.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bark Alix. (le retouuuuur <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alix

avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 23
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Lilith
Particularités/pouvoirs: Chaleur corporelle de 37° à 1000° (torche humaine) / Changement de molécule de son corps en acier ou autre.
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Jeu 24 Déc - 15:34

    I - Fiche d'identité.
    Nom : Bark
    Prénom : Alix
    Deuxième prénom/ Surnom : Eru / Aucun jusqu'à ce jour, à moins que Hanzel l'appelle la folle?

    Age : 15 ans
    Date de naissance : 24 avril 1994
    Nationalité : Franco-Japonaise

    Sexe : Féminin
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel


    II - Présentation Physique.
    Portrait en action :
    C'était le printemps. La première fois que je voyais une chose pareille. Je n'ai pas l'habitude d'observer vraiment en détails les gens. Mais cette fois ci, cette fille a attiré mon attention. Rien que par la couleur de ses habits verts pomme et jaune. On ne pouvait pas la rater pourtant ce n'était ni choquant ni vulgaire, seulement distinctif. Mon œil aiguisé de photographe ne pouvait simplement pas l'ignorer. Je n'avais pas seize ans mais j'avais déjà un avenir prometteur. J'étais là pour prendre les jardins près de la tour Eiffel, profitant de la lumière de fin de journée pour faire mes photos que je publiais ensuite sur mon blog en tant qu'amateur. Et, ce jour là, je n'ai rien pu faire, je me suis laissé emporté par ce tourbillon de couleur et de fraîcheur qu'elle m'apportait. Dès que je l'ai vu mon cœur a fait un bon énorme et j'ai su qu'il fallait que j'aille la voir, que j'aille lui parler, lui demander de poser pour moi, ou n'importe quoi. Je suis allé la voir, j'ai suivi le tambourinement de mon cœur et je l'ai regardé comme le font les idiots devant leurs amours, tout heureux d'être là. Je l'ai observé du plus profond de mon âme, dans tous les recoins. Ses cheveux noirs mi longs tombaient sur ses épaules à moitié découvertes. Ses yeux pétillants de vie étaient violets-marrons très sombre tandis que son teint était pâle. Ses pommettes et ses lèvres étaient légèrement rosies, apportant un magnifique contraste à son visage en cœur. Elle portait un débardeur jaune sous un très large pull vert pâle qui laissait nues la moitié de ses épaules. Sa jupe était violette et courte laissant voir de longues et fines jambes claires. Je lui ai dit une sorte de bonjour bégayant, et elle m'a répondu tout naturellement, sortant le sorbet au citron qui était dans sa bouche. Je lui demanda alors si elle voulait bien poser pour une photo, lui expliquant que j'étais apprenti photographe et m'embrouillant dans des termes plus techniques. Elle me regarda avec circonspection puis finit par rire d'un rire haut et clair d'enfant, m'emportant dans un cyclone de couleurs et d'odeurs agréables. Je lui demanda d'aller devant un arbre et appuya sur le bouton de l'appareil sans faire vraiment attention. Je n'avais jamais été très doué pour les photos avec modèle mais cette fois ci, je savais que la photo allait être réussie, et même plus. Ce qui m'importait toujours quand j'en faisais c'était la lumière. Or ce jour là, pas besoin de lueur du soleil: son sourire suffisait à faire rayonner mon cœur.
    Portrait statique :
    Au premier abord, Alix peut paraître avoir une physique banal, on ne fait pas tellement attention à elle quand on passe dans la rue, mais il suffit de l'observer rien qu'un peu pour voir qu'elle est belle et bien différente. Déjà ses habits la démarque bien souvent (en tout cas en France), la plupart du temps elle porte des vêtements de couleurs vives, pas forcément flashy mais qui attirent l'œil sans prétention et dont elle accorde bien les tons. Elle ne met pas énormément d'accessoires, il lui arrive parfois d'avoir un collier ou un bracelet mais cela est très rare. Pourtant elle garde tout le temps un bracelet brésilien (qu'elle fait elle même)- le plus souvent de couleur marron bleu et orange- et un anneau en argent tout simple qu'elle met à l'annulaire. Elle possède deux yeux qui virent selon les jours et le temps entre le violet et le marron. Ceux ci sont en forme d'amande écrasée car elle est métissée et ce sont d'ailleurs ses yeux qui font ressortir tout son aspect asiatique. Ses cheveux sont noirs ébène, ils tombent sur ses épaules, couvrant sa nuque. Ils sont coupés plutôt en forme carrée et sa frange part un peu sur le côté. Son visage est juvénile et rayonnant comme un visage d'enfant. Ses joues et ses lèvres sont tout le temps d'un léger rose clair comme le rouge à lèvre discret et mignon que porte celle qui n'aime pas spécialement le maquillage, mais qui trouve joli ce rose effacé. Alix est une jeune fille longiligne -bien que pas très grande, c'est l'impression que son corps donne- et bien faite: deux longues jambes, une fine taille, des épaules pas trop carrées. Ses hanches sont un peu trop larges mais on voit bien qu'elle est taillée comme une femme. Ses seins sont loin d'être petits, elle doit faire du C, mais ils ne sont pas trop opulents non plus, et malgré le fait que cela l'encombre parfois -c'est lourd- elle arrive bien à le supporter.
    En gros, la jeune fille n'est pas un vrai canon de mode mais elle est pleine de charmes.


    III - Présentation Morale.
    Caractère général :
    Un mot simple pourrait la définir: excentrique. En effet, Alix en est une vraie. Elle est toujours excitée pour un rien, elle ne tient pas en place, elle rit tout le temps, elle apporte toujours joie et bonne humeur et pense très souvent à s'amuser. Elle peut paraître un peu idiote sur les bords mais elle ne l'est pourtant pas du tout. Très mûre pour son âge, son cœur sait être sérieux quand il faut. En réalité, son excentricité lui sert de couverture quand elle se sent triste ou préoccupée. Parfois, son enjouement l'emporte sur sa raison et elle se laisse aller par ses envies et sa joie de vivre, ne réfléchissant plus à ce qu'elle fait, quand elle se sent bien. En bref, Alix est plus mâture que Allen et Kinsue réunis (et oui) et ils devraient sérieusement s'en soucier, bien qu'elle ne le laisse pas paraître. La jeune fille est très extravertie et franche, n'hésitant pas à éclaircir les choses. Elle est aussi très gentille, elle pense souvent aux autres et évite de laisser passer le désaccord sur son visage pour ne pas embarrasser les autres. En fait elle ne sait pas vraiment dire non, bien qu'elle soit consciente que cela soit nécessaire. Elle ne s'aime pas, se trouve idiote et immature et a du mal à parler de ses vrais sentiments; elle a du mal à les afficher aussi. Elle est très généreuse. Elle s'embrouille souvent dans ses paroles ou formule de long monologues bien souvent pas très cohérents. Son attitude est très changeante et on ne sait jamais à quoi s'attendre avec elle -dans le bon et mauvais sens-. Elle n'est pas très douée en amour et préfère se cacher que s'imposer. Par ailleurs, elle peut être très arrogante et froide avec les gens qu'elle n'aime pas, il ne vaut mieux pas la chercher. Sa joie de vivre est sans limites mais il lui arrive parfois de faire des crises d'angoisses terribles et qui la font trembler pendant des heures durant. Elle est toujours là pour réconforter les autres quand ils en ont besoin et sait très bien le faire malgré sa maladresse naturelle.
    Malgré ce qu'on pourrait penser après avoir lu ceci: Alix est naturelle. La plupart du temps elle l'est, elle cache juste ses moments de faiblesses et de lucidité aux yeux des autres de peur de les embêter et surtout de leur réaction. Elle a peur du regard des autres, elle a peur qu'un jour, du tout au tout, ils changent d'expression en la voyant. Même si parfois, dans un élan de courage il lui arrive de se dire : tant pis, tant pis pour les autres.
    Encore un mini résumé de deux mots, (parce qu'il faut le dire, elle est compliquée): En fait, Alix est extra lucide mais réagit comme une gamine. Son raisonnement est fondée, mais elle est tellement spontanée qu'elle enchaîne gaffe sur gaffe et conneries sur conneries.
    Goûts : Alix a toujours et a toujours eu des goûts un peu extravagants. Elle aime toutes les couleurs vives et les porte souvent, bien que les couleurs froides lui aille particulièrement bien aussi. Elle aime essayer toutes sortes de nouvelles choses. Elle adore les jeux vidéos et traîne un peu partout une DS light avec elle. Sa couleur préféré est l'orange et sa saison est le printemps. Elle voue une grande admiration aux gens qui font tout pour les autres et méprisent ceux qui écrasent ou étouffent leur monde. Elle apprécie tous les gens qui ont une profondeur et hais ceux qui sont fades. Alix adore écouter et jouer de la musique, et toutes les choses qui lui permettent de se libérer de ses problèmes. Elle joue très bien du piano et de la clarinette, ayant été au conservatoire de 4 à 10 ans. Elle a ensuite joué pour elle, ses parents lui interdisant de sortir. C'est une jeune prodige de la musique. Elle sait aussi bien dessiner mais s'intéresse plus au cinéma et à la photographie. Alix est une très bonne actrice et elle prend très souvent des photos. Elle a un très bon vieil appareil qu'elle prend presque toujours avec elle.


    IV - Histoire.
    [Post suivaaant ~ ]

    V - Pouvoirs.
    Classe : Lilith
    Stats : Type : FEU-FOUDRE-LUMIERE-TENEBRES / Anomalies : 4 / Force : 95 / Défense : 5 / Magie : 90 / Résistance : 5 / Vitalité : 70 / Dextérité : 80 / Dommages physiques : 500-595 / Dommages magiques :  630-720 / Défense physique : 5 / Défense magique : 15 / Points de vie :  4900

    Description du pouvoir :
    Alix a deux pouvoirs bien spécifiques qui sont tous les deux très puissants. Le premier lui permet de changer toutes les parties de son corps en autre chose. Le terme exact serait le changement des molécules de son corps, elle peut aussi les mouvoir à sa guise, et donc transformer ses membres en solide, liquide mais elle n'arrive pas à les transformer en vapeur. En effet il faudrait détacher les molécules et d'un ce serait très douloureux, de deux elle risquerait de perdre une partie de son corps en route, ce qui est dangereux. Mais pas que ses membres, elle peut absolument tout transformer de ses pieds à ses cheveux. Elle peut donc changer d'apparence mais seulement artificiellement et très difficilement, ça ne donne jamais un bon résultat. Pour autant elle transforme souvent ses membres ou ses cheveux en lames et peut se faire pousser des ailes dans le dos, mais cela lui pompe énormément d'énergie.
    Son deuxième pouvoir est le fait qu'elle a le feu en elle. Au sens propre. Alix est une vraie torche humaine, elle peut faire passer le feu dans tout son corps et le faire sortir. Elle peut par exemple, par l'instar d'un baiser, brûler de l'intérieur sa victime. C'est un don très dévastateur et il faut qu'elle fasse très attention à se contrôler, sinon elle risque de commettre des choses irréparables, c'est pour ça qu'elle ne colle pas les gens de trop près, même si elle adore le contact. Elle a aussi grâce à son pouvoir, un pêche d'enfer qui lui donne une assez bonne endurance. Seul les bains et la pluie la rendent plus faible. Une très grosse averse inattendue peut être dangereuse.
    Atouts :
    o Elle est très rarement fatiguée.
    Faiblesses :
    o Les très grandes quantités d'eau sur son corps l'affaiblit.
    O Elle est rapidement en mauvaise état (mais n'en a pas conscience de par son énergie constante). Médiocre défense car elle fonce toujours dans le tas.


VI - Personnel.
Ou avez vous connu le forum ? A votre avis? Segoow' <3
Comment le trouvez vous ? Ouaw. <3
Quel est votre niveau de RP, en général ? Euh, bon je suppose.

Code de présentation :Here We Stand In the Morning Dew

[ J'ai une permission spéciale pour me refaire valider. =) ]


Dernière édition par Alix le Dim 3 Jan - 15:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix

avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 23
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Lilith
Particularités/pouvoirs: Chaleur corporelle de 37° à 1000° (torche humaine) / Changement de molécule de son corps en acier ou autre.
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Jeu 24 Déc - 15:34

    IV – Histoire.

    Je n'ai jamais eu vraiment de chance. Surtout en amour, d'ailleurs je me faisais toujours rejeter par mes prétendants, ou plutôt vu que c'était moi la prétendante, mes fantasmes. Toujours et encore: ou ils me trouvaient trop banale, ou trop sérieuse, ou trop niaise, mais jamais trop comme il faut. Je peux le dire je n'en ai pas réellement honte, j'ai eu plusieurs « amoureux » ou ce qu'il en est et qu'on en dit étant enfant. Je ne suis pas comme ses héroïnes de mangas, qui pensent que leur premier amour sera forcement le bon, ou qui n'ont jamais aimé personne jusqu'au lycée et un beau jour tombe sur le prince charmant -de toute façon je déteste les princes charmants- ou bien encore qui n'ont pas d'amies, qui ont une vie pourrie, qui pleurent sur elle même. Quelles sont sottes celle là, et pourtant des fois j'ai bien peur de leur ressembler. Dans tous les cas je n'ai jamais eu vraiment de chance, la seule qui m'a vraiment été donnée a été celle de rentrer dans cet établissement : Mahora.

    Pour commencer mon histoire, il faut partir du fait que je suis une fille d'une petite famille bourgeoise vivant à la campagne, en France. Fille d'ailleurs d'un métissage, mon père étant du pays et ma mère venant du Japon. Qui plus est, venu au « Pays de l'amour » pour ses études, et qui y est finalement restée après avoir rencontré mon père, s'être mariée avec, ayant adopté un chien, et ayant accouché de moi. Et moi seule. Car oui je suis enfant unique. J'ai vu le jour dans une petite ville du sud, en plein avril tandis que le soleil brillait bien haut. Il faisait chaud ce jour-là ma mère m'a dit, même très chaud, tellement que c'en était insupportable. On m'a toujours fait savoir que pendant la période où j'étais dans le ventre de ma mère il a fait bien plus chaud que la normale. Même l'hiver, c'en avait était un très doux, et j'ai toujours eu une température corporelle au dessus de la moyenne.
    Et quand je suis née, fruit de la passion de mon père et de ma mère, ma famille était heureuse.

    J'ai eu une enfance plutôt banale et joyeuse J'étais une gamine pleine de promesses et pleine de vie, m'a t-on dit, me regrettant ainsi plus tard. J'étais insouciante et aimée voir adorée, autant qu'une enfant peut l'être. Jusqu'à mes dix ans, tout bouleversa le soir même, au printemps 2004.

    C'était lors d'une nuit fraiche. Je jouais dans le jardin de notre maison, tandis que ma mère m'avait laissée vagabonder pour rejoindre mon père dans la cuisine où il préparait le repas et mon gâteau. J'étais heureuse, j'aimais mes parents, et eux me le rendaient dix fois plus fort en retour. Je roulais seule dans l'herbe, je riais, criais aux étoiles, les regardais avec mes yeux illuminés du désir de vivre et de voir se réaliser mes merveilleux rêves. Je fermais les yeux, je pensais à mon futur, au fait que j'avais un an de plus, et à ce qui pourrait bien m'arriver l'an d'après. Seulement, je n'aurais jamais pensé que cela se passerait comme cela, dès le soir même. Je n'aurais jamais prévu qu'à cause d'un seul petit chien agressif, ma vie changerait ainsi d'envergure.
    Il restait dix minutes. Il est venu vers moi, je m'en souviens bien, me fusillant de ses petits yeux méchants à la lueur rouge, avec les babines toutes retroussées découvrant ses dents aiguës. On avait l'habitude de se disputer, on ne s'aimait pas. Mes parents l'adoraient, et lui semblait me dire de ses yeux malsains que je lui volais leur amour, qu'il était arrivé avant moi. La bave dégoulinait de sa gueule, tel une bête folle. Je n'avais pas expressément peur, ce n'était pas la première fois qu'on se regardait ainsi, avec tout le mépris dont on était doté. Des gens pourront bien dire que je suis folle d'imaginer tout ce qui se passait par la tête de ce chien, mais on voit bien des chiens bien plus intelligents que la moyenne, qui comprennent autant que des enfants ce que disent leur maîtres. La preuve étant que lui, ce chien qui avait toujours était si gentil et affectueux avec mes parents, me sauta dessus quelques secondes après notre affrontement silencieux. Il ne restait plus que huit minutes. Il me planta ses crocs dans mon avant-bras, me mordant de toute ses forces. Je ne criais pas, je serrais les dents et supportais la douleur, seule. Qu'est-ce qu'aurait pensé mes parents si je criais? Ils auraient cru que je n'étais qu'une pleurnicheuse, alors que je venais d'avoir déjà dix ans. Je ne voulais pas les décevoir, jamais. Six minutes. Je me laissais aller, je fermais les yeux pour mieux me replier sur moi même et haïr de tout mon être ce chien, tout en me débattant ardemment. Quatre minutes. Il y eu une sorte de « kchong », son d'une chair déchirée. Le chien cessa de me mordre, ses dents aiguisées laissèrent mon bras doucement. J'ouvris les yeux. Je ne compris d'abord pas. Comment aurais-je pu? J'avais 10 ans, et la scène qui se dressait sous mes yeux était tellement funèbre que cela me donnait envie de vomir. La bête était embrochée à une lame qui sortait de mon propre bras, le sang avait giclé sur ma joue et le reste coulait le long de mon corps. Mes lèvres, mes jambes, toutes les parties de mon enveloppe tremblaient, et je m'écoula par terre, pleurant à chaudes larmes, secouée par la peur, les remords et l'inconnu. Deux minutes. Je ne pouvais m'arrêter, comment aurait on pu me consoler? Une minute. Mes parents arrivaient, car ils s'inquiétaient de m'entendre crier ainsi au désespoir. Trente seconde. Ils pénétraient dans le jardin. Cinq secondes ils voyaient l'horrible scène macabre qui avait eu lieu. Jusqu'à cette dernière seconde. Ils comprenaient. C'était terminé. J'étais devenue un monstre.

    Tout c'était ensuite enchainé très vite. Ils m'avaient décroché du chien, m'avaient attrapé, m'avaient couché de force dans mon lit et avaient fermé ma porte à clé. Je sanglotais sous ma couette et je me perdais en excuses, tandis que derrière la porte mes parents décidaient de mon sort. Ils m'avaient renié dès lors qu'ils m'avaient vu recouverte de sang. Tout amour avait disparu de leur cœur et ils ne comptaient que sur une chose: me cacher. J'étais une erreur de la nature, je ne devais plus jamais sortir, de peur de souiller leur honneur. C'était comme cela. L'éclat de la lune avait pris une étrange teinte rouge à travers ma fenêtre, qui se verrait mettre des barreaux plus tard. Ma respiration était rauque et j'en suis venue à me haïr moi même, et je pleurais, encore et encore, demandant seulement pardon de mon existence. Ce jour là j'aurais voulu disparaître pour ne pas donner de problèmes à mes parents que j'aimais tant.

    Les années ont passé, je ne voyais que la lueur du jour par le biais de ma fenêtre, c'était mon espoir. Les rideaux étaient souvent tirés, mais j'avais le droit de les entrouvrir parfois comme récompense, mais pas trop longtemps pour ne pas qu'on m'aperçoive. Ma porte était toujours close, et elle ne s'ouvrait que pour qu'on me donne à manger. Je savais bien depuis longtemps qu'ils me haïssaient, cela faisait déjà trois ans que « l'incident » était arrivé. Cela faisait déjà trois ans que je n'étais plus sortie de ma chambre. J'avais maintenant treize ans, et ne pouvant plus supporter ma vie en cage, j'ai fugué.

    J'ai fait sortir de mes mains deux grosses lames, aiguisées et brillantes. J'ai tranché avec, les barreaux qui retenaient ma fenêtre. Ce ne fut pas chose facile, cela m'a pris quelques minutes, mais au bout du compte j'y suis arrivée. Je me souviens bien d'après cela, j'ai tiré mes rideaux, laissant pénétrer la lueur grise du soleil caché par les nuages, et j'ai ouvert ma fenêtre. Je ne me souviens que trop bien du vent qui a pénétré alors dans ma chambre et qui m'a doucement caressé le visage, comme un heureux souffle de liberté. Alors, ressentant cela pour la première fois depuis des années, je mis le pied sur le rebord de pierre, je déploya mes ailes transparentes et pourtant colorées de derrière mon dos, et m'élança de l'étage, volant au dessus de ma maison. J'atterris un peu plus loin dans une ruelle sombre pour que personne ne m'aperçoive. Et je suis sortie, j'ai été surprise de voir que tout le monde grelottait, qu'ils portaient tous des grands manteaux sombres avec des écharpes velues qui leur apportaient chaleur et confort. Moi même j'avais froid, mais je n'avait plus connu ce sentiment depuis tellement longtemps que le sens m'échappait. J'avais une simple veste de tissu fin, un pantacourt bleu et des converses grises. Je marchais doucement, écoutant chaque bruit que mes pas produisaient dans le velouté blanc et m'émerveillant de la buée qui se matérialisait devant moi à chaque fois que je respirais. Je titubais légèrement au bout du compte, j'avais la tête qui commençait à me tourner, la fatigue me monter au cerveau. Je passais près d'un panneau indiquant « Forêt », et je lui souriais tranquillement comme si je ne comprenais pas vraiment la notion qu'il m'indiquait. Je continuais encore à marcher, fascinée par la neige à mes pieds et par les arbres recouverts de blanc au dessus de ma tête. Je m'arrêta dans une petite clairière silencieuse, et décida de me reposer là, la métamorphose de mes ailes m'ayant trop fatiguée, je tomba comme une masse, m'allongeant sur le dos. Je regardais encore ébahie la neige qui tombait vers moi et puis petit à petit, tout doucement, telle une jolie berceuse, je m'endormis là. Au milieu des flocons.

    Je me réveilla le lendemain par le chant d'un oiseau lointain. A vrai dire je ne comprenais pas trop ce qui m'arrivait, en me souvenant de la veille j'aurais bien cru que je serais morte là, ensevelie dans la neige, étouffée par cette couche oppressante et endormie à jamais par le froid. Pourtant j'étais bien là, vivante, plus vivante qu'à mon coucher. Je regardais autour de moi, la neige s'était entassée encore et encore, mais à quelques centimètres de mon corps, il n'y avait que de la glace fondue et de la terre mélangées. Je ne comprenait toujours pas, et tout en cherchant une explication à tout cela, je réchauffais mes mains engourdies avec mon souffle, tant et si bien que je me brûla avec ce dernier. Je poussa un petit cri, puis me stoppa surprise constatant que cela ne me faisait pas mal. Je remarqua que je n'avais pas non plus froid, et que mon corps était très rouge. Je me levai, regardant autour de moi en quête d'une misérable réponse: en vain. Je continua alors ma route, me torturant l'esprit, mais ayant au moins une certitude: d'être immunisée contre le froid.

    Ma chance arriva un peu plus tard. Je me souviens bien de ce jour où j'ai trouvé ce prospectus dans la boite à lettre de la femme qui m'hébergeait -tandis que je travaillais pour elle-. Je me souviens bien des mots inscrits dessus? «  Venez à la pension Mahora, dans une île près d'Osaka. Pension très reconnue, pour élèves spéciaux. » Cette pub m'avait tout de suite mis l'eau à la bouche, je ne savais pas pourquoi mais j'étais irrémédiablement attirée par cette pension. Il fallait que j'y aille, pendant toute la semaine, les mots « pour élèves spéciaux » ont résonné en moi. Alors j'ai enchainé petit boulot sur petit boulot, je travaillais du mieux que je pouvais pour pouvoir enfin partir là-bas, me trouver un billet d'avion et pouvoir y vivre. Un an plus tard, en Décembre 2008, je partais pour le Japon, le pays de ma mère.
    Je me souviens de mon état quand je suis rentrée dans l'aéroport, j'étais fascinée -cela m'a toujours fascinée les grands lieux comme cela- et heureuse. Heureuse d'enfin pouvoir vivre ma vie comme je l'entendais. Je sais que j'aurais pu être renfermée sur moi même à cause de ce qui m'est arrivé mais, si je ne le suis pas, je crois, c'est bien parce que je me raccroche aux souvenirs de mes dix premières années passées avec mes parents, rien d'autre.

    Puis je suis entrée à la pension, et c'est allé très vite, j'ai rencontré Hanzel que j'aime vraiment vraiment beaucoup. Notre rencontre a été bizarre et notre relation l'est aussi, mais c'est fou ce que je l'apprécie. J'ai développé mes pouvoirs de matérialisation et de torche humaine. J'ai rencontré pleins d'autres mondes, puis j'ai aimé ma classe. J'ai découvert Kyle, à qui je tiens beaucoup aussi, ce sont les personnes que je préfères: Hanzel et Kyle.

    Et puis sans que je m'en rende vraiment compte, une demi année est passée. Et je suis repartie à Osaka pour un mois, car je voulais vérifier et concrétiser certaines choses. Seulement, on ne m'a pas laissé rentrer, ils disaient que le trajet Osaka-Mahora ne se faisait plus et que personne ne sortait et rentrait et que c'était ainsi. Je ne comprenais pas pourquoi, qu'est-ce qui aurait bien pu se passer pendant mon absence. Et comme deux semaines après, on ne voulait toujours pas me laisser rentrer « chez moi », je décidai de voler pour rejoindre l'île. C'était vraiment risqué comme pari, et épuisant, mais je me devais de le faire. Alors pendant toute une journée j'ai volé au dessus de la mer, puisant dans mes réserves. J'arrivai enfin sur l'île et dès que je posa un pied sur le sable, je m'écroulai de fatigue. Je ne pu dormir que très peu mais cela me redonna assez de force pour me mettre debout et être encore capable de marcher. Seulement à mon réveil, j'étais encerclée par trois hommes à armes à feux, je ne comprenais pas ce qui m'arrivais, et avisant qu'ils essayeraient de me tirer dessus je regardais inquiète autour de moi pour trouver un échappatoire. Ils me jetaient des regards malsains et quand enfin l'un deux lâcha un : « Ce serait quand même une belle perte. On peut s'amuser un peu avant, non? ». Je sauta d'un bond comme propulsé par un ressort et arriva derrière le dos d'un de mes ennemis auquel j'entaillai froidement l'épaule. Je lui mis un coup de pied bien placé et m'esquiva tandis qu'on me tirait dessus avec des mitraillettes. Deux balles me touchèrent, l'une à l'épaule et l'autre dans le bras droit. Je continuai à courir pendant une heure puis, espérant être enfin en sécurité je me reposa. Je ne comprenais pas ce qui venait de se passer et je regardais tout le temps derrière moi. On sentait le brûlé un peu partout, et je me baissai donc pour ne pas respirer la fumée toxique. Et ce fut comme ça longtemps, toujours le même genre de choses: combat, fatigue, marche. Au bout d'une semaine j'arrivai enfin à mon objectif: la pension. Ce fut là que je compris, les arbres en feux, la terre souillée, les cris. Je rencontra un étudiant malheureux qui passait par là et je l'accompagna. Il m'expliqua en bégayant: Mahora était en guerre.

    Alors je me battis aussi, jusqu'à la fin.

    [ BON OK JE SAIS C'EST MERDIQUE. DESOLEE TT. ]


Dernière édition par Alix le Lun 4 Jan - 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinsue/Sanzo
Modo ingrat qui fait des trucs pas très nets avec sa dulcinée, Emiri, par sms ... XDD
avatar

Masculin Nombre de messages : 1368
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Classe: Iryumi
Particularités/pouvoirs:
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Jeu 24 Déc - 17:30

yoooooooo Fully ! Re-biiiiienvenue =)

_________________


"Ex-délinquant avoue avoir un penchant pour un ange ♥."

Spoiler:
 
    { Couleur d'édition }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
Alix

avatar

Féminin Nombre de messages : 49
Age : 23
Date d'inscription : 18/11/2008

Feuille de personnage
Classe: Lilith
Particularités/pouvoirs: Chaleur corporelle de 37° à 1000° (torche humaine) / Changement de molécule de son corps en acier ou autre.
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Dim 3 Jan - 15:25

TERMINEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE. YOUPIDOUPIDOU. *trop heureuse*

Ouaw, enfin. J'en voyais pas le bout. Par contre le style est merdique, désolée TT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mikazuki Hakumei

avatar

Féminin Nombre de messages : 81
Age : 24
Localisation : Reviens d'entre les morts ! (enfin, comateux...)
Loisirs : Te tortuer.
Amour ? : Briserais-je... ?
Date d'inscription : 19/12/2009

Feuille de personnage
Classe: Guardian
Particularités/pouvoirs: Télékinésie [entièrement découvert et maitrisé - enfin PARFOIS]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Dim 3 Jan - 16:12

HAN Alix elle a exactement le même pouvoir (changement des mollécules en pleins de bidules) que mon second personnage favoris (quand j'étais sur Takuetsu no Gakuen). Je pensais pas qu'on pouvais avoir les mêmes idées tordues que moi XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Walker
PP-makers
avatar

Masculin Nombre de messages : 1843
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'écouter de la musique
Loisirs : Manger, écrire, lire, dessiner, écouter, composer... Rêver.
Amour ? : Hatsu <3
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Bras se transformant en une énorme main ou en une épée-canon.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Dim 3 Jan - 16:25

Ah? X'D. Mais en fait c'est pas mon idée, les deux pouvoirs sont ceux dans Black Cat, ceux respectivemment de Eve et Kyoko. ( J'ADOOOOORE KYOKO). Enfin bref.
Mais c'est un super pouvoir, c'est pas tordu enfin <3 >:)

_________________
"Je sais ce que nous sommes mais moi, je veux être un destructeur qui sauve des gens."


KIDA'S BAAANG&Membre du club des joyeux écrivains de mahora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyle Sura
PP-maker ingrat, qui se dit hétéro alors qu'il est gay, et qui est une victime COMPLETE :D
avatar

Masculin Nombre de messages : 302
Age : 24
Localisation : Pension Mahora
Loisirs : La musique
Amour ? : ...
Date d'inscription : 14/04/2009

Feuille de personnage
Classe: Guardian
Particularités/pouvoirs: Lévitation ( Pas de lui même )
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Dim 3 Jan - 21:25

ALIIIIIX ! J'aime ta fiche Val' ! Et ton histoire aussi. Dis pas que c'est merdique --' <3

_________________


Couleur d'édition - Fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatsu

avatar

Féminin Nombre de messages : 375
Age : 24
Amour ? : Allen, Et cela Pour toujours, non ? :)
Date d'inscription : 06/01/2009

Feuille de personnage
Classe: Magicien
Particularités/pouvoirs: Magie du vent (Pour l'instant, non maitrisé)
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Dim 3 Jan - 22:41

BAWAAAH !!! J'ai pas encore lut... Mais c'est claire que je vais le faire, c'est pas n'importe qui derrière ce perso, c'est Val alors, hein :D J'avais lut l'ancienne, tu as dû changer pas mal de chose, je vais voir ça le jour où je la lirais cette nouvelle fifiche :) Sinon j'adore ton avatar, il est super jolie, super... Poétique TwT ! Je crois Kylette sur parole quand elle dit que ton histoire est bien, je suis sure qu'elle dit vrai ! (Han Chloé, j'ai tellement confiance en toi... TwT) Bref, Je suis plutôt censé dire : Re-Bienvenue ! Je t'aime (Bien sur, pire que logiquissime !) Dis donc, je suis bavarde ce soir... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Allen Walker
PP-makers
avatar

Masculin Nombre de messages : 1843
Age : 24
Localisation : Quelque part en train d'écouter de la musique
Loisirs : Manger, écrire, lire, dessiner, écouter, composer... Rêver.
Amour ? : Hatsu <3
Date d'inscription : 05/08/2008

Feuille de personnage
Classe: Arme Humaine
Particularités/pouvoirs: Bras se transformant en une énorme main ou en une épée-canon.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   Lun 4 Jan - 9:13

Shit, ce soir j'en profiterais pour me relire, parce que là j'ai vu un énorme truc bizarre dans l'histoire.
Bref, merci, TT. Même si je déteste le style de mon histoire. TT


EDIT// Verification faite. \o>

_________________
"Je sais ce que nous sommes mais moi, je veux être un destructeur qui sauve des gens."


KIDA'S BAAANG&Membre du club des joyeux écrivains de mahora.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bark Alix. (le retouuuuur <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bark Alix. (le retouuuuur <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo
» Est au bar (Pv : Alix)
» Alix Merz [Serdaigle]
» Alix l'impératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Introduction :: Présentations :: Présentations validées-
Sauter vers: