.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jusqu'à ce que la mort nous sépare...

Aller en bas 
AuteurMessage
NEVH Vanderheague

avatar

Masculin Nombre de messages : 224
Age : 24
Localisation : En dessous de son petit lit en train de bouffer le chausson de Samaël.
Loisirs : Manger des livres porchographiques 8B. Manger du chocolat !! Manger oreilles à Ayumi et banane à Boyd *O* ... Courir après papillon, voler haut à Nevh !
Amour ? : Moi avoir de copains, toi savoir ? Moi avoir deux copains à moi ! Samy & Pirate ! Deux mousquetaires dévoués à Nevh ! Ahah ! Bientôt Nevh contrôler la terre après leurs coeurs. >8B
Date d'inscription : 01/05/2009

Feuille de personnage
Classe: Shinigami
Particularités/pouvoirs: Possède une faux, et un pouvoir spécifiques à chaque oeil.
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Jusqu'à ce que la mort nous sépare...   Mer 26 Aoû - 23:00



Ce post est un PV : Samy / Sullivan / ?

Ceci est un post-song.

Première musique : I_have_a_dream

Deuxième musique dès que vous verrez le symbole(~#) : Serious's theme

Troisième musique dès que vous verrez le symbole(~#) : Lost

Place au post

~~~~~~~


Nevh était contre Samaël et dormait paisiblement. La vieille, il avait demandé l’autorisation à Samy de dormir dans son lit avec lui, ce dernier avait accepté avec grande joie. Effectivement, ces deux là sortaient ensemble de puis peu, tout comme Nevh aimait Sullivan réciproquement. Malgré cela Nevh ignorait encore si Sullivan considérait Nevh comme un petit ami, ils se voyaient peu en plus en ce moment, ce qui le rendait partiellement triste, malgré la présence de Samy. Ce qui était dérangeant dans cette relation c’est que Sullivan & Samaël ne s’appréciaient pas énormément. Si seulement ils pouvaient se dire bonjour au moins normalement sans se lancer des pics désagréables. Cela blessé particulièrement Nevh, surtout quand l’un lançait « J’ai vu Nevh le premier ! » et que l’autre répondait « Ne me parle pas sur ce ton ! ». Donc, Nevh était dans les bras de Samaël, plus précisément sur son torse, là où il bavait abondamment dû à un rêve remplit de bonbons. Les quatre colocataires étaient endormis profondément, et ce n’est qu’au petit matin aux environs de 9h que Nevh ouvrit le premier les yeux. Il resta à sa place, trop bien pour partir, fallait dire Samaël était sacrément bien fait et très moelleux. Comme… Comme de la mie ! C’est sur cette pensée que Nevh mordilla sa peau en fixant son visage d’ange qui dormait paisiblement. Pensant tout à coup à Sullivan, Nevh se détacha doucement, et partit se pencher au dessus du mage qui dormait tout aussi profondément. Nevh sourit à cette image, les deux jeunes hommes dormait tranquillement, comme si Nevh n’existait pas. Le Shinigami s’accouda à la fenêtre fermée, et contempla le soleil qui se levait peu à peu, admirant les différentes couleurs. Nevh soupire discrètement devant ce spectacle. Nevh bizarrement préféré les lever soleil au coucher, c’était ainsi, nulle personne ne pourra changer les goûts étranges de Nevh. Ce dernier se décida à bouger, il partit faire rapidement sa toilette. Dans la salle de bain, prit une douche froide comme à son habitude, supportant pas trop l’eau chaude, non cela n’affectait en aucun cas son corps mais Nevh n’appréciait pas trop c’est tout, faute de goût encore et toujours. Pour rester sur la question des goûts, Nevh décida de s’attacher les cheveux en une mini queue basse, laissant sa grande frange et ses mèches volantes de partout tranquille. Il enfila son Marcel noir moulant qu’il eut du mal à enfiler en fait, il se cogna à l’étagère de gauche. Il tira fort sur le maillot qui faillit se craquer, mais par chance rien n’arriva de bien grave, si ce n’est sa petit bosse sur le crâne qu’il massa douloureusement en murmurant un « Aiie D8 ! ». Il mit de suite un boxer, sous l’appui de Sullivan qui un jour découvrit que Nevh ne portait pas de sous vêtements, cela lui avait fait un gros choc, alors depuis Nevh en mettait. Puis arriva son pantalon aussi moulant que le Marcel, assortit vu qu’il était de la même couleur. Il s’assit sur une chaise présente dans la salle de bain, et enfila ses bottes noires avec des crochets argents qui s’accordaient parfaitement à la chevelure blanche aux nuances grises du garçon. Il se redressa sur ses frêles jambes et entreprit de se laver les dents tranquillement, après tout, il fallait être beau aujourd’hui, après tout il allait chanter devant des personnes pour faire partit d’un groupe de musique, il s’était entraîné d’arrache pied et avait décidé de faire la surprise à ses deux amoureux. Nevh sortit de la salle de bain discrètement, puis de la chambre toujours avec autant de discrétion. Il se précipita dans les couloirs, il n’était pas avance, mais pas en retard pour autant. Il aurait juste aimer avoir un peu d’avance, il prit un bout de papier qui indiquait l’adresse du club, hors de la pension, le rendez-vous était un truc miteux, il avait prit soin de prendre sa belle guitare (trouvé dans une poubelle) et le CD qu’il avait travaillé à sa façon. Il avait rendez-vous à 10h30, il était 10h13, il avait encore le temps, mais il s’en fichait il continuait de courir, les gens en le croisant le prirent pour un gothique, vu ses cheveux blanc et sa tenue noire. Enfin, Nevh avait voulu un look autre que son habituel K-way jaune poussin. Arrivé au lieu, il s’assit sur une chaise d’attente, l’endroit était un peu délabré, mais c’était normal, après tout le groupe était tout nouveau. Nevh attendit patiemment son tour, chose qui était méconnaissable chez lui, la patience… Mais il rêvait tellement de faire partit de ce groupe qu’il ferait tout pour se faire accepter par les membres. C’était enfin à son tour, il était le quatrième de la liste, le précédent sortit, tête baissée comme si on lui avait annoncé sa mort prochaine, Nevh pouffa. C’est lui qui pensait cela ? Effectivement Nevh aurait très bien pu lui annoncer sa mort mais il avait autre chose de plus important à faire dans l’immédiat : le groupe. Nevh avança doucement, la scène était noire, si ce n’est qu’un rayon de lumière, qui, Nevh remarqua formait un cercle sur le sol, devait-il s’y placer ? Il ne voyait pas les personnalités assis à la table d’en face de la scène. Il se plaça au centre du cercle, ayant donné son CD à l’un des membre qui le mit dans un poste, prêt à l’emploi. Nevh mit bien sa guitare, fin prêt pour l’attaque. Il fronça des sourcils et la sueur perlait sur son front, il était un peu nerveux d’être ainsi en publique, comme un élève qui passait à l’orale devant sa classe entière. La peur de la moquerie, la peur de rater, la peur d’être humilier. Nevh commença à être plus si sûr de lui sur le coup, ses mouvements était mal assurés, tremblants. Le Shinigami leva les yeux vers les quatre membres, qui le fixèrent également. Le poste se mit en marche, sur la seule chanson qu’il y avait dessus. Les joues de Nevh s’empourprèrent toute seule, il avança sa bouche au micro, et commença les premières note. Par instinct il ferma les yeux pour mieux se concentrer, un truc assez efficace car cela permet de mieux se lâcher et d’évacuer le stress avec efficacité sans gâcher le talent, en oubliant la présence des personnes dans la pièce. C’était comme chanter sous sa douche, c’était tout aussi agréable. Nevh avait une voix magique, ensorcelante, elle avait un truc. Il prononçait chaque mot avec un excellent accent japonais comme s’il savait parfaitement parler, or le Nevh qu’on connaît ne sait même pas aligner deux mots corrects avec une bonne syntaxe. Vous me direz c’est du texte appris par cœur, effectivement, mais Nevh ne perdait pas du tout courage, même plus les minutes passaient, plus la musique était plus envoûtante qu’au début. Sa voix était comme codée mais en même temps si mélodieuse, c’était unique. Il finit la dernière note, et rouvrit lentement les yeux en regardant fixement les membres, sans un mot de plus. Il discutèrent entre eux. Un seul semblait un peu réticent, une fille avec une haute queue de cheval, pu remarquer Nevh. L’un des membres se leva et lui fila un carton d’invitation. L’adolescent sourit de toutes ses dents, et remercia mille fois les membres. Il se retint également de leurs sauter au cou comme il le faisait habituellement lorsqu’il débordait de joie. Le Shinigami partit tout content, sa guitare et son CD en main. Il marchait gaiement, même sautillait, il était très joyeux et cela ce voyait. Un magnifique sourire illuminait son visage, il décida de ne pas rentrer immédiatement, alors il traîna toute la journée dans la rue, s’offrant un bon déjeuner d’âmes mortes dans le cimetière, puis était resté sur une tombe à méditer. Le vent soufflait légèrement, il resta plus de quatre heures en ce lieu effrayant pour certains, simplement morbide pour d’autres. Il s’allongea dans l’herbe et observa le ciel, d’où le soleil se coucher doucement, faisant un ciel à la fois bleu clair, orangé et rosé. C’était drôle pour Nevh, les nuages prenaient non seulement des formes marrantes mais en plus ils prenaient la teinture du ciel. A ce moment, le jeune homme se demanda si ce n’était pas un petit lutin ailé qui passait très vite dans le ciel pour les peindre pour les faire assortir au ciel. Nevh passa ses bras sous sa tête, ferma les yeux, et somnola tranquillement, ici c’était le plein silence non il ne s’ennuyait pas, sinon il serait partit autre part, il avait juste besoin de repos. Cette journée avait été pleine d’émotion et Nevh se devait de se reposer, seul. Il finit par s’endormir complètement.
(~#) Quand il se réveilla, il faisait nuit, ce qui frappa Nevh instantanément, c’était la lune, qui brillait d’une lueur très étrange. Le jeune chanteur se redressa sur ses pieds, et marcha parmi les nombreuses tombes en direction de la sortie, reprenant sa guitare et son CD. Soudainement alors qu’il marchait il remarqua que les plantes étaient légèrement rougeâtre, même les bâtiments, il se retourna instinctivement vers la lune… Elle était rouge sang. Nevh écarquilla les yeux, était-ce possible ? une lune rouge sang ? La peur arriva rapidement au fin fond de son cœur, et il commença à courir dans les rues désertes, quelle heure était-il ? Où étaient-les habitants ? Nevh courait à en perdre haleine, il manqua même de tomber, il lâcha sa guitare et son CD qui le gênait pendant sa course, tant pis, il demanderait à Sullivan & Samaël de lui en acheter une. Pour le moment ce qui l’inquiétait quand il arriva c’était les grilles forçaient, même l’une était complètement démolie. L’angoisse arriva… Il commença à avoir les larmes aux yeux, il courra vers la pension, sa maison. Sa seule maison, son seul refuge, où les gens l’acceptaient tel comme il était. Mais au moment où il arriva devant, une explosion retentit, une partit de la façade de la pension s’ébranla sous ses yeux apeurés. Le débutant vit alors des sorte de soldats armés, que faire ?
(~#) Nevh commençait à paniquer, il finit par sauter dans les buissons les plus proches, que se passait-il à la fin ? Nevh se rongeait les ongles, soudainement il entendit l’église sonner, bruyamment, les cloches ne s’arrêtaient pas, minuit. Pourtant les douze coups étaient déjà dépassés, et ce bruit était assourdissant, Nevh dû couvrir ses oreilles en fermant les yeux. Il sentit le buisson qui le masquait bouger légèrement, Nevh se retourna pour se retrouver face à ces soldats dont l’un essaya de l’embrocher avec une lance, Nevh sauta en arrière en invoquant sa faux. La peur le pousser à faire n’importe quoi. Il sauta sur ses assaillants et les tua à coup de faux acharnée. Ensuite, tranquillement, il mangea leurs âmes. Heureusement, Nevh avait eut à faire a des faibles. Sauf que… Le Shinigami n’avait pas vu le quatrième avec un poignard derrière lui, il le sentit, et se retourna trop tard, le poignard était planté dans son épaule gauche, il poussa un cri suraigu. Nevh se débattit, et par chance, sa faux lui vint en aide, donnant un coup puissant et fendit le casque, puis la tête de l’ennemi qui tomba à terre inerte. Nevh ne prit même pas la peine de manger son âme, son sang. Son propre sang le troublait, il recula d’un pas, le visage déformé par la peur, et commença à courir loin, refusant d’admettre que la guerre était déclarée. Refusant de penser que peut être Samy et Sullivan avaient tous deux succombé à l’éboulement. Non ! Ils avaient des pouvoirs… Ils devaient être vivant… Sinon Nevh les vengerait jusqu’à qu’il succombe lui même. Il s’approcha de la pension mais ne rentra pas, il resta droit comme un piquet devant, de toute manière sa faux le protégeait et il ne risquait rien de bien grave. Il attendrait le temps qu’il faudrait. Il attendrait Sullivan & Samaël le temps qu’il faudrait.

« Samy… Pirate… Nevh attendre. »


Nevh plus déterminé que jamais ne bougeait plus. Sa faux massacrait quelques soldats, mais il esquiva de peu un coup, sa faux étant occupée avec d'autres ennemis, nevh compris qu'il ne pourrait pas rester ici plus longtemps, il se mit à courir dans la pension à la recherche d'étudiants, d'alliés, de Sullivan ou de Samaël ! Mais, que quelqu'un apparaissent vite ! Il y avait trois soldats à la poursuite de Nevh, ce dernier réussit à se cacher dans un recoin reculé, en soupirant de soulagement, il regarda en haut des escaliers très sombres. Il avait une légère peur voire une angoisse de monter, c'était comme un cauchemar et il n'avait aucune envie d'y entrer, tout comme la guerre...

[Et bien voilà ! Le post est finit ^^ Bisous ~]


Dernière édition par NEVH Vanderheague le Dim 30 Aoû - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Samaël Asimov
Scénariste
Scénariste
avatar

Masculin Nombre de messages : 365
Age : 25
Localisation : Sur le trône des Enfers... m'y rejoindra-tu ?
Loisirs : Faire tourner les gens en bourrique !
Amour ? : Nevh Vanderheague. Ça vous dit quelque chose ?
Date d'inscription : 29/05/2009

Feuille de personnage
Classe: Norou
Particularités/pouvoirs: Maîtrise de l'énergie/Manipulation de l'arc Vassilissa
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Jusqu'à ce que la mort nous sépare...   Dim 30 Aoû - 13:25

[Post nul et court, j'en suis désolé... mais j'suis en panne d'inspi et j'ai des crampes aux doigts xD]

Samaël ouvrit les yeux. Le soleil entrait à flot à travers les rideaux. Il faisait trop jour pour qu’on soit le matin. Quelle heure pouvait-il être ? Le réveil indiqua midi et quart. MIDI ET QUART ? Samaël se leva en sursaut. Ômondieu. Il sauta du lit, se précipita sous la douche et fit couler l’eau. Elle était froide, mais Samaël ne le ressentait pas. Il sortit, créa un vent énergétique pour se sécher, se peigna les cheveux et brossa ses dents. Il attrapa un Marcel, un boxer et un jean qu’il enfila en deux temps trois mouvements et chaussa ses chaussures.
La chambre était vide. Sullivan devait être quelque part à grogner et à jouer au roi, Inwë, elle avait ses propres affaires personnelles à gérer, et Nevh… Le russe avisa un mot sur la table basse. Il le parcouru rapidement et sourit. Nevh, chanteur dans un groupe ? Pourquoi pas, après tout ? Le blond allait sortir quand il avisa le désordre dans la chambre. En un instant, les lits étaient faits, la chambre méticuleusement rangée, ainsi que la salle de bain, et le mébage était fait. Les femmes de chambre lui avaient dit, en riant, que si tout les pensionnaires étaient aussi ordonnés que lui, elles pourraient prendre leur retraite !
Samaël sortit de sa chambre. Il alla dans le parc, savourant ce nouveau jour de vacances. Il sortit de son sac en bandouillère de quoi nourrir une armée et s’improvisa un casse-croute dans le parc de la Pension. Il dévora un fromage de chèvre avec du pain et du beurre, une tranche de saumon fumé avec de la crème aigre et du citron, un feuilleté au gruyère, un gâteau au citron et une part de flan au chocolat. Le sourire au lèvre, le russe s’allongea dans l’herbe. Il resta ainsi quelque minutes, puis se leva.
Il devait être environ une heure et demi de l’après-midi. Samaël déambula dans le parc, puis sorti en ville. Il salua quelques personnes qu’il connaissait, puis décida d’aller écouter Nevh. Il se perdit deux-trois fois avant d’arriver en vue de la bâtisse. Il colla son oreille contre le mur et entendit des voix étouffées :


-Il assure, le p’tit gars, là ! Il s’appelle comment, déjà ?
-Nevh Vander… machin-chose. C’est sûr, il a une voix en or, et un style intéréssant.
-Cheveux blancs, habits noirs… T’crois qu’c’est un goth ?
-J’en sais rien… Mais on le prend, OK ?
-Ouais !

Samaël sourit. Il n’aurait jamais cru que Nevh savait chanter japonais ! Il savais à peine aligner deux mots avec une bonne syntaxe. Cette manière de parler faisait fondre le cœur du russe, mais elle était assez handicapante… Bâh ! Tant mieux pour lui !
Le blond rentra à la Pension. Depuis qu’il utilisait régulièrement et intensémment ses pouvoirs, il était plus concentré, moins hyperactif. Il en profitait donc pour lire le plus de livres possibles à la bibliothèque !
Il compulsa tant que ses yeux finirent par lui piquer. Tout y passait : de Fruit Basket au Journal d’Ann Frank, des livres d’Amélie Nothomb aux récits complets de Balzac…
Lorsqu’il finit, le soir tombait. Samaël dîna, puis monta se coucher. Sullivan dormait déjà, Inwë n’était pas là, et Nevh, lui aussi, était absent. Tant pis ! Le russe se coucha, tout habillé, et s’endormit.
Il s’éveilla en sursaut au bruit des explosions. Il bondit à la fenêtre ; la lune luisait d’un éclat pourpre effrayant, et dans le ciel, d’énormes avions largauaient des bombes. On faisait la guerre à Mahora. Une déflagration fit perdre l’équilibre à Samaël : ses doigts voulurent accrocher l’encadrure de la fenêtre, mais ne rencontrèrent que le vide. Vite, le blond créa une bulle sous lui qui amortit le choc.
Il se leva ; autour de lui, des pensionnaires se battaient avec des soldats vêtus d’uniformes marqués WH.
Le sifflment d’une épée avertit le russe. Il se retourna et pulvérisa d’un rayon lumineux le soldat qui voulait le transformer en steak haché. L’instinct de survie dicta alors les mouvements de Samaël. Il courut vers l’arrière de la Pension, carbonisant au passage quelques WH imprudents. Il vit un jeune homme courir avec une fau dans la main. Nevh ! Il était poursuivi par trois soldats ! Nevh se cacha dans un recoin, mais les soldats allaient le trouver ! La rage emplit le blond. Il emprisonna les tois hommes dans une bulle dorée qui explosa dans une gerbe de sang. Des WH, il ne restait rien.
Samaël courut chercher Nevh. Celui-ci avait un poignard dans l’épaule, et sa fau luisait d’hémoglobine. Le russe prit le faucheur dans ses bras.


-Nevh… Tu… tu va… bien ?

La cachette s’obscurcit. Quatre soldats WH, armés de mitraillettes, bloquaient le passage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jusqu'à ce que la mort nous sépare...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'à ce que la vie nous sépare...
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare [Pv Nyssa ?]
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare. [ rang balek ]
» [Fe] Jusqu'à ce que la mort nous sépare
» Jusqu'à ce que la mort nous sépare ? | Kessy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-rp :: Corbeille :: - Event n°1 : Le commencement de la fin - [EN RATTRAPAGE] :: La guerre : PARTIE LIBRE.-
Sauter vers: