.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CHAPITRE I : PROLOGUE

Aller en bas 
AuteurMessage
Inseri
Scénariste
Scénariste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1215
Age : 22
Localisation : Dans une petite maison ( nan! Elle n'est pas dans la prairie !!! )
Loisirs : Je suis la déesse des geeks ! Prosternez-vous devant ma grandeur ! Mouahahah !!!
Amour ? : Personne et ... personne !!!
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Munakata
Particularités/pouvoirs: Inseri : Sorts de Régénération / Inferi : Peut aller jusqu'à détruire une ville en un seul tir
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: CHAPITRE I : PROLOGUE   Lun 5 Oct - 13:23

C'était une nuit de juillet comme les autres. Un ciel sans nuage laissait apparaître le firmament étoilé ainsi qu'une magnifique lune bien ronde qui éclairait Mahora de tous ses feux d'une teinte blanchâtre sereine. On entendait au loin les chants des loups vivant dans les montagnes d'Akamirai et dans l'épaisse forêt d'Oemiru. A cette heure-là, l'école de l'île était fermée et les élèves étaient tous rentrés chez eux ou dormaient à l'internat de l'établissement.
Inseri Nakagawa et sa soeur jumelle, Inferi Nakagawa, étaient déjà rentrées depuis plusieurs heures de l'école et avaient donc rejoint le pavillon dans lequel elles vivaient avec leur mère adoptive : Sakura Eiri. Après qu'elles ont mangé ensembles, fini leurs devoirs, si on excepte le fait qu'Inferi préfère jouer à la PSP que de plancher sur ses exercices de mathématiques ou de japonais, s'être lavées, elles finirent par aller se coucher dans leurs chambres respectives. Pendant ce temps, Eiri partit en dehors de la maison "pour affaires" comme elle a l'habitude de dire et laissant les deux fillettes seules, dans les bras de Morphée.
Il était à présent près de deux heures du matin lorsqu'Inseri se réveilla pour une envie d'aller aux toilettes. Elle ouvrit la porte de sa chambre doucement afin de ne pas réveiller Inferi qui dormait à côté. C'est là qu'elle tomba nez à nez avec un phénomène qu'elle ne pouvait comprendre et encore moins expliquer. En effet, la pleine lune, d'ordinaire d'un beau blanc laiteux, était devenue d'un rouge semblable à celui du sang, un rouge semblant annoncer une funeste nouvelle. La jeune Munakata se demandait si elle devait réveiller Inferi mais d'un côté elle se disait que si elle la réveillait, elle allait être de mauvais poil et qu'elle allait en prendre pour son grade. Soudainement, un grondement sinistre se fit entendre, comme si la maison craquait jusque dans ses fondations. Le murmure funèbre se fit de plus en plus fort. Les vitres de la bâtisse traditionnelle se mirent à vibrer. Puis, le grondement devint un sifflement strident puis une pluie de feu se mit à abattre sur la ville endormie. Des explosions se produisirent partout, détruisant sur leurs passages. Une explosion proche fit voler en éclat les vitres de la maison et fit propulser Inseri au travers de la porte de la chambre d'Inferi avant d'atterrir sur le lit de cette dernière. Inferi fut réveillée en sursaut et dit, à moitié somnolante :

_ Inseri ? Qu'est-ce qu'il se passe ?
Sa question ne resta point longtemps sans réponses car une bombe explosa dans la chambre dans laquelle Inseri dormait il y a encore cinq minutes, réduisant à néant le mur qui séparait les deux pièces. Inferi fit :
_ C'est quoi ce bazar ? Une attaque ? Une pluie de météorites ?
_ Je ne sais pas !
_ Sur ce, on ferait mieux de ne pas rester ici sous peine de finir en grillades improvisées Ins' !
_ Comme ça ?
Fit-elle en montrant son pyjama, visiblement gênée à l'idée de sortir dehors dans cette tenue. Inferi lui répondit :
_ On n'a pas le choix tout a flambé !
Un craquement sinistre se fit entendre en direction du plafond du couloir, suivit d'un bruit de vitres qu'on brisait une à une. Inferi fit :
_ Ins'!!!
Elle s'agrippa à Inseri avant de se jeter par la fenêtre de la chambre, atterrissant toutes deux l'onsen qui se trouvaient en contrebas. Les deux jumelles sortirent la tête de l'eau et virent sous leurs yeux enfantins leur maison s'effondrer dans un vacarme assourdissant. Sortit de l'eau et dit à sa soeur, visiblement inquiète :
_ Inferi ?
_ Oui !
_ Je suis trempée !
_ Et ? Moi aussi je suis trempée et je n'en fais pas tout un plat !
_ Oui mais ...
_ Mais quoi ?
_ Mais toi, on ne voit pas tout à travers !
_ Ah ! En effet ! Ca risque d'être gênant ! ( Te connaissant surtout, déjà qu'à la piscine, tu invente n'importe quoi pour éviter de participer aux cours juste afin d'éviter de se retrouver en maillot de bain, alors en se retrouvant avec un pyjama tout transparent en pleine ville ... je ne préfère pas savoir ! ) Mais pour le moment, nous devons retrouver Maman !
_ Oui mais, elle est où ?
_ En ville, c'est tout ce que je sais ! Mais nous devrions ne pas trainer dans le coin pour le moment !
_ Oui !
Les deux fillettes s'apprêtèrent à quitter ce qui restait de leur maison par la porte arrière.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseri-project.site.voila.fr
Lei

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 21
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Pistolet magique
Sang:

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Mar 1 Déc - 22:51

La journée avait été longue, mais relativement normale. Les cours, la pause déjeuner (durant laquelle Lei avait fait une sieste au soleil en ronronnant comme un chaton), les cours, les courses (et accessoirement une escapade au parc pour faire de la balançoire et jouer dans la cage à écureuils... ben quoi? Faut se dépenser, après une journée sur un banc d'école!) et la cuisine (des paaaaaaaaaaateuh!), la fillette avait dessiné jusqu'à ce que sa colocataire ne l'envoie au lit avec un "mais t'as fini, oui?! J'veux dormir, éteinds moi cette lampe!"...

Et là, il était... Minuit cinquante, et Lei se tournait et se retournait dans son lit, sans trouver le sommeil.Certaines études disent que la pleine lune favorise les insomnies. C'était d'autant plus vrai pour Lei. La vison nocturne des chats n'est pas là pour rien, et la fillette avait toujours des difficultés à dormir la nuit (surtout quand elle avait fait la sieste la journée). N'y tenant plus, la fillette se leva, et se laissa souplement tomber de son lit pour aller boire un verre d'eau... Et se figea en passant devant la fenêtre...

"Woooooooooooo..."

La lune était d'un rouge superbe, bien loin de sa couleur habituelle...

"Lei, bon sang, va te coucher et arrete de faire du bruit!"

La fillette se retourna vers sa compagne de chambre, qui la regardait depuis son lit, clairement irritée.

"Mais c'est une lune rouge, une éclipse de lune! C'est vachement rare à voir!"

L'enthousiasme était audible dans la voix de la kemomomini. Elle avait déjà entendu parler de ces phénomènes, mais jamais vu... Et pourtant, ça valait le coup d'oeil...

"M'en fiche! J'essaie de dormir moi! Va la voir ailleurs si ça te plait tant!"


Tiens, bonne dée, ça... Trois minutes plus tard, Lei était sur son vélo, son cartable sur le dos, avec son matériel à dessin, et roulait en direction des falaises de crystal. L'un de ses lieux préférés... Avec un peu de chance, elle pourrait saisir quelques jeux de lumières parmi les cristaux... La lune éclairait largement assez pour que l'enfant puisse espérer dessiner sans mal, et avec un peu de chances, elle s'épuiserait assez pour dormir...

En fait, elle n'arriva jamais aux falaises. Un bourdonnement la tira de ses pensées. Là haut, il y avait des avions... Plein... Trop. La fillette s'arretta, tandis que le bourdonnement grandissait... Devenait un grondement... La fillette ne comprit pas ce qu'il se passait... Un sifflement se fit entendre par dessus le grondement... Et puis les explosions. Dès la première, l'enfant réagit par instrinct. Elle prit la fuite, son cartable battant les épaules, l'enfant courrant au travers des rues, sans savoir où elle allait... Elle se contentait de fuir aussi vite qu'elle le pouvait, les mains sur les oreilles... Dans sa fuite erratique, elle ne regardait pas où elle allait, trébuchant, se rattrappant et reprenant sa course, au hasard des rues. Elle n'éait pas la seule à fuir, à être paniquée. A deux heures du matin, se faire réveiller par des explosions, il y a mieux pour la sérénité... Enfin, bref... Donc la pitchoune courrait, levant fréquemment un oeil dans le ciel... Et rentra de plein fouet dans un truc... Emportée par sa vitesse, elle fit une embardée et se retrouva sur le dos, un peu sonnée...

Bon, à première vue, le "truc" était une fille... trempée... Lei la connaissait de vue, ainsi que sa soeur juste à coté, mais elle ne connaissait pas son nom...

"Lei est désolée! Lei avait peur et...."

La fillette se relevait juste quand une nouvelle explosion retentit non loin, faisant crier la fillette, et se replier sur elle même...

"Lei a peur..."

Et c'était un euphémisme... Il n'y avait qu'a entendre la voix à la limite des ultrasons, ou de voir ses yeux exhorbités, à la limite de verser les larmes qu'ils contenaient ou sa fourrure hérissée pour le comprendre...

[Désolée, j'avais du mal à trouver comment rencontrer tes persos... J'ai supposé que le bombardement n'était pas fini, mais si il l'est, dis le moi...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inseri
Scénariste
Scénariste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1215
Age : 22
Localisation : Dans une petite maison ( nan! Elle n'est pas dans la prairie !!! )
Loisirs : Je suis la déesse des geeks ! Prosternez-vous devant ma grandeur ! Mouahahah !!!
Amour ? : Personne et ... personne !!!
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Munakata
Particularités/pouvoirs: Inseri : Sorts de Régénération / Inferi : Peut aller jusqu'à détruire une ville en un seul tir
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Mer 2 Déc - 22:44

[HJ : J'ai fais commencer mon scénario au début du bombardement ]

Inferi se dirigea vers la porte d'accès se trouvant à l'arrière de la maison. Elle ouvrit la battant en bois couleur miel quand quelque chose lui rentra dedans sans crier gare. La Munakata aux yeux vairons fit littéralement un vol plané pour mieux atterrir dans l'onsen dont elle sortait 5 minutes auparavant. Inseri, quant à elle, la suivit du regard et lors de l'atterrissage, elle émit une sorte de petit sourire crispé en pensant qu'Inferi allait être de mauvaise humeur et que le chose qui l'avais dégommée allait pour ainsi dire en prendre pour plus que son grade ! En parlant de la chose, où était-elle passée ? La timide Munakata regarda autour d'elle est vit une forme recroquevillée sur elle-même dans un coin sombre du jardin. En s'approchant de plus près, elle vit une petite fille avec de longues oreilles de chat. Inseri pensa :
" Au moins, ce n'est pas une de saleté de WH "
Une bombe tomba et explosa, endommageant la maison de Saki, la prof d'Anglais, sur toute une façade. La jeune Kemonomimi poussa un cri de panique, tremblant de plus belle, en murmurant des "Lei a peur". Inseri se dirigea vers la jeune fille, se mit à genoux à côté d'elle et serra la fragile kemonomimi contre elle, tentant de la rassurer dans bien que mal. Soudainement, Inferi sortit de l'eau, visiblement énervée.
"Si je retrouve cet abruti de ( censuré ) de WH, je lui fait avaler son arme par le mauvais trou et je la fais ressortir par l'opposé ! Où tu te caches la poule mouillée ! ( Quoique, je crois qu'entre lui et moi, la mouillée, c'est moi ... ) Alors, montre-toi si tu es un homme ou ...
_ Inferi, c'est elle qui t'a rentrée dedans !
_ ... une fille ?
_ Elle a du être effrayée par le bombardement et disons, qu'elle et toi vous vous être retrouvées au mauvais endroit au mauvais moment, n'est pas Lei ... eto ... enfin, si tu veux bien que je t'appelle comme ça .
_ C'est vrai qu'en regardant la tête qu'elle fait, elle n'a pas la tête de quelqu'un qui se détend sur les plages d'Uminari !
_ On fait quoi maintenant ? Je suis d'avis de ne pas rester ici et de chercher Maman !
_ Oui mais ... elle est où ? Car, à part le "je pars pour affaires", ça ne me dit rien !
_ C'est vrai que ça ne nous aide pas beaucoup ... attend une minute !
_ Quoi ?
_ Inferi, c'est quoi déjà l'immeuble que maman nous avait fait visité une fois ? Tu sais, l'immeuble à Imata !
_ La tour Rannyuka ?
_ Oui, cette tour là !
_ C'est vrai qu'une partie de ses serveurs sont là-bas !
_ Elle y est peut-être ! On devrait y aller !
_ Oui mais ... et elle, on n'en fait quoi ?
_ A ton avis ? On l'emmène avec nous, ce pas sur pour une fille de son âge de rester seule ici, surtout avec ces WH qui trainent dans le coin !
_ Ok ok !
_ Lei ? Tu veux venir avec nous ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseri-project.site.voila.fr
Lei

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 21
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Pistolet magique
Sang:

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Ven 4 Déc - 19:36

Par réflexe, la kemonomimi agrippa le haut de l'adolescente, et inspira un grand coup, pour chasser les larmes qui voulaient couler. Ca allait aller, hein? Ca devait aller... Quoique... On se reposerai la question plus tard... Ouille ouille ouille, la fille était en colère...

"Désolée?"

Vous savez, le ton qu'on a quand on sent qu'on va se faire tirer les oreilles, un peu interrogatif, et en même temps ou on parle un peu vite? C'était le ton de Lei... Elle ne savait pas si on l'avait entendue les deux jeunes filles discutant... D'ailleurs son "doudou" lui parlait. Est-ce que ça la dérangeait? non. Et bien qu'elle ne le dise pas clairement, son hochement de tête était éloquent. Lei était son nom, après tout, elle n'en avait pas d'autre. Visiblement, les deux miss parlaient de rejoindre leur mère... A une tour... Mais pas une que la miss connaissait... En même temps, Lei et les noms...

Une explosion se fit entendre un peu plus loin, et Lei jeta un coup d'oeil au ciel, sa main se crispant une seconde sur le pyjama d'Inseri. Elle ne voyait plus de points noirs dans le ciel, mais ça ne voulait rien dire...

"Lei pensait que c'était juste des dingues le WH... murmura l'enfant, avant de reprendre, avec un peu plus de courage. Faut qu'on aille vite. Avant qu'ils ne reviennent..."

L'utilisation du "on", ainsi que la façon dont elle restait proche des jumelles signifiaient bien ce que ça voulait dire. Lei n'allait certainement pas rester seule!

[Pas très long, mais explicite, me semble-t-il]


Dernière édition par Lei le Dim 6 Déc - 0:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inseri
Scénariste
Scénariste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1215
Age : 22
Localisation : Dans une petite maison ( nan! Elle n'est pas dans la prairie !!! )
Loisirs : Je suis la déesse des geeks ! Prosternez-vous devant ma grandeur ! Mouahahah !!!
Amour ? : Personne et ... personne !!!
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Munakata
Particularités/pouvoirs: Inseri : Sorts de Régénération / Inferi : Peut aller jusqu'à détruire une ville en un seul tir
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Dim 6 Déc - 0:30

[ HJ : Tu as fais une erreur, c'est Inseri qui est à côté de toi, Inferi, c'est celle que tu as envoyé valdinguer dans l'Onsen ]

Suite à la réplique de Lei sur le fait que les WH étaient tous des dingues, Inferi lui rajouta que c'étaient bien pire que ça, que ce n'étaient que des psychopathes sadiques et pervers ! Inseri dit à Inferi d'arrêter afin de ne pas effrayée une Lei qui était déjà bien apeurée par les bombardements incessants. La Munakata aux yeux vairon fit signe de la tête, exprimant ainsi son accord pour arrêter de parler des WH et fit :
"Je vais aller voir dans la maison si il n'y a pas quelque chose de récupérable ! Il y a quelque chose qui me dit que si tout Mahora est comme ça, il vaut mieux d'avoir quelques provisions et des vêtements de rechange, je me vois mal mal porter ce pyjama pendant 15 jours !
_ Et moi aussi au passage, surtout qu'on voit tout au travers quand il est mouillé et que selon la météo, on devrait avoir une semaine très pluvieuse !
_ Ok !"
Inferi partit en direction des décombres et entra dans une petite cavité, laissant Inseri et Lei seules.
Dix minutes plus tard, Inferi n'étaient toujours pas revenue et on pouvait voir l'inquiétude se dessiner dans le comportement de la fillette, son pouls était rapide et elle scrutait les gravats en espérant voir Inferi en sortir.
Son regard se posa sur une petite boîte rectangulaire noire. Elle dit à Lei de l'attendre quelques secondes. Cette dernière accepta, bien que visiblement réticente à se retrouver seule si ce n'était qu'un instant. Inseri se dirigea vers cette boîte, la pris et retourna se blottir contre Lei. La jeune kemonomimi lui demanda ce que c'était. Inseri lui répondit, en ouvrant la boîte et en sortant un petit ordinateur portable blanc :

"C'est mon ordinateur ! Espérons qu'il marche encore, mais bon, avec la chute qu'il a fait, ça m'étonnerai !"
Elle appuya sur le bouton d'alimentation et ce dernier s'alluma rapidement. Elle fit, étonnée :
"Il marche encore ! Mais c'est génial ! On va pouvoir savoir ce qu'il se passe !"
Elle alluma le bouton pour le wifi mais évidemment, la machine ne trouva aucune borne de connexion, ces dernières étant toutes hors service. Elle dit :
" Lei, on va attendre ma soeur, elle saura comment on fait pour activer le programme pour avoir la télé ! C'est que c'est elle qui a fait le programme donc elle sait comment il fonctionne."
Inferi était toujours à l'intérieur de la ruine.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseri-project.site.voila.fr
Lei

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 21
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Pistolet magique
Sang:

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Ven 11 Déc - 11:12

[corrigé]

Les termes... Peu élogieux qu'usait la demoiselle pour qualifier les WH ne rassuraient effectivement pas la fillette chat... Pourtant, entendre vitupérer la munakata fit naitre un léger sourire sur la face de l'enfant. Elle se laissait pas effrayer la fille, purée! Si une certaine personne avait été dans les parages, elle aurait prit un gant savonneux dans la tête! Enfin, façon de parler...

"Pourquoi pendant 15 jours?"

Oui, question débile, mais la fillette se rassurait en se raccrochant à ce genre de détails... c'est vrai, quoi! Si ça se trouvait, demain serait une meilleure journée! et la tour de la maman aux jumelles n'était pas si loin, si? Il fallait pas 15 jours pour faire de tour de l'île! Enfin, elle croyait pas... Sauf si les jumelles étaient vraiment nulles en marche...

L'attente commença... Lei restait à proximité de la jumelle restante, se calmant cependant peu à peu (le sifflement dans les oreilles qui s'arrete doit aider)... Assez pour pouvoir analyser un peu la situation. Elle était avec deux filles pas beaucoup plus âgée qu'elle, elles venaient d'essuyer un bombardement, qui avait probablement frappé toute l'île, possiblement envoyé par les WH... Pourquoi ça? En fouillant dans ses souvenirs, elle se souvenait que les WH n'aimaient pas la magie, et que comme Mahora était une île magique, ils voulaient tout casser... Sauf que le bombardement n'avait pas tout cassé... Donc ils allaient en remettre une couche? Chouette... Cette fois, elle ne se laisserait pas effrayer! Foi de Lei!

Lei entendit qu'on lui parlait... Et répondit par un "heeeeeein?" Assez bizarre qu'on pouvait facilement prendre pour de la peur. la fille revenait avec une boite zarbe... Visiblement, elle avait du lui dire qu'elle allait la hercher...

"C'est quoi ce truc?"

Un ordinateur portable... C'était ptet pas le moment de jouer à l'ordinateur là! Comment ça ça sert pas qu'à ça? Z'êtes sur? Ah bon... Lei regarda la munakata se débattre avec son PC, avant de se rendre compte que le wifi ne fonctionnait plus... Logique. La fillette savait que les ondes wifi, et même télé et radio étaient envoyées par des antennes... Si elles étaient cassées, elles marcheraient pas! Arathéa le lui avait expliqué la fois ou la puce avait voulu emener son téléphone portable en montagne... D'ailleurs... la fillette le sortit de son sac, tandis qu'Inseri lui expliquait qu'elles allaient tenter de trouver la télé sur l'ordi... Une rayure en barrait l'écran, mais il marchait à peu près. Lui non plus n'avait pas de réseau...

"Il marche pas non plus..."

Plus qu'a attendre donc... Sauf que ça faisait trop longtemps... Est-ce que l'autre fille avait des ennuis? C'est vrai quoi, la maison était cassée, c'était pas sur! La kemonomimi posa donc son sac, y attrappa son arme, et le referma.

"Lei va chercher ta soeur!"

Elle n'attendit pas de réponse, s'élançant vers la maison en ruine, sans écouter d'éventuelles ordres ou interdictions...

"Eh? Y a un problème?"

Ben quoi, elle connaissait pas les noms des filles! Donc... La fillette n'avait plus qu'à chercher la jumelle, son arme en main, comme une sorte de présence rassurante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inseri
Scénariste
Scénariste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1215
Age : 22
Localisation : Dans une petite maison ( nan! Elle n'est pas dans la prairie !!! )
Loisirs : Je suis la déesse des geeks ! Prosternez-vous devant ma grandeur ! Mouahahah !!!
Amour ? : Personne et ... personne !!!
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Munakata
Particularités/pouvoirs: Inseri : Sorts de Régénération / Inferi : Peut aller jusqu'à détruire une ville en un seul tir
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Dim 13 Déc - 2:22

Inseri vit la jeune Kemonomimi prendre une arme dans son sac, un pistolet sur lequel était inscrit le nombre 137. Inseri ne savait pas quelle pouvait bien être l'utilité et encore moins la signification de ce nombre, si utilité ou signification il y avait. Cependant, elle se préoccupait plus du fait qu'une jeune fille de son âge possédait une telle arme sur elle. En voyant la fillette se diriger vers la ruine, elle se leva pour la rejoindre. Elle arriva au niveau de Lei lorsque la porte arrière du salon vola en éclat avant qu'une Inferi couverte de poussière et chargée comme une mule en sorte en lançant :
" Enfin sortit de ce bazar, je commençais à étouffer là dedans ! Mais bon, la pêche n'a pas été mauvaise !
_ Inferi !"
Inseri se rua sur sa soeur, cette dernière dit :
" Doucement Ins' ! Je suis là et je vais bien ! "
Inseri relâcha sa soeur et dit :
" Je ne veux plus que tu me laisse toute seule !
_ Ca va Ins' ! Je t'ai retrouvé ton yukata, c'est sur, ce n'est pas le plus pratique vu la situation mais bon, c'est déjà mieux que le pyjama transparent !
_ Oui ! Merci Inferi ! Au fait, j'ai retrouvé mon ordinateur mais je n'arrive pas à me connecter au satellite !
_ Ca marchera peut-être mieux avec ça !"
Elle sortit d'un ruban qui cachait sa poitrine une petite puce verte et or de 2 cm sur 2 et dit :
" Je te l'avait empruntée pour la tester sur ma PSP mais ma fidèle console n'a pas survécu ! J'ai retrouvé de la nourriture dans la cuisine ... enfin ... dans ce qui reste de la cuisine ! J'ai pensé à prendre des couvertures, on ne sait jamais ! Je vais voir pour le PC, pendant ce temps, change-toi !
_ Oui mais ...
_ Mais quoi ?
_ Eto ... il y a ... quelqu'un avec nous ... et je ...
_ Je vois !"
Elle se dirigea vers Lei et lui dit, en lui cachant les yeux avec ses mains :
" Lei, ce ... eto ... ce n'est pas de ton âge ! "
Inseri se cacha derrière ce qui restait de la clôture séparant l'Onsen au reste de la maison et retira son pyjama qu'elle posa sur une caisse en métal qui servait de coffre de rangement à Sakura. La raison pour laquelle Inseri ne voulait pas se changer devant Lei tenait en un point : lors du séisme qui fit basculer le cours de sa vie, une énorme cicatrice en forme de croissant de lune balafre son dos sur toute sa longueur. C'est pour ça aussi qu'elle est capable d'inventer n'importe quoi pour ne pas se retrouver en maillot de bain à la piscine, allant jusqu'à jeter ce dernier dans la poubelle ! Seule Inferi a le "droit" de la voir ainsi ... et encore ! Une fois son yukata enfilé, elle rejoignit Inferi qui retira ses mains des yeux de la Kemonomimi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseri-project.site.voila.fr
Lei

avatar

Féminin Nombre de messages : 14
Age : 21
Date d'inscription : 18/11/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Pistolet magique
Sang:

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Dim 3 Jan - 13:18

Lei approchait tout juste de la maison quand la porte s'effondra laissant passer un monstre! Ah non, C'était juste la jumelle qu'était partie en exploration, chargée comme une mule de tout plein de trucs. Bien, ça. La fillette laissa les jumelles se rassurer mutuellement (c'est vrai, 15 minutes c'est terriblement long! Enfin, elle disait ça, mais bon, elle aimerait bien avoir Araë elle...), avant de commencer à se répartir les taches... Lei les écoutait que d'une oreille, faisant mentalement le compte de tout ce qui avait été ramené par la jumelle. Aussi se vit-elle plutôt surprise quand celle ci vint lui cacher les yeux! Pas de son âge?! Mais rien à fiche! On lui cachait pas les yeux comme ça!

Plus par reflexe qu'autre chose, la fillette repoussa Inferi, la grifant légèrement au passage, avant de clarifier en comptant sur ses doigts. Une clarification un peu vive, mais bon, en même temps, elle avait assez peur sans qu'on s'amuse à l'aveugler!

"1! Lei à 12 ans, Lei est pas un bébé! 2! Si tu veux pas Lei regarde, tu demande d'abord! Et 3! Lei en a rien a fiche de ta soeur!"

Ou du moins pas assez pour aller s'amuser à la voir se changer... Pas comme s'il y avait plus important à faire... Inferi avait ramené avec elle pas mal de choses... Lei alla chercher son sac, et le ramena auprès des affaires, ignorant en partie les jumelles, comme boudeuse. Une bouderie qui ne dura que le temps du trajet, d'ailleurs. Elle commença par le vider, éparpillant dans l'herbe les cahiers, livres et crayons de couleurs.

"On va voir ta maman, c'est ça? Tu crois elle saura quoi faire?"

Elle devrait savoir, non? C'était une grande... Mais bon, la crainte restait présente. Et si elle ne savait pas? Et si elle était blessée? Ou pire? Les jumelles avaient dit elle travaillait dans une tour, non? Donc un endroit plus exposé que d'autres à la pluie... Ou aux bombes...

Pour s'empècher d'y penser, Lei restait concentrée sur son sac, bien que ses oreilles dressées montraient bien qu'elle écoutait. Les Bento qu'elle avait emmené de chez elle, son carnet de dessins et sa trousse de crayons de couleurs retournèrent dans son sac, incapable que Lei était de s'en séparer.

"Lei peut porter des choses, il y a de la place dans le cartable!"

Bon, d'accord, pas autant que dans un sac de marche, mais bon, c'était toujours ça!

[J'aime pas trop ce post... Mais c'est la 8ème fois que je le recommence... ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inseri
Scénariste
Scénariste
avatar

Féminin Nombre de messages : 1215
Age : 22
Localisation : Dans une petite maison ( nan! Elle n'est pas dans la prairie !!! )
Loisirs : Je suis la déesse des geeks ! Prosternez-vous devant ma grandeur ! Mouahahah !!!
Amour ? : Personne et ... personne !!!
Date d'inscription : 10/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Munakata
Particularités/pouvoirs: Inseri : Sorts de Régénération / Inferi : Peut aller jusqu'à détruire une ville en un seul tir
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   Lun 4 Jan - 15:50

Lei se débattit et se libéra de l'emprise d'Inferi, la griffant au visage au passage. La fille chat dit, plutôt en colère :
"1! Lei à 12 ans, Lei est pas un bébé! 2! Si tu veux pas Lei regarde, tu demande d'abord! Et 3! Lei en a rien a fiche de ta soeur!"
Inferi recula vivement et ramassa un morceau de verre pour voir sur le reflet si Lei ne l'avait pas trop amochée. Heureusement, elle n'avait seulement était effleurée, ne laissant que trois petites marques longilignes d'une teinte un peu plus sombre que le reste de sa peau. Elle dit :
"J'en ai tué pour moins que ça mais ... "
Elle ne finit pas sa phrase car Lei était déjà partie vers son sac, visiblement en boudant.
" ... vu la situation, je vais éviter ..."
Lei revint auprès d'Inferi et commença à vider son cartable à même le sol. Elle dit qu'elle pouvait prendre quelques affaires dedans. Vu le peu de sacs que les jumelles avaient, un cartable était forcément le bienvenu. Inferi dit :
" Ca pourra servir !"
En ce même moment, Inseri sortit de sa cachette. Elle portait à présent un magnifique kimono rouge richement orné de fleurs de cerisier dorées brodées à même le vêtement. Lei demanda si la mère des jumelles saurait quoi faire quant à la situation actuelle sur l'île. Inseri dit :
" On ne sait pas, j'espère juste qu'elle n'a rien ! Inferi ?
_ Quoi ?
_ Tu as mis la puce dans le PC ?
_ Non, je n'ai pas de tournevis ! Et je n'en ai pas trouvé dans la maison ! On va devoir le faire à Rannyuka ! Vu comme maman s'occupe de serveurs là-bas, il doit bien y avoir quelque un tournevis dans le coin mais ...
_ Inferi ?
_ ... c'est où Rannyuka ?
_ Je ne sais pas où exactement, je sais que c'est à Imata mais ça s'arrête là !
_ Crotte ! Si seulement on avait une carte ! Et la baraque est complètement dégommée, essaie de trouver une carte là-dedans ! Et puis, je ne suis même pas sûre qu'on en ait une vu que maman connaissait déjà Mahora quand nous sommes arrivées.
_ Il me semblait qu'elle en avait une accrochée sur le mur de son bureau mais bon, le problème ... c'est qu'il n'y a plus de bureau !"
Inseri soupira en regardant le sol. Son regard se porta sur un petit livret qui se trouvait au beau milieu des affaires de Lei.
Elle le ramassa et lu le titre : " Guide de Mahora, nouvelle édition avec cartes ! ". Elle dit, d'un air plutôt ravi :

" C'est bon ça !"
Elle ouvrit le livret et chercha la carte du district d'Imata. Elle la trouva assez rapidement et chercha la tour Rannyuka dessus.
Cinq minutes plus tard, elle posa son doigt sur un bâtiment en forme de croix et dit :
" Trouvé !
_ Alors, c'est où ?
_ C'est tout a sud d'Imata, pas très loin de l'école et d'Umika !
_ Et par rapport à ici ?
_ Hummm ... je dirais à 3 ou 4 kilomètres d'ici vers le sud - sud est à vol d'oiseau !
_ Je vois, tu as une idée pour l'itinéraire ?
_ Eto ..."
Lei se mit à côté d'Inseri. Cette dernière lui demanda :
" Tu as une idée ?"
La jeune Kemonomimi traça avec son doigt un trajet entre les deux points, en évitant bien le district de l'école de Mahora et le Nord du district d'Imata et en longeant bien la "frontière" est des deux districts de Fuyumi. Inferi dit :
" Pas bête ! Vu que le gros des Forces WH sont certainement à Kinrei, Imata et Mahora, peut-être aussi Eruden, on évitera, je pense, les combats inutiles. Je suis peut-être balèze mais ils sont bien plus nombreux que nous trois ! On ne ferait pas long feu s'ils nous attaquent tous en même temps !
_ C'est sur !
_ Nous ferions mieux d'y aller ! Le jour va se lever, nous ferions mieux de trouver une cachette pour passer la journée, je pense que les rues ne seront pas sûres le jour
_ Normalement, ce n'est pas la nuit que ce n'est pas sûr ?
_ Normalement tu dis ... normalement !"
Les trois filles étaient prêtes à partir vers la tour Rannyuka.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inseri-project.site.voila.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAPITRE I : PROLOGUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPITRE I : PROLOGUE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Chapitre 1 : L'arrivée .
» Histoire de l'économie mondiale, chapitre 1
» ~ Chapitre I : Interprétation des rêves ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-rp :: Corbeille :: - Event n°1 : Le commencement de la fin - [EN RATTRAPAGE] :: La guerre : PARTIE GROUPE. :: Groupe 1 : La fille de Fuyuki.-
Sauter vers: