.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tu te souviens de notre premier baiser... ? [PV Kinsue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emiri Eman
PP-makers
avatar

Féminin Nombre de messages : 518
Age : 24
Localisation : Pas loin...
Amour ? : Il est tellement génial. Il me comprend si bien. Je l'aime plus que ma propre vie, plus que n'importe qui. Kinsue. Rien que son prénom me fait frissoner 8D
Date d'inscription : 08/01/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Hermaphrodite les jours d'orage, atteint une force, une agilitée ainsi qu'une amelioration de la vue peu commune et très elevée lorsqu'elle se transforme. Elle va pouvoir acceder à ses pouvoirs sans orage, et sans transformation. Elle peut liberer une quantitée d'energie plus où moins puissante qui crée une onde de choc et peut faire reculer ses adversaires, non maîtrisé et non découvert.
Sang: Humain

MessageSujet: Tu te souviens de notre premier baiser... ? [PV Kinsue]   Sam 2 Jan - 16:54

Emiri rencontra son regard pendant quelques secondes, et elle le vit baisser le sien vers sa poitrine… Son cœur s’emballa, elle rougit et remonta un peu sa robe, gênée, tandis que lui se redressait, tout rouge. Elle se leva aussi et entrouvrit la fenêtre, laissant filtrer un peu d’air frais dans la petite chambre qu’était la sienne, sa camarade de chambre qui la partageait avait visiblement déserté, tout comme les autres. En résumé elle avait une chambre pour quatre… Toute seule ! Elle s’assit sur son lit de nouveau, venant le retrouver.

« … C…Ca te va bien… »

Ses joues s’échauffèrent doucement, elle se mordit la lèvre en le regardant, le sourire aux lèvres, elle était mignonne.

« Merci beaucoup… Après tout c’est toi qui la choisie, heureusement qu’elle te plait… »

Elle le vit se rapprocher d’elle, son visage près du sien, son souffle chaud heurtant le sien, et leurs lèvres qui se touchèrent dans un frôlement si doux qu’elle en frissonna de tout son long. Son dos se cambra doucement, elle se redressa pour ne pas rompre ce si léger contact… Elle ne se détacha même pas de lui quand il lui murmura :

« Restons ici, au chaud… d’accord ?
Oui… Restons au chaud… Dans tes bras… »

Ses mains glissèrent délicieusement sur sa taille pour la prendre en étau et il la serra tendrement contre son torse qu’elle aimait tant. Leurs cœurs battaient fort à l’unisson, Emiri le serrait de toute ses forces, ses yeux se fermèrent quand il l’embrassa sur le front.

« Tu es belle Emiri. »

Son cœur se réchauffa sensiblement et elle ouvrit les paupières en levant le visage vers lui. Il avait mit son bandeau autour de son œil invalide. Les images de l’accident lui revinrent en mémoire, elle soupira doucement et baissa un peu le regard, nouant ses mains dans son dos.

« Tu étais là quand je l’ai perdu, je me souviens… »

Elle hocha vaguement la tête, comment aurait-elle pu oublier ce moment ? La guerre si terrible. Tous ces morts… Ces enfants, ces adolescents, adultes et vieux hommes, vielles femmes… L’hôpital avait accueillit beaucoup de blessés, dont elle et Kinsue. Une douce caresse vint trouver sa joue, Emiri entrouvrit les lèvres en relevant la tête. Il l’embrassa. Elle aimait sentir son souffle sur le sien, sa main doucement posée sur sa joue, ses doigts glissés dans ses cheveux noirs. La jeune femme leva sa main jusqu’à son cou, ses ongles caressèrent sa peau avec douceur, sa paume parcourut sa mâchoire dans un geste délicat et attentionné. Oui elle l’aimait. Cette sensation au creux de son ventre, ces petits papillons, cette boule de chaleur… Tout cela ne mentait pas… Les frissons qu’elle ressentait lorsqu’il prononçait son prénom, la vague de bonheur qui déferlait sur elle quand il lui souriait. Comme en ce moment même, quand il s’était détaché de ses lèvres, sa bouche formait un énorme sourire qui témoignait de la joie qu’il avait éprouvée en l’embrassant. Emiri rougit doucement, ses lèvres s’étirèrent aussi en un sourire, Kinsue la dirigeait, bon sang ce qu’elle l’aimait. Malheureusement elle vit son expression changer et se fixer sur sa poitrine. La jeune femme rougit fortement et tourna la tête, gênée, remontant un peu sa robe sur son décolleté. Il était grand, il voyait tout du dessus… Le jeune homme se recula précipitamment en fermant les yeux, son nez commençait à couler. Emiri rougit encore plus et se précipita chercher un mouchoir dans la salle de bain à sa demande. Elle vint appuyer le mouchoir sous son nez. Elle lui prit la main et l’assit :

« Garde bien ta main appuyée dessus pour arrêter l’écoulement. »


Elle alla chercher un nouveau kleenex qu’elle mouilla. La jeune femme s’agenouilla devant lui et lui nettoya le sang qui avait coulé sur ses joues et dans son cou, humectant par moment quelques jolies mèches blondes. Elle releva la tête vers lui et sourit doucement, les joues rosies sur son teint de lait.

« Voilà tu es tout propre maintenant. »


Elle alla jeter les mouchoirs, lui en donnant un nouveau pour son nez qui cessait de couler peu à peu. Ses pas se dirigèrent vers la fenêtre qu’elle avait ouvert tout à l’heure. Elle s’y accouda doucement et contempla l’école enneigée, le visage détendu, un léger sourire aux lèvres :

« Est-ce que tu te souviens de tout à présent ? … Le fait de m’embrasser t’a rappelé des trucs… ? »

Emiri tourna doucement son visage vers lui, ses deux grands yeux pourpres éclairés par une lueur sereine. Plus aucune trace d’angoisse, elle savait qu’il l’aimait, elle le voyait dans son regard si tendre, qui reflétait parfaitement son propre regard, amoureux, tendre, passionné.

_________________
Merci Kiki <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinsue/Sanzo
Modo ingrat qui fait des trucs pas très nets avec sa dulcinée, Emiri, par sms ... XDD
avatar

Masculin Nombre de messages : 1368
Age : 25
Date d'inscription : 07/08/2008

Feuille de personnage
Classe: Iryumi
Particularités/pouvoirs:
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Tu te souviens de notre premier baiser... ? [PV Kinsue]   Ven 22 Jan - 23:38

« Voilà tu es tout propre maintenant. »

Je viens de me foutre la honte à moi tout seul. Mais qu’est-ce qui m’a pris bon sang ? Elle a du croire des trucs de travers maintenant. Pas possible autrement, surtout de la façon dont elle a reculé. Comment peut-elle aimer un garçon comme moi ? Mais, que fait-elle ? Oh, la fenêtre, mais pourqu-… … C’est, c’est ma petite amie ça ? Je suis certain d’être bien tombé, à la voir à la fenêtre, avec ce fin sourire, le paysage enneigé en fond, ses cheveux virevoltant au vent frais. Oh que c’est magnifique. Ah merde, je rougis, aaaah, je déteste ça ! Mais d’un côté, je tombe tellement sous son charme que c’est impossible que je ne puisse pas… Tomber amoureux d’elle. J’aimerais vraiment la prendre dans mes bra,s pour la combler de baisers ou de je sais pas quoi, mais quelque chose m’en empêche. J’aurais juré savoir pourquoi, mais c’est comme si je ne pouvais accéder à mes souvenirs. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, je place ma main sur mon front, comme ça, voilà c’est bien Kinsue. Je la regarde en coin, elle ne réagit pas. Parfait, c’est mon tour. Je m’avance doucement vers une beauté pure. Plus j’avance et plus j’ai peur de décevoir cette beauté parfaite. Oh mais qu’est-ce que je fiche là ?! Pourquoi je désire tellement lui parler… Comme à chaque fois que je la voyait. Hein ? Encore l’un de ces flash back, c’est insensé, je suis totalement confus. Je ne sais absolument pas comment réagir, bien que les quelques tendresses échangées ne m’aient pas déplu. Je ne suis pas indifférent à ce regard malicieux qu’elle m’adresse en ce moment. Tout pourrais me rendre impassible, rien ne pu me retenir de lui rendre son sourire…

Je suis amoureux, je suis amoureux, je suis amoureux, je suis amoureux… Je suis amoureux d’un ange. …

Je met doucement mes mains sur mes joues pour constater que je rougis comme une écrevisse. Aah !! Emiri, son prénom me donne des frissons. Emiri. Court, simple, mignon. Je pourrais me répéter ce prénom toute une journée, toute une vie... Emiri, je t’aime tant, alors que je ne connais rien sur toi. Je t’aime depuis le moment où je t’ai vu. Je t’aime comme je n’ai jamais aimé. Olala, qu’est-ce qui m’arrive ? AH ! Ne me regarde pas avec ces petits yeux…. Là. Arrêt sur image. Je me contentais de l’observer. Mes yeux ne se lassaient en aucun cas de ses traits fins parfait et je m’en mordis ma lèvre inférieure. Je lâcha le mouchoir qu’elle m’avait donné pour essuyer mon pauvre nez qui me piquait atrocement à cause de ma gêne. Puis je finis par m’asseoir, je me disais que… Enfin, je crois que je l’admirais. Elle qui était si simple, si adorable. Comment ne pas aimer une telle femme ? Je ne savais pas vraiment comment me comporter, j’avais l’impression d’avoir partagé des choses uniques, des moments tendres avec elle. Des souvenirs auxquels je tenais énormément, mais peut être n’étais-ce qu’une impression ? Je ne sais pas, je ne sais plus à force de réfléchir ainsi ! De plus, elle avait l’air tellement blessée que je ne la reconnaisse pas. A cet instant, en voyant ses yeux d’un profond amour, mon cœur tangua, palpita et se stoppa, tout en même temps, ou presque, tout allait si vite. Pourquoi étais-je tant attiré par elle ? Je me lève, je la regarde droit dans les yeux, je m’apprête à dire quelque chose que je ne sais pas moi même. Je suis mon instinct :

« Emiri. Je, je… »

Je baisse les yeux, soutenir son regard était impensable. Je n’avais pas honte, non, j’étais simplement gêné de ce que je m’apprêtais à dire. Bizarrement, je ne m’opposais pas à cette pensée, la pensée de l’aimer sincèrement malgré le fait que je l’ai malencontreusement oubliée. Qui aurait enlever ma mémoire ? L’amour est fort dit-on. Il l’est, j’y crois sincèrement, puisque, si je l’aimais avant de perdre ma mémoire, j’en étais retomber amoureux, comme quoi, le destin était bien fait quand même. J’aimais ce destin, j’aimais ma vie, j’aimais Emiri. Soudainement, je me disais que, c’était impossible de n’être pas aussi heureux que dans les bras d’Emiri. Oui, même avec Aya, qui ne représentait plus rien pour moi. Je m’approche, plus assuré, encore, quelques mètres, je me stoppe. Je me contente de la regarder. Je finis, par dégoter mon plus beau sourire ; je le lui offre, car même si elle mérite quelque chose de beaucoup mieux que moi, je voulais être pour une fois égoïste, et garder Emiri secrète, rien que pour moi. Au plus profond de moi je la voulais rien qu’à moi. Bon, personne ne m’en voudrais, comme elle m’aimait déjà… Quoi je change d’avis comme ça ? Non mais oh ! Je fais ce que je veux… Je m’approche, j’en suis convaincu maintenant ! Plus je la regarde, plus je l’adore, plus elle me sourit, plus je l’aime. Je prend doucement ses mains, je rougis fortement mais je ne m’en préoccupe pas :

« Je ne me souviens pas de tout exactement, mais je suis certain que tu disais vrai. Rien qu’en te voyant, je…, j’étais convaincu. Tu m’as convaincu. Le destin fait bien les choses non ? Si je t’aimais avant de perdre la mémoire, je suis retomber amoureux de toi maintenant, Emiri. Je t’aime du plus profond de mon cœur, j’en suis sûr. »

_________________


"Ex-délinquant avoue avoir un penchant pour un ange ♥."

Spoiler:
 
    { Couleur d'édition }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-01.forumactif.com/
 
Tu te souviens de notre premier baiser... ? [PV Kinsue]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLE avait un baiser long, au goût de fraise
» Estelle et Rudy,sans Jessica(Elle )
» "Pour notre premier entraînement, je vais t'apprendre la chasse !"[PV : Diamant x3]
» Premier baiser envolé. [Pv Agathe =3]
» Votre premier baiser ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Etablissement pensionnaire :: Chambres :: Chambre 009-
Sauter vers: