de la chaise. Elle s'assit doucement sur celle-ci. Soudain tout devient noir. Kuenin venait de lui jeter un serviette sur le tête. Il s'approcha d'elle et lui frotta les cheveux durant quelques secondes. Juste avant qu'il ne s'éloigne d'elle elle sentit, pour la deuxième fois, le contact frais des ses mains. Un frisson traversa son petit corps et elle sentit la chair de poule hérisser le moindre poil présent sur celui-ci.

-Sortez Couvert!

Elle laissa échapper un petit rire. Elle se sentait toujours gênée mais beaucoup moins. Elle retira la serviette de sur sa tête et elle observa quelque instant Kuenin tourner dans l'appartement et ranger quelque objets. Elle sourit en le regardant tourner a gauche et a droite prenant des objets là pour les reposer deux mètre plus loin. Elle ne put empêcher ses yeux de dérivé le long du dos du jeune homme avant d'arriver sur ses fesses musclé. Elle se mordit la lèvres et se força a tourner les yeux. Heureusement puisque Kuenin revint s'asseoir en face d'elle. Elle avait sentit au passage son regard se poser sur ses courbes. Mais bon, c'était sûrement son imagination débordante qui faisait encore des siennes.

-Si tu veut prendre une douche vas y, c'est la porte a ta droite. Sinon pour ce soir je te passerais mon lit et j'irais dormir dans le canapé. Mais bon, il est pas l'heure de dormir pour moi!


Elle pesta quelque secondes contre la proposition soutenant sans vergogne le fait que le canapé lui conviendrait. Elle fut néanmoins contente quand Kuenin lui annonça que si elle ne dormait pas dans le lit il lui mettrait deux heures de colle. Elle jubila intérieurement, elle allait dormir dans son lit, dans ses draps, près de son odeur. Elle sourit en le voyant rouler deux clopes. Il la connaissait trop bien. Elle attrapa celle qu'il lui tendit et le regarda rouler la sienne. Il lui adressa un petit sourire et enchaîna :

-Ton secret de Marchombre ne te permet donc pas d'éviter la pluie?

A l'instant même ou les mots sortir de la bouche de Kuenin, elle lui sauta dessus en collant son index contre les lèvres douce du pion. Elle avait entendu des pas s'arrêter juste devant la porte du studio. Elle grogna doucement:


-Chuuuut...

Parler des marchombres avec Kuenin ne la dérangeait pas, mais parler de sa guilde devant quiconque la dérangeait. De toute façon cela était interdit, elle n'avait d'ailleurs même pas le droit de lui en parler a lui. Les pas s'éloignèrent enfin. A cet instant la jolie blonde se rendit compte de la position dans laquelle elle se trouvait, en lui sautant dessus elle avait repousser le jeune homme sur le dos, il se retrouvait donc a moitié allongé sur le canapé, avec elle même assise a califourchon sur son ventre. Ses cheveux traînait sur le torse de Kuenin et elle mourait d'envie qu'au bout de chacun d'eux se trouve une terminaison nerveuse. Elle se mordit la lèvres jusqu'au sang en sentant le rouge lui monter aux joues. Elle ressentit aussi cette sensation dans le bas de son ventre, sensation, synonyme de désirs. Elle se redressa bien vite. Et en attrapant la serviette, elle courut jusqu'à la salle de bain. Elle s'enferma dans celle-ci. Elle observa son teint rouge et se pinça le bras.

-Calme toi ma vieille!

Elle se glissa sous la douche, pensant a Kuenin assis de l'autre coté de la cloison. Elle ne put s'empêcher de rougir a nouveau. La sensation de son corps si proche du siens l'avait bouleversé. Elle repensa a sa question préparant une réponse. Elle sortit de sous le jet brûlant et s'essuya doucement. Elle entortilla la serviette autour d'elle et sortit doucement de la salle de bain. La serviette était petite, elle couvrait difficilement l'intégralité des seins imposants et de son arrière train. Elle s'approcha de Kuenin en ondulant les hanches a son habitude et posa négligemment une fesses sur le bord de son bureau.

-Non, effectivement mon secret de marchombre ne me permet pas de passer entre les gouttes. Il me permet néanmoins d'éviter les ennemies. Excuse moi pour toute a l'heure. Ma Guilde est très secrète, d'ailleurs je ne devrait même pas t'en parler. Mais je te fais confiance. Les marchombres sont un cercle très fermé tu sais. Je met une condition a cette discussion. Je parle de mon secret, uniquement si tu me parle du tiens. Toi et moi savons parfaitement ce qui c'est passer le jour de notre rencontre. Je veux savoir pourquoi, pourquoi tu es comme ça.

Elle lui lança un sourire en repoussant sa longue chevelure sur une de ses épaules. IL fallait qu'il lui parle de ça. Elle voulait savoir. Elle engagerait la conversation plus tard... Oui, beaucoup plus tard, sur le sujet de la soirée au lac. Moins vite elle y arriverait, moins vite elle souffrirait. Elle n'avait absolument pas envie d'entendre Kuenin la rejeter. Elle le voulait tellement... L'idée même qu'une autre fille qu'elle ai pu le toucher la faisait bouillir de rage. Qui plus est elle mourait d'envie de le questionner sur tout... Sur sa vie, le nombre de femme qu'il avait eu dans lit... Le nombre de femme qui avait eu l'honneur de goutter a ses lèvres. Le nom de sa mère, s'il avait eu un chien. Autant de question stupide mais qui revêtait pour la jeune fille d'une importance capitale... Elle voulait tout savoir de lui, ne rien manquer de sa vie. Le moindre détails insignifiant qui avait été présent dans sa vie.. Tout! Elle voulait tout de lui... Malgré le fait qu'elle sache que quoi qu'il puisse arriver elle n'aurait rien a par son sourire et sa gentillesse. Mais elle voulait qu'il soit la pour elle chaque jour. Elle voulait pouvoir encore profiter de son sourire, même si elle en souffrait. Peu importe. Puis si il était heureux elle allait bien. Elle ne voulait que son bonheur.

[Waiiii j'ai enfin réussis a poster!!!!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuenin Chipuru

avatar

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 35
Localisation : Partout et Nulle Part
Loisirs : Fumer, Lire, Ecrire, Regarder tout et rien, Découvrir
Amour ? : Personne
Date d'inscription : 01/06/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Controle Temporel / Chiropracticien
Sang:

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Mer 8 Juil - 22:06

A peine Kuenin avait commencé a parler que June lui sauta dessus comme une sauvage en lui faisant signe d'arrêter de parler. Il y avait du bruit dans les couloirs, mais pas de quoi s'inquiéter plus que ça, après tout c'est pas parce qu'elle venait dormir ici cette nuit qu'une faute irréparable été commise... Aucun article du règlement stipulait qu'un surveillant avait interdiction d'accueillir une élève dans le besoin. Passons. Le bruit s'en allait dans le couloirs, surement un élève qui s'était levé pour faire un tour, prendre une douche ou je ne sais quoi encore, pas de quoi fouetter un chat. Pourtant la situation était cocasse... June, encore ruisselante était a califourchon sur Kuenin, vétut d'une simple serviette de bain sans rien en dessous. Le garçon écarquilla ses yeux devant l'événement. Ce n'est pas que Kuenin transpirait d'attirance pour June, mais avoir une telle beauté sur soit dans une position si évocatrice n'aurait laissé aucun homme de marbre. Et puis il fallait l'avouer: le pion avait quand même un faible pour la jeune élève. Elle était belle, gentille, plus qu'intéressante en somme. Il ne la laissait pas indifférente nous allons dire. Ses joues commençait a rosir, le visage de June était si près du sien... Une chaleur étrange se répandit dans son corps, comme une envie, un désir qui prenant possession de ses membres. Et surtout d'un en l'occurrence, ce qui n'allait pas tarder a devenir gênant si le cas présent s'éternisait.
Heureusement (quoique...) June se remit en place aussi vite qu'elle en était venue. Elle venait de se mordre la lèvres comme une affamé, saignant un peu de par cet acte, et avait piqué un fard monstre quand dans ses yeux Kuenin pus voir qu'elle prit conscience de leurs position. Et elle avait fuit dans la salle de bain, suivant les conseilles du jeune homme, qui se trouvait du coup seul au sol de son appartement, complètement sonné par ce qu'il venait de se passer.
Il se releva tant bien que mal et s'étendit encore une fois pour réveiller ses membres endormis, et quelques peu endoloris par le choc de la chute. Vraiment bizarre. Il n'avait pas l'habitude des femmes... Non pas que Kuenin était homosexuel, loin de là, mais dans toue sa vie il n'avait eut qu'une seule vraie histoire. Une de ses élèves qui s'était entiché de lui a l'époque, avec qui il vécut un véritable paradis pendant dix-sept ans. La pauvre fille mourut lors de la bombe d'Hiroshima... Kuenin fut a l'époque totalement déprimé pendant des mois. Il avait perdut gout a l'amour et la léthargie dans laquelle il s'installa suite a cette période n'arrangea rien. Pourtant, avant et après cette histoire, il en avait connut des filles. Elles s'entichaient de lui comme si il était dieux sur terre, le trouvant parfait sous tout les angles. Il ne voyait pas pourquoi... Il ne se trouvait pas affreux ni insupportable, mais de là a lui accordé un statut divin, il y a une marche. Il avait des défauts, beaucoup, qu'il conaissait bien a la longue, avec lesquels il avait appris a vivre sans aucun problème. Et puis son physique était vraiment spéciale. Peau blanche, cheveux blancs,yeux indigos, cernes monstrueuses, lèvres fines, petit et chétif en général, il ne ressemblait pas a ses mannequins de publicité qui faisait foule sur les panneaux publicitaires. Il vivait donc des histoires de quelques jours, semaines, des mois tout au plus, et parfois juste un soir. Des histoires sans lendemain qu'il trouvait fade pour la plupart.
June sortit de la salle de bain, sa lèvre ne saignait plus et... Nom de dieux! Elle était habillé comme Kuenin, mais là il y avait de la marge! La serviette qui ceignait Kuenin lui tombait juste en dessous de genoux, et il pouvait laissé son torse a découvert sans problèmes mais là! Sur June la serviette couvrait a peine sa poitrine et descendait tout juste assez pour cacher ses fesses. Et puis elle devait tenir par un coup du sort... Nom de nom... C'était de la provocation pure et dure c'est pas possible! Kuenin n'est pas de nature pudique certes, ça ne le dérange pas de se trimballer en serviette habillé comme un Adam en dessous, mais dans ce genre de cas il ne valait pas mieux que June sorte dans les couloirs sinon ça allait chauffer dur dans les dortoirs! Elle marchait vers lui d'une démarche ondulante parfaitement sexy et s'asseya sur le rebord du bureau du pion comme sur un tabouret de bar. Kuenin avait toujours son faciés habituel, de marbre, mais son crane chauffait a blanc devant tant d'évocation et d'incitation a la chair fraiche. Puis cela faisait un bout de temps que... non. Mieux ne valait-il pas y penser!

-Non, effectivement mon secret de marchombre ne me permet pas de passer entre les gouttes. Il me permet néanmoins d'éviter les ennemies. Excuse moi pour toute a l'heure. Ma Guilde est très secrète, d'ailleurs je ne devrait même pas t'en parler. Mais je te fais confiance. Les marchombres sont un cercle très fermé tu sais. Je met une condition a cette discussion. Je parle de mon secret, uniquement si tu me parle du tiens. Toi et moi savons parfaitement ce qui c'est passer le jour de notre rencontre. Je veux savoir pourquoi, pourquoi tu es comme ça.

-Oh pour tout a l'heure ce n'est rien, ça m'as un peu surpris mais il n'y a pas mort d'homme hein! Je voit je voit... Les Marchombres sont intéressants je trouve, ça me fait plaisir que tu veuille bien m'en parler, tu peut avoir confiance en moi je serais muet comme une tombe. Quant aux questions que tu a à me poser, vas-y, j'y répondrais dans la mesure de mes possibilités. Ça te dit qu'on s'installe sur le canapé pour discuter, on seras plus a l'aise que debout et sur un bureau.


June acquiesça et repoussa sa chevelure encore mouillé dans son dos d'un geste rappelant certaine pub de shampoings. Puis ils s'installèrent sur le dit-canapé pour être plus agréablement posé et entamé la discussion jusqu'au bout de la nuit. Il avait aussi pas mal de question a lui poser, sur les Marchombres, sur l'impression bizarre qu'il a eut le jour de leurs rencontres, puis pourquoi pas sur sa vie en général! Pourquoi elle habite dans les arbres, pourquoi est-ce qu'elle est ici, ce genre de chose l'intéressait beaucoup! Puis peut être des question plus personnelle, mais ça on verras comment se déroule la conversation!

-Alors, alors... Tu peut m'en dire plus sur ces Marchombres ou tu veut entamer l'interrogatoire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
June Hitsun

avatar

Féminin Nombre de messages : 109
Age : 26
Localisation : Quelque part dans le brouillard=D
Loisirs : Tenter de chevaucher la brume.
Amour ? : Quelqu'un d'inaccessible.
Date d'inscription : 12/02/2009

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Empathie lègère (Ressent les émotins extrèmement forte ressentit dans son entourage proche) / Marchombres (avec toutes les capacités que cela donne) / Greffe : Toute sortes d'armes blanches apparaisant entre ses mains.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   Ven 10 Juil - 20:09

-Oh pour tout a l'heure ce n'est rien, ça m'as un peu surpris mais il n'y a pas mort d'homme hein! Je voit je voit... Les Marchombres sont intéressants je trouve, ça me fait plaisir que tu veuille bien m'en parler, tu peut avoir confiance en moi je serais muet comme une tombe. Quant aux questions que tu a à me poser, vas-y, j'y répondrais dans la mesure de mes possibilités. Ça te dit qu'on s'installe sur le canapé pour discuter, on seras plus a l'aise que debout et sur un bureau.

June sourit en repoussant lentement sa chevelure. Elle se rappela avec plaisir les quelques secondes qu'elle avait passé collée contre lui. Elle sentit un léger frisson parcourir son corps, entièrement nu sous la serviette. Elle remarqua du coin de l'oeil les poils de son bras qui se dressèrent au souvenirs de ses instants. Elle se rappela également le trouble qu'elle avait perçut sur le visage du jeune homme. Peut-être n'étais-ce qu'un effet de son imagination trop débordante, mais elle avait crut apercevoir l'espace d'une seconde, les joues du jeune homme se teinter d'une couleur légèrement rosé parfaitement adorable. Elle jeta discrètement un regard sur la serviette qui entourait les hanches fines de Kuenin. Elle remarqua une légère bosse. Mais peut-être étais-ce de nouveau un effet de son cerveau? Elle secoua délicatement son visage et quelques mèches blonde s'éparpillèrent doucement sur son front. Suite a la question du jeune homme elle descendit doucement de la table de bureau et s'assit lentement sur le canapé de Kuenin. Elle se tenait près de lui. Elle posa une main sur le tissu doux du canapé et tira délicatement sur sa cigarette. Elle se tourna vers Kuenin quand il s'adressa de nouveau a elle :


-Alors, alors... Tu peut m'en dire plus sur ces Marchombres ou tu veut entamer l'interrogatoire ?


June prit le temps de réfléchir quelques secondes avant de se lancer dans une réponse qu'elle savait d'avance longue et difficile a comprendre. Elle savait que Kuenin ne comprendrait que partiellement ce qu'elle tenterait de lui expliquer. Qu'importe la façon dont elle le ferait, le garçon resterait perplexe, pour totalement comprendre les marchombres... Il fallait en être un soit même. Et même lorsque l'on arpente la voie depuis aussi longtemps que son maître, on ne connaît pas entièrement l'étendue de la connaissance offerte par cette voie.

-Les marchombres sont des êtres libres avant tout. Ils suivent un entraînement surhumain afin d'atteindre le niveau attendu pour réussir l'Ahn-Juh. Ils sont forts mais pas brutes, le combat est un art.
Les marchombres arpentent une voie qui leur est propre. Une voie pavée d’absolu mais périlleuse et solitaire. Une voie sans retour. Rares sont ceux qui s’y lancent. Elle n'apportera ni richesse ni consécration, elle offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : la liberté.
Celui qui veut devenir marchombres doit d’abord trouver un maître et il s’engage pour trois ans à lui obéir. Ensuite, une fois que son maître le semble juste, il présentera l'apprenti au Conseil, six marchombres parmi les plus vieux et les plus sage. Une fois que le Conseil a accepté la candidature de l'apprenti, il peut passer L'Ahn-Juh, une épreuve ou l'élève est jugé par trois maîtres marchombres, il est obligatoire de réussir l'Anh-Juh pour a son tour devenir maître et accéder a la greffe. ceux qui n'obtiennent pas l'Ahn-Juh, reste marchombres, bien qu'il ne puissent pas enseigner a leur tour. Pour finir, ceux qui ont réussi l'Ahn-Juh peuvent prétendre a la greffe. La greffe, peu l'on obtenue et ceux qui l'ont obtenue n'en parle pas. On ne sait pas de quoi elle est faite. J'ai été jusqu'au Rentaï en compagnie de mon maître, mais je crois bien ne pas avoir obtenue la greffe. Cela fait quand même de moi une marchombre. Et comme j'ai réussis l'Ahn-Juh quand les trois année de vie que j'ai offerte a mon maître seront terminer, je pourrais a mon tour enseigner a l'apprenti que j'aurais choisit.


La Jeune femme s'arrêta et respira un grand coup. June éparpilla sa chevelure sur ses épaules pour qu'elle puisse sécher a l'air libre. Elle observa durant quelque secondes les pointes plus clair de ses longs cheveux. Elle pensait a tout ce qu'elle venait de donner a Kuenin. Si jamais son maître le savait, elle se ferait tuer. Elle n'avait aucunement le droit de parler de sa Guilde comme ça. Les marchombres était avant tout des être secret. Elle ne devait pas parler ainsi. Maintenant c'était trop tard. Elle fixait Kuenin qui semblait plongé dans une profonde réflexion. Elle voulait aussi savoir pourquoi il avait autant souffert, que lui était-il arrivé? Il était tellement secret... Même si elle savait pertinemment qu'elle souffrirait d'avantages de ne pas être sienne en comprenant pourquoi un tel élan de joie nostalgique avait été suivit par une telle douleur. Elle reprit son souffle lentement et se tourna vers Kuenin.

-Voila, tu sais a peu près tout. A mon tour. Tu as pensé a quoi le jour de notre rencontre quand cette colombe est rentré dans le hall?

Elle attendrait le temps qu'il faudrait, elle écouterait le temps qu'il faudrait. Mais elle saurait enfin. Elle sourit a Kuenin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Grande Discussion (Tintintiiiiin)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Grande Discussion (Tintintiiiiin)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Etablissement pensionnaire :: Appartements du personnel. :: Studio 01-
Sauter vers: