.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]   Sam 22 Aoû - 3:58

    0 - Music Theme.

    Aion Main Theme : Welcome to the Darkness - Chaos Legion OST -
    Hideyuki Fukasawa


    I - Fiche d'identité.

    Nom : Aucun (inconnu).
    Prénom : Aion.
    Deuxième prénom / Surnom : Elle est connue chez les Angelics Slayer sous le "titre" de Princesse Pourpre (ou Princesse Écarlate, Benihime en japonais).

    Age : Un peu moins de 300 ans, peut-être approximativement 290.
    Date de naissance : Oubliée depuis longtemps !
    Nationalité : Céleste ? (O.o) Caractéristiques physiques européennes.

    Sexe : Féminin.
    Orientation sexuelle : Bisexuelle.


    II - Présentation Physique.


    Description Physique :
    Aion est actuellement enfermée dans le corps d'une humaine de 15 ans, mais elle parvient sans trop de mal à superposer son apparence réelle sur celle de la jeune fille qu'elle occupe. Elle semble avoir une vingtaine d'années, dans la moyenne de taille de son âge (1m74), et ses formes sont respectables et bien proportionnées. Elle a de longs cheveux d'un noir de jai, aux légers reflêts châtain sombre, qui tombent en cascade jusqu'à ses mollets. Très légers, ils volent facilement au moindre courant d'air, et flottent derrière comme une traine lorsqu'elle marche. Au niveau du visage, ils sont coupés en une frange au-dessus des yeux, s'arrêtant aux tempes, et encadrent un regard d'un gris acier, vif et dur, qui ne semble pas laisser de place au doute. Elle s'habille généralement de noir, ses choix vestimentaire s'apparentant la plupart du temps au gothisme, et elle s'entoure souvent d'une soutane noire à haut col, son vêtement préféré. A l'instar d'une certaine majorité d'Anges, Aion possède une paire d'aile dans le dos, qu'elle peut faire apparaître et disparaître à volonté et lui permettant de voler. Ceci dit, suite à un trait génétique quelconque et inconnu, ses ailes prennent une couleur noire surprenante, qui lui a valu pendant un temps le surnom de "Chasseresse Noire", jusqu'à ce que ce surnom soit remplacé par celui de "Princesse Pourpre".
    Lorsqu'elle utilise son pouvoir, elle laisse de côté son apparence et reprend celle de l'enfant de 15 dont elle habite le corps, quoi que, chose étrange, elle conserve ses yeux et ses longs cheveux. Autre manifestation physique de la monopolisation de sa magie écarlate : son oeil droit devient rouge vif. Autre chose étonnante et inexplicable : plus elle use de sa magie écarlate, plus ses cheveux virent du noir au gris, et son oeil droit se met à pleurer du sang.

    Aion dans son apparence normale.
    Spoiler:
     

    Aion lorsqu'elle utilise son pouvoir et reprend partiellement l'apparence de la fille de 15 ans dont elle possède le corps.
    Spoiler:
     



    III - Présentation Morale.


    Caractère général :
    La première chose à savoir, c'est qu'Aion est une professionnelle dans l'âme. Lorsqu'elle a une idée, un objectif, rien ne peut l'en détourner, et elle fera tout, je dis bien absolument tout, pour aller jusqu'au bout. C'est une femme forte, qui n'a pas pour habitude de céder au doute ou à l'interrogation. Elle déteste hésiter, et dans l'absolu, on pourrait presque dire qu'elle préfère se tromper vite que mettre longtemps à avoir raison. Mais fort heureusement, elle est doté d'une longue expérience et d'un bon jugement, et peut faire montre de plus de subtilité psychologique qu'on pourrait le croire au premier abord. Aion reste tout de même quelqu'un de dur, dont il est difficile de gagner la confiance, et dont la principale caractéristique est la méfiance et la suspicion. Elle est toujours sur le qui-vive, à scruter chaque pan de mur, à analyser tout le monde, à noter chaque détail, qu'il est difficile de la surprendre. Bah, après tout, c'est une guerrière, on peut supposer que c'est normal... Pour autant, n'allez pas croire qu'elle fout des vents à tout le monde ! Elle est même capable d'être d'une grande aide à ceux qui la lui demandent, et elle a un grand cœur, il est juste bien enfoui sous une épaisse couche de rigueur et de discipline. ^^'

    Goûts :
    Aime : La nuit, le sang (glauque, n'est-ce pas ?), se battre, atteindre ses objectifs, pulvériser une créature maléfique (démon, vampire, monstres, et j'en passe), ses armes et ses armures, s'entraîner, lire, avoir des camarades de confiance, la guerre. Et, parfois, prendre du bon temps.
    N'aime pas : Les créature maléfique (démon, vampire, monstres, et j'en passe...), la trahison, le mensonge, la politique, perdre du temps, échouer, et pas mal d'autres choses...

    IV - Histoire.

    Voir post suivant.



    V - Pouvoirs.

    Classe : Angelic Slayer.
    Stats :
    [Type : Lumière][Ano : Décadence-Tétanie-Paralysie][Dex : 50]
    [For : 100] =====> [Dmgs P : 650 - 750]
    [Mag : 100] =====> [Dmgs M : 750 - 850]
    [Def : 0] -----> [Def P : 0]
    [Res : 0] -----> [Def M : 0]
    [Vit : 100] -----> [PV : 10 000]

    Description du pouvoir :

    Magie Écarlate.
    Aion est relativement réputée parmi les Angelic Slayer sous le nom de Princesse Pourpre. Elle tient cette réputation de son talent et son acharnement pour traquer et abattre les démons et autres créatures maléfiques, mais aussi et en grande partie à cause de son pouvoir particulier. La totalité des Angelic Slayer utilisent des techniques et magies de type lumière, et Aion ne fait pas exception à la règle. Pourtant, elle dispose également d'une magie qui semble être extrêmement rare, et dont on ignore comment elle en a eu la maîtrise : la magie écarlate.
    Il s'agit d'un domaine magique particulièrement méconnu, et généralement interdit. La raison est simple : c'est une magie qui peut compter parmi les plus puissantes connues, à tel point qu'elle en devient dangereuse et difficile à contrôler, et le tribut que son utilisation nécessite n'est autre que... le sang.
    Aion doit donc payer de son sang pour utiliser sa magie écarlate, d'où son surnom de Princesse Pourpre. Elle en avait acquis une maîtrise effrayante, mais depuis qu'elle a été enfermée dans un corps d'humaine, elle peine à retrouver ses techniques. [Liste des techniques actuelles après l'histoire]

    Magie de Lumière.
    Comme tous les Angelics Slayers, Aion est naturellement liée à la lumière, et sa magie écarlate lui a vite appris qu'il était utile, voir bien souvent vital, de pouvoir se soigner, aussi a-t-elle développé quelques sorts de soin avec la magie de lumière. Elle n'a jamais maîtrisé cette magie aussi bien que la magie écarlate, aussi elle n'a guère perdu en niveau lors de son "incarcération" dans un corps humain. [Liste des techniques actuelles après l'histoire]


    Atouts : Grande polyvalence entre attaque physique et magique, domaine de magie du sang très puissant et varié au fort potentiel destructeur, magie de lumière curative permettant d'apporter un soutien.
    Faiblesses : Défenses inexistantes, magie écarlate usant la vie de l'utilisateur, corps (hôte) handicapant.



VI - Personnel.

Ou avez vous connu le forum ? Partenariat.
Comment le trouvez vous ? Absolument... magique. T.T
Quel est votre niveau de RP, en général ? Plutôt bon, je pense.

Code de présentation : Validate :3 (la fashon)


[SVP, pas de post tant que j'ai pas mis la suite avec l'histoire (et les techniques si tout passe dans un seul post), please -_-
Et désolée si la partie morale paraît un peu vide et maladroite, je suis quelqu'un qui a besoin de RP avec mes persos pour fixer définitivement leur psychologie. Mais ceci est déjà une bonne base, mon perso ne s'en éloignera pas, ça va juste se développer au fil du temps. Si je suis prise ^^']


Dernière édition par Aion le Jeu 27 Aoû - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]   Dim 23 Aoû - 8:12

Recensement et étude des Slayers les plus connus, Chapitre 97 : Aion, la Princesse Pourpre ; par Valten Pilier, Ancien formateur d'Angelic Slayers.

"La date de naissance d'Aion est inconnue. De même que tout nom de famille qu'elle pourrait avoir, d'ailleurs. Bah, après tout, ce n'est pas comme si c'était très répertorié, aux cieux. Tout ce qu'on sait d'elle, c'est qu'elle est devenue une Slayer du jour au lendemain. Elle disait avoir un peu plus d'un siècle, et faisait montre de capacités martiales dignes d'éloges. Elle semblait également posséder un certain potentiel magique, bien qu'elle n'excellait pas vraiment dans ce domaine. Dotée d'un charisme certain et d'une détermination rare, elle se trouva vite plusieurs formateurs réputés tels que Cain Ilidas et Ciaphas Pleïm prêts à la prendre en charge. Je dois avouer avoir moi-même été intrigué par cette jeune femme aux ailes noires sortie de nulle part, l'épée à la main, qui a fait forte impression dès ses débuts.

Elle a été envoyé en mission dès le deuxième mois de formation. Son ordre était de sécuriser une petite ile, sur terre, qui était occupée par un groupe de démons mineurs. Ça aurait pu passer pour une mission de routine, si ses formateurs ne l'y avaient pas envoyé seule et sans escorte... Une semaine passa sans aucun signe de mouvement, puis la jeune femme revint aux cieux, sans avoir fait le moindre rapport, et n'ayant écopé que de quelques égratignures. "Zone sécurisée" fut tout ce qu'elle eut à dire avant de retourner à l'entraînement. Je crois qu'il n'est pas peu de dire que tous furent aussi surpris qu'impressionnés. De fait, il n'est pas surprenant que dans ces conditions, sont seconde ordre de mission arriva rapidement. Trois jours plus tard, elle fut envoyée dans une petite ville nord-européenne infestée de vampires qui faisaient peu de cas de la santé de la population locale. Cette fois, cependant, elle fut accompagnée par l'un de ses formateurs, Clear Drawn, dont je parle également dans le chapitre 48 de ce présent ouvrage.

La mission ne dura cette fois qu'une journée : ils partirent à midi, et revinrent à dix heures le lendemain. Clear était impressionné : "Vous auriez du voir ça !" a-t-il dit lorsque je l'ai pris en aparté pour l'interroger. "Les vampires se sont regroupés pour nous attaquer dès la tombée de la nuit, ils devaient être une demi-douzaine. Bien sur, j'aurais pu m'en charger seul (Clear n'était guère réputé pour sa modestie), mais ce n'était pas le but de l'exercice, aussi ai-je laissé Aion se débrouillé et l'ai-je observé. Rien à voir avec l'entraînement ! Elle virevoltait en tous sens, ses ailes noires balayant l'air aussi surement que son épée balayaient les créatures de la nuit ! Certes, à quelques moments, j'ai du intervenir pour lui éviter de se faire déborder, mais au final, elle les a tous abattu elle-même et s'en est tirée quasiment sans une blessure. Cette fille va devenir quelqu'un, je vous le dis !"

Sur le moment, j'ai eu l'impression qu'il ne disait pas tout et qu'il y a avait quelque chose qu'il ne voulait pas révéler. Il s'avéra par la suite que mon jugement était le bon, mais je laissait couler pour cette fois. Ce fut à peu près à partir de ce moment-là que la jeune Aion commença à être connue par ses paires sous son premier surnom de "Chasseresse Noire". Un titre particulièrement paradoxal au sein d'un peuple si profondément lié à la lumière mais qui, ma foi, allait parfaitement à son porteur. La Chasseresse noire, donc, enchaîna par la suite pas moins de 1972 missions en l'espace d'un siècle. Jusqu'à ce que le prochain tournant majeur de sa vie ne survienne aussi inopinément que brutalement.

Ce fut un jour sombre pour les cieux, du moins qui aurait pu l'être. Une horde de démons lança une offensive contre un quartier céleste. Cette attaque avait semble-t-il été longuement préparée, et l'effet de surprise fut quasiment total. Les avant-poste furent submergés sans avoir pu donner l'alerte, et le quartier sus-cité fut prit d'assaut en quelques secondes. Les quelques Slayers qui y vivaient résistèrent cependant tant bien que mal, parvenant à glaner suffisament de temps pour que des renforts arrivent, parmi lesquels quelques uns des plus grands Slayers de l'histoire... ainsi qu'Aion. Ayant moi-même fait partie des même renforts, je puis vous assurer que ce qui va suivre est un témoignage oculaire, et que rien n'est exagéré. Ceci est un extrait des notes que j'ai écrit peu de temps après la bataille dont je vous parle, aussi je vous prie de pardonner les passages qui pourraient vous paraître brouillons :
Citation :
"C'était un véritable carnage. L'ennemi avait une telle supériorité numérique que, même si nous autres Slayers nous défendions vaillamment et taillions en pièce des démons à la pelle, les pertes matérielles et civiles du quartier étaient immenses, et s'allongeaient au fil des minutes. Si nous étions incapables de les stopper rapidement, le quartier serait perdu bien avant l'arrivée d'une nouvelle vague plus sérieuse de renforts. C'est alors qu'il y eu le premier choc. Ce fut indescriptible (note : aujourd'hui encore, je suis incapable de trouver des mots plus exacts pour décrire ce phénomène). Le ciel au-dessus de nous, noir d'ennemis, sembla soudain coupé en deux par une sorte de rayon rouge, au diamètre proprement gigantesque, qui traversa la marrée démoniaque dans un hurlement de puissance à vous déchirer les tympans. Ce n'était pas une détonation, plutôt un "cri", profond, surnaturel. L'attaque magique - car ça ne pouvait être que ça, bien que rien de ce que j'ai vu durant ma longue vie ne ressemblait à cela - ne laissa pas de cadavre, ni rien d'autre : juste un trou, béant pendant quelques secondes, dans les rangs des ennemis. Pendant quelques secondes, je pense que la stupeur frappa tout le monde et pas seulement moi. Instinctivement, tous les regards se portèrent sur la personne qui avait lancé une telle attaque. Elle fut immédiatement reconnaissable aux ailes noires qui la portaient : bien que je n'en cru pas mes yeux, il s'agissait bien d'Aion, le jeune Slayer qui n'avait cessé de surprendre durant le siècle passé ! Elle était revêtue d'une armure d'un rouge sombre et malsain, et l'épée qu'elle tenait arborait la même teinte. On aurait dit qu'elles étaient faites dans le sang (note : ce qui par la suite devait s'avérer précisément le cas). Et la surprise ne s'arrêta pas là ! La femme connue sous le nom de Chasseresse Noire réitéra l'attaque à la puissance absurde dont elle venait de faire preuve, balayant l'air de son épée et projetant par ce geste un immense arc-de-cercle rougeoyant, qui traversa la masse noire des démons avec ce même hurlement monstrueux. Si un Slayer s'était trouvé sur la trajectoire d'une attaque aussi large, il aurait subit le même sort que les démons... Mais sur le moment, la question qui explosa dans mon esprit fut "Mais quelle est diable cette magie ?". Nouvelle surprise lorsque, se tournant vers nous autres Slayers en arrêt devant une puissance si inhabituelle, la Chasseresse Noire se mit à hurler : "Ne vous arrêtez pas ! Continuez !", comme si elle ne se rendait pas compte qu'elle était la cause de notre soudain arrêt ! La manœuvre eut cependant l'effet escompté, et nous pûmes reprendre nos esprits et replonger dans le combat."
Je peux dire aujourd'hui que je suis chanceux d'être encore en vie, car la magie dont usait Aion lors de cette bataille aurait pu faire autant de victime dans notre camp que dans le camp ennemi, si elle en avait perdu le contrôle rien qu'une seule fois. Ce ne fut que lorsque la bataille fut enfin terminée que nous pûmes nous rendre compte que la puissance aberrante d'Aion n'était pas gratuite, puisque, bien qu'elle n'ai pas été touchée une seule fois, elle s'évanouit sitôt le dernier démon abattu, et aurait fait une bien grande chute si elle n'avait été rattrapée par un Slayer proche - du moins aussi proche que les attaques de zone de la jeune femme le permettaient. Elle resta dans un semi-coma durant trois mois avant d'ouvrir à nouveau les yeux, et ne consentit que de bien mauvaise grâce à expliquer de façon particulière évasive que la magie qu'elle avait utilisé prenait sa source dans son sang. Elle ne cacha pas qu'il s'agissait d'une magie généralement interdite, et que si quelqu'un voulait la punir pour cela, elle laisserai les démons tranquilles la prochaine fois qu'ils attaqueraient les Cieux par surprise. Cet argument, quoique fort puéril au premier abord, eu cependant le poids qu'elle devait escompter, en grande partie parce que la victoire sur la horde démoniaque était bel et bien due à la puissance de la jeune Slayer.

Elle eu tout de même droit à un jugement, purement protocolaire toutefois, avant d'être relâchée et finalement ovationnée par le public. Car l'effet de ce pseudo-tribunal n'avait eu pour effet que de médiatiser celle qui était devenue la nouvelle "héroïne" du peuple céleste, qui remplaça son surnom de Chasseresse Noire par le titre de "Princesse Pourpre", plus attirant et moins sombre. Chose dont dont l'intéressée fit étonnement peu de cas, avant de repartir s'entraîner, comme si rien ne pouvait perturber sa routine.

Dès lors, et jusqu'à récemment, il ne lui fut plus confié que des mission de grande envergure et de première importance, qu'elle assura avec un professionnalisme que, personnellement, je trouve presque effrayant. On peut notamment lui attribuer le démantèlement d'une organisation vampirique maléfique au Moyen-Orient, ainsi que l'étouffement d'une conspiration démoniaque contre les cieux dont elle a abattu tous les leaders les uns après les autres. Les experts des cieux estimèrent sa puissance magique presque suffisante pour raser une petite ile en quelques heures, quoi que la contrepartie d'une telle puissance reste une idée effrayante, et globalement hors de portée de toute personne n'ayant pas la détermination presque robotique d'Aion.

Toutefois, ce que l'on ne pouvait prévoir arriva. Je sais que la façon dont se termine ce chapitre peut paraître brutale, mais le fait est simple : Aion disparut. Subitement, inexplicablement. La dernière fois qu'elle fut aperçue, elle venait de prendre un ordre de mission demandant l'annihilation d'un petit groupe de démons majeurs, sur Terre, qui faisaient des ravages considérables dans la campagne dur Nord-Ouest japonais. Une semaine après son départ, elle ne donna toujours aucun signe de vie, aussi un détachement de Slayer fut envoyé prendre des nouvelles. Ils revient avec des informations lourdes de sens : une petit ile déserte au Nord-ouest du japon avait été trouvé ravagée, comme si une énorme bombe avait explosé sur place, et des traces de manifestation démoniaque y avaient été trouvées. Aucune trace de survivant, pas plus que d'Aion. Cela s'est passé un an et deux mois avant la parution du présent ouvrage, et aucun signe de la survie d'Aion aux évènements inconnus qui se sont déroulés sur cette ile ne sont parvenus. En ce qui me concerne, pour l'avoir côtoyé personnellement, j'aime à penser qu'elle n'a pas trouvé la mort, sur cette ile, et qu'elle erre encore quelque part sur Terre, attendant son heure pour resurgir au nom de quelques motifs obscures dont elle a le secret. Je vous laisse faire vos propres conclusion."


Dernière édition par Aion le Jeu 27 Aoû - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]   Jeu 27 Aoû - 19:41

----------------------------------------------------------------------------------------------

Froissement de plumes.
Le regard d'Aion analysa rapidement l'environnement immédiat, tandis que la jeune femme se posait avec légerté sur le sol. Depuis le temps qu'elle LES suivait, ils ne pourraient plus se cacher bien longtemps. Et si ILS espéraient pouvoir utiliser le terrain hautement boisé de cette ile déserte pour se couvrir, ils étaient terriblement naïfs, même si Aion soupçonnaient qu'ils l'aient fuit jusqu'ici pour une raison bien précise.

Depuis quatre jours qu'elle pistait les démons majeurs qu'elle était sensée exterminer, elle les avait poursuivit sur presque toute la longitude du Japon avant qu'ils ne l'attirent hors des terres pour se cacher sur une petite ile boisée et inoccupée. La manœuvre était trop évidente, il était clair qu'ils préparaient quelque chose. La question, à présent, était de savoir quoi, et de ne pas en faire les frais. A la main de la jeune Slayer, Sigel, son épée d'Acier Céleste, frémissait doucement, et ce n'était pas du au manque de fermeté - inexistant - de la Slayer. Le danger n'était pas loin.

Ce fut l'instinct de la jeune femme, doublé de ses en alerte et de réflexes forgés sur les champs de bataille, qui lui permirent d'éviter la première attaque. Elle bondit en arrière, juste avant que des mâchoires de ténèbres n'apparaissent sur le sol, telle une ombre, et ne se referment sur l'endroit où s'étaient tenues ses jambes une seconde plus tôt. Le deuxième assaut arriva sous la forme d'une flèche de magie noire qui fusa sur elle, et qu'elle esquiva d'un battement d'aile habile.

-Une embuscade, ça ne marche que lorsqu'on a l'effet de surprise, vous savez...?

C'était de l'ironie, mais le ton de la Slayer était si posé qu'on aurait dit une question sincère. Elle se réceptionna sur le sol après un gracieux salto ailé et, lorsqu'elle se tourna pour faire face à la demi-douzaine de silhouettes qui apparaissaient côte à côte, une bourrasque sanglante l'entoura un instant, se formant autour d'elle sous la forme d'une armure de sang. Le gris des yeux de la jeune femme vira instantanément au rouge, lorsqu'il se braqua sur les silhouette indistinctes. Silhouettes qui ricanaient ouvertement.

Le combat s'engagea sans vrai signal de départ. Même un observateur entraîné n'aurait pu différencier grand chose d'autre qu'un tourbillons de formes, d'éclats de lumière métalliques, d'ombres et de sang. Les seuls capables de suivre le combat étaient les combattants eux-même, qui comptaient probablement parmi les plus puissants de la planète. A mesure que le combat se déplaçait, la forêt tombait progressivement, arrachée, piétinée, découpée, réduite en cendres, vieillie instantanément, selon les pouvoirs qu'utilisaient les combattants. Et au centre de ce maelström de destruction, Aion voltigeait, esquivait, parait, ripostait, attaquait, reculait, attaquait à nouveau, faisait tout pour annuler la supériorité numérique de l'ennemi, pour l'empêcher de l'encercler, de la prendre à revers. Pour elle, le combat était tactic avant d'être brutal. Tout son esprit était centré sur l'analyse stratégique de sa position à chaque instant, seul son corps combattait, motivé par son instinct et les informations envoyées par son esprit. Un pas en arrière pour esquiver la boule de feu noire qui fusait de la droite, et pour se rapprocher du démon qui tentait de la déborder par la gauche, un coup d'épée pour le faire reculer, saut pour éviter les mâchoires noires au sol, un coup d'aile derrière elle pour dégager le passage au prochain mouvement, pivot sur elle-même pour laisser riper une flèche de ténèbres sur l'armure sans se déplacer et se mettre sur la trajectoire d'un coup de lance obscur qui ne fit finalement que la frôler, riposte avec Sigel qui fut parée, un pas sur la droite pour choper l'assaillant au col, un deuxième pas pour se placer derrière lui et éviter deux assauts venus de la gauche, un coup de Sigel sur le Démon saisit pour lui faire plier le genoux, invocation d'une épée de sang dans la main libre pendant que le démon à genoux gêne les lignes de vue des autres, charge de l'épée de sang, qui s'entoure d'une aura rougeâtre de trois mètres de long, et frappe.

La frappe mortelle traversa le démon à genoux et l'un de ses compères qui s'en approchait comme du beurre, séparant leur corps en deux aussi facilement que si ils n'avaient pas existé. Ils disparurent aussitôt dans une explosion de poussière et dans un hurlement qui fit frissonner les autres. Aion s'apprêta à esquiver d'autres assauts, mais rien ne vint. Les cinq autres démons s'étaient arrêtés soudainement, et la regardaient, avec un sourire satisfait sur les lèvres. Ses yeux se posèrent alors sur un corps qu'elle n'avait pas encore repéré, trop concentrée sur le combat : une jeune fille, d'apparence humaine, d'une quinzaine d'année; était accrochée les bras en croix sur un arbre proche, juste devant elle. Elle semblait inconsciente. Aion comprit le piège presque instantanément, lorsqu'elle nota la position des démons, en demi-cercle autour d'elle. Et une sueur froide coula dans sa nuque lorsqu'elle ne parvint pas à bouger, et comprit qu'il était trop tard. Elle était tombée dans le piège.

-Tu sais poupée, dis l'un des démons, nous aussi on a une hiérarchie, en bas. Un peu comme vous en haut. Et nos boss en avaient marre que la petit Princesse des Cieux nous pourrisse tous nos plans. Bye bye !

Aussitôt, le cercle incantatoire que les démons avaient tracé à l'avance apparu autour d'Aion, brillant d'une lumière noire révélant la complexité du sort. La Slayer sentit la puissance de la magie noire s'infiltrer dans son corps et se resserrer autour de son âme, et cela confirma ses craintes : ils allaient transférer son âme dans le corps de la fille humaine !

-ALLEZ VOUS FAIRE FOUTRE !!! fut tout ce qu'elle parvint à hurler, avant de faire jaillir hors d'elle toute sa magie, toute sa haine et sa frustration. Quitte à mourir, elle les entraînerait avec elle.

Le sort de destruction ultime jaillit de son corps comme un champs de force, réduisant à néant tout ce qui l'entourait, dans un hurlement de fin du monde. Et puis plus rien.


Lorsqu'elle ouvrit les yeux, Aion eu besoin de quelques secondes avant de voir quelque chose. La cause en fut vite évidente : il faisait nuit. dès qu'elle fut en mesure de bouger, elle fut assaillie par des sensations étranges, ses mouvements étaient bizarres et son corps répondait avec un temps de retard, infime mais perceptible. Et lorsqu'elle se leva, elle se trouva petite. Tout autour d'elle, il n'y avait plus rien, tout était détruit, il ne restait qu'une surface plane de terre quasiment vitrifiée. Puis ses yeux se posèrent sur quelque chose, à quelques mètres, une silhouette, au sol, dont elle s'approcha. Et lorsqu'elle vit ce que c'était, elle poussa un véritable cri d'horreur : c'était elle-même, ou du moins son propre corps, allongé sur le dos, le regard vide d'âme braqué vers les étoiles et la lune. Presque dès qu'elle posa les yeux dessus, le corps d'Aion disparut dans un tourbillon de lumière et de sang, et seule resta Sigel, qui tomba au sol en soulevant un peu de poussière.

Aion leva ses main devant elle, les portant à son regard, qui passa ensuite sur le reste de son corps. Elle avait réagit trop tard. Elle était maintenant dans le corps de la fille humaine, bien que ses longs cheveux noirs aient remplacé la courte chevelure du propriétaire d'origine du corps, dont il semblait que l'âme ai été réduite à néan par le sort démoniaque.

Aion resta ainsi plusieurs minutes, luttant contre une début de panique, tentant tant bien que mal de rester calme et de jauger la situation. Si ses cheveux s'étaient superposé d'eux-même à l'apparence d'origine de ce corps d'emprunt, alors il était possible de faire de même avec tout le reste du corps. Restait à savoir comment s'y prendre. Mais pour l'heure, le principal était de partir d'ici. D'une poussée mentale, Aion tenta de faire apparaître ses ailes. Celles-ci répondirent naturellement, et apparurent aussitôt dans son dos, sans poser de difficulté. C'était déjà ça.

Ramassant Sigel, la Slayer déchue eu un dernier regard pour l'endroit où s'était tenu son corps quelques minutes plus tôt, et s'envola. Elle vola pendant quelques heures, dans une direction totalement aléatoire, avant de rencontrer la première terre sur sa route, qui s'avéra être une ile. Alors qu'elle s'en approchait, elle sentit un bouclier magique qui entourait l'ile, quoi que celui-ci ne la retint pas à l'extérieur et la laissa passer. Une ile dotée d'un bouclier ? Ce ne pouvait pas être une ile normale... De nombreux quartiers habités défilaient sous ses yeux, et un château de dressait même fièrement dans le ciel éclairé par la lune. Aion décida d'atterrir.

Depuis son arrivée à Mahora, qui remonte à un peu plus d'un an, Aion travaille à sa propre reconstruction, et cherche un moyen de retrouver son corps et sa puissance. D'ici là, Mahora sera "chez elle", et passer pour morte auprès des Cieux et des Enfers lui facilitera la tâche...


Dernière édition par Aion le Jeu 27 Aoû - 20:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]   Jeu 27 Aoû - 20:43

Techniques




Magie écarlate :
Note : Tout sort/technique dont le nom est suivi de la mention "bridé(e)" représente un sort/technique qu'Aion est parvenue à remaîtriser, mais qui n'est encore qu'une pâle copie de la véritable technique qu'elle utilisait lorsqu'elle avait son vrai corps. Les coûts et statistiques de ces sorts/techniques sont susceptibles d'évoluer au fil du temps, ce qui sera toujours prévenu et marqué dans les posts sujets de l'évolution ainsi que dans une mise à jour de la fiche+.
Note 2 : Les Sorts et techniques du domaine de la magie Écarlate ne disposent pas du talent racial "Persécution".


-Pacte de sang.
Aion a la possibilité de passer un "pacte" avec une arme (épée ou lance) ou une armure, qu'elle lie à elle par le sang. Une fois un pacte passé, il est possible à Aion "d'invoquer" auprès d'elle l'arme/armure en question. Invoquée de cette manière, l'arme/armure possède en elle une part du sang d'Aion, ce qui a pour effet de lier la puissance de l'équipement à la volonté d'Aion elle-même : elle peut l'augmenter à volonté, payant bien entendu de son sang pour cela.
==> Invoquer un équipement (arme ou armure) prend un tour. Coût : 500 PV. Invoquer une arme & une armure en même temps peut compter comme une seule invocation.
==> Invoquer une armure dote Aion d'une Def P et M de 450. Ceci dit, pour chaque attaque qu'Aion reçoit dont la Vt (Valeur Théorique) est égale ou supérieur à 450, elle doit payer 100 PV supplémentaires pour maintenir son armure en état optimal.
==>Si Aion est équipée d'une arme invoquée (son épée Sigel ou toute autre arme commune étant donc exclue), elle peut payer 100 PV pour augmenter ses Dmgs P de +200 (= 850 - 950) pour 1 attaque. Le même effet peut être appliqué de manière supérieure : coût = 400 PV, Dmgs P +300 (= 950 - 1050), pour 1 attaque. En cas de besoin, Aion peut rediriger les PV investis dans l'invocation préalable d'une armure sur son arme, faisant disparaître l'armure mais permettant d'utiliser le dernier effet cité (Dmgs P +300) sans coût de PV.

-Canon Vermeil.
L'un des premiers sorts qu'a développé Aion : elle trace rapidement dans l'air un cercle magique avec son sang, pour projecter un grand rayon magique sanglant particulièrement puissant qui va droit devant elle avec l'unique but de tout balayer sur son passage.
==> Coût : 700 PV. Effet : Attaque M sur une cible avec Dmgs M doubles.

-Frappe Mortelle. [Bridée]
L'une des techniques favorites d'Aion, quoi qu'elle ai rapidement appris à en user avec parcimonie et jugement sous peine de s'épuiser rapidement
concentrant son sang sur la lame de son arme, elle en augmente magiquement le tranchant jusqu'à un point inatteignable pour une arme conventionnel, le rendant capable de traverser n'importe quelle défense comme si elle n'existait pas. Une technique parfaitement adaptée au style de combat et à la manière de penser d'Aion. La technique originale, cependant, ne se limitait pas à cela et était bien plus redoutable encore... Mais Aion est déjà satisfaite d'avoir pu en retrouver la maîtrise qu'elle en a actuellement !
==> Coût : 350 PV. Effet : Attaque P sur une cible ignorant la Def P adverse. Utilisable uniquement avec une arme invoquée.

-Flèche Sanglante.
Une technique quelque peu étrange comparée au reste du répertoire d'Aion, dont le but n'est pas forcément la destruction radicale et immédiate mais plutôt la traque à court terme. Aion avait développé cette technique dans le but de déloger les ennemis qui se cachaient d'elle, afin de pouvoir faire parler les armes sans avoir à passer par des phases de "cache-cache" interminables... Elle consiste simplement en une volée de traits de sang, de quelques centimètres de diamètres, tels des fouets qui fusent alors d'eux-même vers le premier ennemi à portée pour le poursuivre sans relâche.
==> Coût : 400 PV. Effet :
Attaque M divisée par 2 sur 1 cible qui est attaquée pendant 3 tours (tour du lancement inclu), indépendemment des actions suivantes du lanceur.

-Fin du monde. [Bridé]
Il s'agit du sort de destruction le plus puissant, mais également le plus dangereux du répertoire d'Aion. Cette dernière se vide de toute l'énergie vitale qu'elle possède pour créer un gigantesque champs de destruction autour d'elle, détruisant dans la zone toute cible qu'elle aura désigné comme ennemie. Cette attaque n'est à utiliser qu'en tout dernier recours, car elle laisse Aion dans un état d'affaiblissement total. Bien qu'il soit terriblement violent encore aujourd'hui, il n'est rien comparé à la puissance de destruction ultime qu'il représentait du temps où Aion était dans son corps (elle ne s'en est d'ailleurs servie qu'une seule fois, juste au moment de perdre son corps, et a presque entièrement rasé l'ile où elle se trouvait alors...).
==>Coût : Tous les PV d'Aion sauf 1, ainsi qu'un tour de préparation. Effet : tous les ennemis sur le terrain subissent une attaque M égale aux Dmgs M d'Aion + tous les PV investis/2. (Exemple : il reste à Aion 2001 PV. Si elle utilise le sort "Fin du Monde", elle payera 2000 PV (il lui restera donc 1 PV), et tous les ennemis subirons une attaque M de [750 - 850] + [2000/2] = [750 - 850] + [1000] = 1750 - 1850, à laquelle viendra s'opposer leur Def M respective). Note RP : ce sort épargne ceux qu'Aion désigne comme étant ses alliés ou Neutres, mais il n'a aucune pitié pour le décors...


Magie de Lumière :
Note : Tous les sorts/techniques de Lumière sont originellement lancés sur une seule cible aussi bien que sur plusieurs. Dans ce deuxième cas, lors du lancé du sort/technique, le nom sera suivit de la lettre X (exemple : Lumière Curative X, Lumière Rédemptrice X, etc...).

-Lumière Curative.
Le premier sort se soin qu'Aion a développé, après avoir passé plusieurs mois dans le coma pour avoir trop utilisé sa magie écarlate. C'est un sort au concept très simple (bien qu'il lui ai fallu plusieurs semaines pour en comprendre le fonctionnement...) qui guérit les blessures de la personne sur laquelle on le lance.
==> Coût : Aucun. Effet : Rend à la cible 400 - 800 PV.
==> Coût : 1 tour de préparation. Effet : Rend à plusieurs cibles 400 - 500 PV.

-Lumière Purificatrice.
Une variante du sort Lumière Curative, qui consiste cette fois à purifier la cible de tous les maux qui l'assaillent.
==> Coût : Aucun. Effet : Annule toutes les altérations d'état sur la cible.
==> Coût : 1 tour de préparation. Effet : Annules les altérations d'état sur toutes les cibles.

-Lumière Régénératrice.
Une autre variante de la Lumière Curative, plus complexe cependant puisqu'elle lance sur la cible une régénération autonome qui dure quelques temps, et non un soin unique et instantané.
==> Coût : Aucun. Effet : Rend à la cible 200 - 400 PV tous les 2 tours. Dure le temps du combat.
==> Coût : 1 tour de préparation. Effet : Rend à toutes les cibles 100 - 250 PV tous les 2 tours. Dure le temps du combat.

-Lumière Divine. [Bridé]
L'une des variantes les plus puissantes de la Lumière Curatives, en tout cas la seule variante supérieure qu'Aion soit parvenue à maîtriser jusqu'ici.
==> Coût : 1 tour de préparation. Effet : Rend à la cible 800 - 1200 PV.
==> Coût : 2 tours de préparation. Effet : Rends à plusieurs cibles 700 - 900 PV.

-Lumière Rédemptrice.
Une attaque magique simple utilisant la magie de lumière pour attaquer la cible.
==> Coût : Aucun. Effet : Attaque M sur une cible.
==> Coût : 1 tour de préparation. Effet : Attaque M sur plusieurs cibles.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aion, la Princesse Pourpre. [-TERMINEE-]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Larme pourpre - Assassin
» [2ème Tournoi] Groupe F : Kyros Vs Aion
» Nuage Pourpre
» Exces de boisson pourpre...
» Qui sont les membres de la Milice Pourpre ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Introduction :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: