.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ayumi Saotome
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur ! ( han, pas bien xO )
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur  ! ( han, pas bien xO )
avatar

Féminin Nombre de messages : 396
Age : 25
Localisation : Ca ne te concerne absolument pas !
Loisirs : Jouer avec Snake et Cobra... Autrement dit mes flingues ! Tu veux essayer ? <3
Amour ? : Fi-an-cée !
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Classe: Kemonomimi
Particularités/pouvoirs: Hybride chat de nature agressive. Utilise entre autre sa part animale pour combattre.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Jeu 14 Jan - 23:02

Magnifique ! Même si la neige recouvrait encore une bonne partie des toits de la ville de Mahora, il ne faisait pas froid. Et heureusement d'ailleurs sinon toutes les jeunes filles habillées de robe, la plupart du temps sans manche, auraient était sacrément refroidies. La musique ambiante était douce, et se calait parfaitement bien sous les pas des couples se trémoussant sur la piste de danse. Une odeur d'épice et de sucre flottait dans l'air, bien loin de l'odeur de sang et de poussière qui pesait lourdement il y avait encore quelques semaines. C'était comme si il ne s'était jamais rien passé : la place Imata resplendissait, ornée de son sapin géant et des ses multiples buffets au contenues tous plus appétissant les uns que les autres. Tout était redevenue comme avant, et la guerre avait laissé place à la liesse et l'amour.

Ayumi tripotait nerveusement sa coupe de champagne. Elle attendait sans aucune patience Shin. C'était lui qui avait lancé cette idée de bal. Il lui avait soumis en lui adressant son sourire et son regard craquant, et avait rendu sa voix mielleuse et sensuelle à souhait, lui assurant qu'ils s'amuseraient et passeraient un bon moment, après tout le stress de la guerre. Bien sûr, elle n'avait pas pu refuser. Elle se faisait avoir à CHAQUE FOIS, c'était affolant. Elle aussi aurait aimé avoir un pouvoir de fascination sur la vampire. C'était injuste. Adossée à la table, la neko regardait donc avec insistance la foule pour trouver son cavalier. Elle ne prêtait que peu attention au yeux qui la dévisageaient, à cause de sa tenue. Il fallait le dire, l'hybride avait joué le jeu : pendant une semaine, elle avait écumé les boutiques de mode à la recherche de la perle rare, et avait dépensé toute ses économies accumulées au fil des mois de travail en tant qu'étudiante chargée d'entretient. Elle le regrettait amèrement maintenant qu'elle patientait toute seule comme une idiote. Ayumi portait donc une robe rouge qui s'ajustait ( pour ne pas dire " moulait " ) parfaitement à ses formes féminines. Son décolleté était plongeant et s'arrêtait entre le haut de son ventre et son nombril. Les bretelles se croisaient dans son dos, laissant entrevoir le début de ses reins et ses épaules nues, comprimant un peu plus que d'habitude sa poitrine pour la remonter et la rendre plus ronde et opulente. Même si les sifflements et les regards hébétés la faisait grogner, il fallait reconnaître que c'était valorisant. Elle avait prit soin d'enfiler des gants pour cacher ses scarifications sur ses avants-bras, rouge bien sûr, pour aller avec sa tenue. Elle avait attaché ses cheveux en chignion, laissant une mèche d'épaisseur moyenne se balader sur son visage, cachant à moitié son oeil gauche. Hors de question de paraître trop stricte ! Elle avait pris soin d'enfiler des escarpins à talons noirs, histoire d'avoir à peu près la même taille que Shin cette fois-ci. Le maquillage ? Il consistait à une rouge à lèvres carmin éclatant, un peu de crayon et de khôl, ainsi qu'une touche de parfum " rose et fleurs de cerisier " si on en croyait l'étiquette, trouvé à la dernière minute dans le bazar de la salle de bain. Aucun bijoux par contre, la neko préférait dépenser son argent dans de l'armurerie plutôt que dans les vêtement, parure et tout ce qui va avec. Bref la féline l'était encore plus que d'habitude.

Malgré son succès au près de la gente masculine, Ayumi était définitivement énervée. Il fallait l'avouer, c'était un peu idiot d'être venue une demi heure en avance. Mais ce n'était pas ça qui l'exaspérait le plus. C'était cette ambiance romantique et amoureuse qui l'agaçait. Par pure jalousie bien sûr, même si elle n'osait pas se l'avouer à elle même. Il fallait voir tout de même : Et vas-y que je te prend par la taille pour te coller contre moi, et vas-y que je te fourre ta langue dans ma bouche à t'en étouffer. Pathétique. La neko avala cul-sec sa coupe de champagne, stressé. On entendit un cri féminin. A quelques mètres d'elle, une fille était en pleure, et son partenaire était agenouiller, une bague à la main. Une demande en mariage... L'hybride resta dans ses pensées pendant un long moment. Et si Shin devenait aussi romantique ce soir ? Non, il ne fallait pas rêver. Elle s'engloutissait un deuxième verre de vin pétillant. Heureusement qu'elle tenait bien l'alcool. Ayumi soupira attendant toujours.


- Excusez moi, une coupe de vin rouge vous plairait-il ?

La voix derrière elle n'était pas familière. Sans hésitation, elle se retourna pour voir qui avait le courage de lui offrire un verre. Ce n'était qu'un simple serveur. Pourtant, celui-ci était doté d'oreilles et d'un queue de chat, tout comme Ayumi. Celle-ci haussa un sourcil, étonnée, mais accepta l'invitation puisque ce n'était qu'un type du personnel.

- C'est étonnant de voir une Kemonomimi ici... La plupart d'entre nous on été victime de la guerre, rétorqua ce dernier.

- Il parait... Sans doute pas assez d'entraînement et trop de refoulement de la personnalité animale. Ca nous fait défault de paraître trop humain dans ce genre de situation.

- Vous avez bien raison... Sur ce, je vous souhaite une agréable soirée.

Le félin se baissa et prit délicatement la main de la jeune neko pour la baiser doucement. Il afficha par la suite un sourire resplendissait et animal, qu'elle s'empressa de lui rendre. Entre représentant de la même espèce, on se comprenait. Toujours était-il qu'elle attendait toujours, prenant une petite gorgée de vin. Elle ferma les yeux se concentrant sur les bruits environnant, se concentrant sur les respirations et les pas alentours. Soudain un son se démarqua des autres. Un souffle qu'elle avait apprit à reconnaître au fil des ans, pour ne pas le tuer par erreur. Shin était arriver. Elle réprima un rire et se retourna une moue légèrement hautaine.

- Hm, je commençais par me lasser d'attendre... !

_________________

Spoiler:
 


Dernière édition par Ayumi Saotome le Mer 27 Jan - 14:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Chikara
Chéri ( méchant et sexy vampire ) d'Ayuyu. A NE TOUCHER SOUS AUCUN PRETEXTE ! è____é
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 199
Localisation : Pas loin de quelqu'un tout seul quelque part...
Amour ? : Une fille qui va ADORER me retrouver... Hark hark hark !
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Le Sang de la Non-Vie.
Sang:

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Dim 17 Jan - 5:45

Les rues étaient bien animées ce soir. Je n'étais pas à proprement parler "tout près" de la place d'Imata, et pourtant des dizaines et des dizaines de personnes se pressaient dans les rues, aussi bien sur les trottoirs que sur la route elle-même, fermée aux véhicules pour la nuit. Il était fort amusant de constater que, malgré la neige qui tombait lentement en légers flocons épars, la température ambiante restait tout à fait agréable. Cela était sans doute du à l'activité fébrile et euphorique qui semblait régner partout sur l'Ile, et à l'absence de vent. Ce n'étaient certainement pas tous ces gens en vêtements de bal qui allaient s'en plaindre ! Pour ma part, bien qu'étant moi-même vêtu de façon fort peu appropriée à la saison, je disposais de l'un des nombreux avantages liés à ma race immortelle, à savoir une certaine insensibilités aux températures, aussi extrêmes soient-elles. Nous autres vampires les ressentons, mais nous n'en souffrons tout simplement pas. Pratique, n'est-il pas ?

Ainsi revêtu d'un costard noir et d'une chemise d'un rouge pâle, marcher au milieu de la populace me faisait une drôle d'impression. Il suffisait que je me mêle à la foule, un soir où les tenues de luxe devenaient le standard en vogue, et je n'attirais tout de suite plus vraiment l'attention. Cela ne me surprenait guère, sur une ile comme Mahora où les Vampires représentaient presque 6% de la population, mais ça n'en constituait pas moins un sentiment pour ainsi dire "inhabituel". Les seules personnes dont je retenais vraiment l'attention étaient celles qui passaient suffisamment près de moi pour croiser mon regard. C'est à dire que les yeux bleus aux reflêts vermillon ne courent pas les rues. Et ma nouvelle coupe les mettaient tout particulièrement en valeur, surtout comparée à la précédente...

Je sortais précisément de chez le "coiffeur". Coiffeur ayant pour particularité de compter dans son personnel une jeune magicienne au pouvoir pour le moins adapté : faire pousser ou raccourcir les cheveux. A titre exceptionnel, au nom de la diversité, j'étais donc venu raccourcir mes longs cheveux d'argent, qui encadraient à présent mon visage en un dégradé mi-long qui, ma foi, m'avait paru d'un assez bel effet dans le miroir... Je ne m'étais bien sur permis cela qu'en ayant l'assurance, grâce à la jeune magicienne sus-citée, de pouvoir retrouver l'ordre naturel des choses - et la longueur idoine de ma chevelure - si d'aventure cette nouvelle coupe devait ne pas convenir à une certaine personne...

Spoiler:
 

Car bien entendu, tout cela n'avait qu'un seul but : divertir mon petit Chaton personnel. Me divertir également, dans une moindre mesure, certes, mais Ayumi allait ce soir être une véritable Princesse dont mon seul objectif serait l'enchantement ! Après tout, il y avait en moi tant de choses dont elle ne soupçonnait même pas l'existence, et la surprendre constituait toujours un inépuisable délice. En filigrane, et bien que son amour pour moi l'ai fait revenir vers moi comme prévu, je n'avais pas pour autant regagné toute sa confiance, et un moyen simple pour y parvenir était de l'amener à considérer notre "couple" (ou plus simplement notre la paire que nous formions) comme étant "dans l'ordre des choses". Et quoi de mieux pour cela que de l'amener à constater par elle-même que nous allions bien mieux ensembles que tous ces couples si banals que constituaient tous les autres ? Elle et moi étions bien plus exceptionnels que tous ces mortels miévreux, et il n'était que légitime qu'elle puisse en prendre conscience...

C'était pour cette raison que j'avais opté pour un simple costard. Mes seules touches personnelles avaient été un haut quelque peu plus long qu'un costard normal, descendant jusqu'à mi-cuisse, et la chemise rouge en-dessous, car je prévoyais qu'Ayumi se serait elle-aussi vêtue de rouge. Si elle s'était habillée en pensant à qui serait son partenaire, alors elle n'aurait pas manqué de penser à la couleur qui m'accompagne partout. Le Rouge du Sang. Le symbole de la race vampirique, après tout. Et il était nécessaire que nous nous accordions même sur le plan des couleurs, bien entendu. Pour le reste, le complet noir m'avait paru être l'ensemble de luxe "moyen", "courant", "banal", tout en restant sobrement classe. Ce qui, paradoxalement, serait nécessaire pour nous mettre en valeur. Dans le même ordre d'idée, c'était à pieds, simplement à pieds, que je me dirigeais tranquillement vers la place Imata. Pis : par la rue ! Soucieux d'entamer la soirée en paraissant le plus "normal" possible, je prenais même la peine d'emprunter le chemin des piétons au détriment des toits, mon élément habituel. C'est qu'il fallait jouer le jouer du début à la fin !

Alors que j'approchais enfin de la place Imata, après plusieurs minutes de marche, je relevais légèrement ma manche droite et m'entaillais une veine du poignet d'un coup de griffe sec et maîtrisé. La magie de mon Aria assura aussitôt sa domination sur le sang qui jaillit de la coupure nette mais discrète, ralentissant de suite le saignement et canalisant tranquillement le liquide rouge autour de mon bras, remontant vers mon coude. D'un geste, je rabattais la manche dans sa position d'origine, masquant de façon parfaitement naturelle les filets de sang que je sentais déjà ramper jusqu'à mon épaule. Bien, l'idée que j'avais eu quelques heures plus tôt était en place, et mon Aria était prête à servir, bien qu'elle n'ai rien d'autre à faire pour l'heure que d'attendre patiemment sous le couvert de mon costume. La perte de sang, de l'ordre de deux bons litres, me fit à peine vaciller : j'avais évidemment pris la peine de prendre un "repas" copieux le matin même, en prévision de la soirée. Quelques personnes seraient donc incapable de festoyer avec les autres, mais qu'importe ce genre de désagréments...

A peine fus-je arrivé sur la place, bondée, animée, vivante, que j'aperçue le fruit de mes attentes. Elle était là, près de l'un des nombreux buffets qui encerclaient la place gigantesque, un verre de vin à la main. Je ne m'étais pas pressé pour arriver, je savais que j'étais en avance, et je m'étais attendu à ce qu'elle le soit encore plus... Alors que je m'approchais d'elle d'un pas toujours aussi mesuré, mes yeux ne quittaient pas son dos lacé, sa nuque délicatement exposée par sa coiffure relevée, ses hanches apparentes, les oreilles hybrides qui ornaient sa tête. Même de dos, je la reconnaissais entre mille. Comme prévu, elle avait mis du rouge, ce qui étira mes lèvres en un sourire amusé.

Ce ne fut que lorsque mon souffle atteignit son cou qu'elle me perçut enfin. Au milieu d'une telle agitation, il aurait été surprenant qu'elle me repère plus tôt autrement que par la vue. Elle se retourna alors, peu surprise, jouant le jeu délicieusement exagéré de la demoiselle froissée.

- Hm, je commençais par me lasser d'attendre... !

Alors qu'elle me faisait face, je fut un instant surprit par le décolleté qu'elle avait choisit d'arborer. Pour une fille qui m'avait fuit après s'être refusée à moi, voilà qu'elle se montrait bien provocante ! Je sentis mon sourire amusé s'élargir à cette remarque, alors que je m'inclinais en une révérence que je savais impeccable. Nous autres Nobles avons plus ou moins ça dans le sang. Façon de parler.

- Veuillez pardonner mon inexcusable retard, ma Dame. Acceptez ceci en guise de modeste dédommagement pour cette attente...

Et de rediriger d'un geste souple de la main, tel un magicien de banquet, une part minuscule de l'Aria cachée sous mon complet, pour faire apparaître devant Ayumi une rose délicatement modelée. La Rose, la Fleur de Sang, méritait parfaitement son nom maintenant qu'elle était formée de mon propre sang, sa forme maintenant sans peine par ma magie - un objet aussi petit pourrait rester solide plusieurs jours avant que je sente ne serait-ce qu'un début de fatigue. Je ne sais si ce fut à cause de mon apparence, ou à cause de la Rose - possiblement les deux -, mais Ayumi marqua un temps de surprise dont je profitais pour lui passer d'un geste mesuré la Fleur de Sang dans les cheveux, mettant ainsi une touche de rouge supplémentaire qui donna à ses yeux de nuit un contraste magnifique avec le reste de sa tenue.

- Tu es absolument resplendissante, ce soir, Ayumi, dis-je enfin en plongeant mon regard changeant dans le siens. Je suis réellement heureux que tu ais accepté de venir.

Un peu de flatterie ne fait jamais de mal, d'autant que c'était la stricte vérité.

- M'accorderas-tu une première danse ? A titre d'échauffement... ajoutais-je à voix plus basse, comme une confidence, de sorte que seule son ouïe féline puisse m'entendre, tout en exécutant une nouvelle révérence et en lui tendant la main.

En effet, l'Orchestre, conformément aux instructions - et au modeste chèque - que je lui avait fournit deux jours plus tôt, entamait pile à l'heure prévue le Concerto pour piano n°2 en C Mineur, Opus 18, 1er mouvement, de Sergei Rachmaninov. De la "vieille musique", diraient les jeunes d'aujourd'hui, mais Ayumi devait déjà se douter que j'étais derrière tout ça, moi et mes quelques siècles de vie, surtout avec un timing aussi "parfait". Mais qu'importait, puisque l'invitation à danser demeurait ! Et Ayumi préfèrerais venir danser - en particulier avec moi - que de rester simplement là à ne rien faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur ! ( han, pas bien xO )
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur  ! ( han, pas bien xO )
avatar

Féminin Nombre de messages : 396
Age : 25
Localisation : Ca ne te concerne absolument pas !
Loisirs : Jouer avec Snake et Cobra... Autrement dit mes flingues ! Tu veux essayer ? <3
Amour ? : Fi-an-cée !
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Classe: Kemonomimi
Particularités/pouvoirs: Hybride chat de nature agressive. Utilise entre autre sa part animale pour combattre.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Dim 17 Jan - 20:03

Etonnant. Impressionnant même ! Oui, car quand Ayumi s'était retournée, Shin était bien là. Pourtant, il était différent de d'habitude. Ses cheveux étaient coupés plus court que d'habitude, sans pour autant être raz. Une coupe dégradé qui lui allait vraiment bien. Non pas que son ancienne coupe était horrible, mais que il ne devait plus être très à l'aise avec des cheveux aussi longs. Il était temps de les coupés. Mais... Quelle résultat ! De plus, le costume qu'il arborait fièrement, même si il était sobre au possible, le rendait indéniablement élégant et classe. Un Prince... Des ténèbres bien sûr. Il ne pouvait pas en être autrement pour un vampire. Celui-ci, d'ailleurs, se courba avant de dire :

- Veuillez pardonner mon inexcusable retard, ma Dame. Acceptez ceci en guise de modeste dédommagement pour cette attente...

Ma Dame ? Oui, si on voulait... Le terme le plus approprié aurait été Ma Demoiselle mais... Un dédommagement ? Qu'est ce que son cavalier avec encore en tête ? On pouvait de toute façon s'attendre à tout avec lui, et c'était bien ce qui inquiétait l'hybride. Mais, d'un geste théâtrale, Shin fit apparaître d'on se savait où une rose. Une rose parfaite d'ailleurs, rouge écarlate qui semblait avoir un toucher de satin. C'était... Un cadeau ? Non... Sérieusement ? Il lui offrait quelque chose ? Juste histoire de montrer que tu lui appartient essayait-elle de se convaincre, bien évidemment heureuse du geste du vampire. Ainsi ne pouvait-elle pas parler ou bouger lorsqu'il glissa ses mains dans ses cheveux pour y accrocher la fleur. Ayumi se surprit à vouloir plus qu'un effleurement dans sa chevelure, ce qui est littéralement inacceptable. Mais bon dieu, ce contact ! Cette chaleur quand il la touchait. Elle ne connaissait rien de plus agréable, et c’était là tout le problème. Elle n’arriverait sans doute jamais à se dépêtrer de ses sentiments, ce qui la fit soupirer. Elle n’était qu’une petite idiote de toute façon. Elle se laissait trop aller en ce moment. Ce bal c’était une très mauvaise idée. Pourtant… Pourtant… Une infime partie d’elle espérait, même si elle était désespérément refoulée.

- Tu es absolument resplendissante, ce soir, Ayumi.

La féline afficha un sourire absolument dédaigneux, histoire de le provoquer un peu. Sa manière à elle de lui faire comprendre qu’il était loin d’avoir tout acquis, et de se convaincre elle même, une énième fois.

- Tu n’aurais pas aimé, je serais allée me chercher un autre cavalier… Ce n’est pas ce qui manque ce soir en plus, et il me semble que plusieurs personnes de la gente masculine apprécient à sa juste valeur ma robe…

Bien sûr, la menace était complètement bidon. Mais peu importait, ce petit jeu du chat et de la souris ( même si, ironiquement, la neko n’était pas le félin ) avait le don de la divertir. Et si ça continuait comme ça, c’était bien parti pour durer toute la soirée…

- Je suis réellement heureux que tu ais accepté de venir.

Ayumi se contenta de détourner le regard, ne laissant rien paraître de sa réaction intérieur. Il était heureux de la voir ! D’ailleurs, elle aussi commençait à apprécier cette soirée. Après tout, comment ne pas apprécier la compagnie de Shin ? Et il était particulièrement attirant ce soir, se démarquant de tout les autres hommes de l’assistance par son incroyable préstance. La preuve irréfutable : quelques filles se retournaient pour le dévisager, l’admirer puis jaser entre elles. L’hybride ne prenait même pas la peine d’écouter les conversations, puisqu’elle en savait la teneur. C’était… Valorisant ! La jalousie de ces filles…

- M'accorderas-tu une première danse ? A titre d'échauffement...

C'est à ce momement là que la musique entraînnante et jazzy que jouait l'orchestre s'arrêta brusquement. La lumière se tamisa petit à petit, laissant les bougies éclairer principalement la place qui servait de piste de danse. Les bois et les cuivres attaquèrent ensemble, lorsque le piano se rajouta, les notes arrivant avec force et fouge. Puis, les cordes vinrent adoucir le tout rendant la musique douce et langoureuse, devenant quelque fois plus puissante, tandis que du piano coulaient des sons déséspérement romantique. Ce changement était trop brutal pour que ce soit dans la programme de l'orchestre... Mais alors...

- Shin ?!

Il n'y avait vraiment que lui pour faire une chose pareil ! Elle ne put s'empêcher de rire, étonnée.

- Quand est-ce que tu... Tu as manigancé tout ça! J'aurais dû m'endouter mais.. Si ça comme comme ça, je devrais m'nquiéter pour la suite !

Elle ne put s'empêcher de rigoler une nouvelle fois. Vraiment ! Sans trop se faire prier, elle accepta bien sûr l'invitation, cramponnant sa main droite à son épaule, nouant les doigts de sa main gauche avec ceux de son partenaire. La chaleur envahissait ses avant-bras, puis son ventre lorsqu'il posa sa main sur sa taille, afin de pouvoir la faire danser. Ils déambulaient, calant leurs pas sur du 2 temps. Le rythme ne coresspondant pas à du 3 temps, ils leurs étaient impossible de valser, et le tempo, beaucoup trop changeant, aurait poser problème à d'autre possibilité de danse. De toute façon, le type de déanchement n'avait aucune importance. Tout, à ce moment précis, tournait autour de Shin. Ayumi se déléctait à observer le mouvement de ses mèches lors du changement de position, entendre le bruit de ses pas peu audible, à cause de sa douceur et du bruit alentour. Elle laissa un sourire s'afficher sur son visage. Oui, cette soirée était définitivement bien partie.

Petit à petit, les gens s'écartèrent du couple, leurs laissant un espace plus ample pour tournoyer, mais aussi afin de les observer. Tout le monde sembler les envier, les admirer. Lorsque Ayumi tourna les yeux pour se rendre compte ce détail, elle le trouva incroyablement ironique. Prêtant l'oreille au conversation, elle entendit des choses comme " on dirait un film " ou " j'aimerais bien être à leur place... " . Chose étonnament drôle vu que la neko et le vampire n'avait rien d'un couple parfait : lors relation avait débuté par la mort d'une personne, continuer dans la violence et la haine, achevé par une trahison, puis reprise pour devenir, personne ne sait vraiment pourquoi, plus douce. Non, ils n'avaient rien de modèle de cinéma. Sauf peut être à cette instant précis. Car tout semblait déspérément merveilleux. Un bien être envahit l'hybride, ce qui fût totalement innatendue. Pour essayer de se changer un peu les idées, trop peu habituer à un tel bonheur, elle articula tout bas :


- Je crois que tout les regards sont sur nous...

Elle le regarda un instant, le soupçonnant d'avoir aussi organiser ce moment d'attention de la part des invités à la soirée. Il aurait bien été capable de payer chacun d'entre eux afin qu'ils s'émerveillent tous devant le duo qui occupait désormais une bonne partie de la piste de dance. A moins que ce ne soit la grâce de leur déanchement qui les avaient poussé à les observer.

- Bon, je crois qu'il ne faut pas trop se faire d'illusion, ils ne détourneront pas le regard de si tôt.... Alors, qu'elle est la suite du programme ?

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Chikara
Chéri ( méchant et sexy vampire ) d'Ayuyu. A NE TOUCHER SOUS AUCUN PRETEXTE ! è____é
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 199
Localisation : Pas loin de quelqu'un tout seul quelque part...
Amour ? : Une fille qui va ADORER me retrouver... Hark hark hark !
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Le Sang de la Non-Vie.
Sang:

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Mar 19 Jan - 9:42

La réaction d'Ayumi à mon invitation à danser avait été adorable, et à la hauteur de mes attentes ! Bien sur, elle s'était rendue compte de mon investissement dans le déroulement des choses, mais elle l'avait remarquablement bien pris, et quelques secondes plus tard à peine, nous virevoltions déjà sur la piste, au milieu des couples, pour l'instant fondus dans la masse.

Ce qui, conformément à mes prévisions, n'avait pas duré. Rares étaient les personnes réellement capables de danser sur un rythme aussi varié et complexe, cela demandait une technique que seuls les danseurs expérimentés possédaient. Et même parmi ceux-là, peu de couples pouvaient prétendre à égaler la grâce et l'agilité naturelle des vampires et des nekos... De plus, bien qu'Ayumi refuserait probablement fortement de l'admettre, elle et moi étions en harmonie de façon si naturelle qu'un observateur pouvait croire que nous nous entraînions ensembles depuis des années. Ce qui était loin de la vérité, je n'avais appris l'art de la Danse à Ayumi que pendant quelques mois, il y a déjà plus de trois ou quatre ans ! Et malgré les années écoulées depuis, son corps se souvenait si bien de chaque moment passé avec moi que sans même y penser, nous dansions ensembles avec l'aisance la plus naturelle...

J'y prenais un plaisir probablement à la hauteur de celui qu'elle-même ressentait. A présent au cœur de la piste, je me régalais de la justesse de mon choix, Rachmaninov s'accordant magnifiquement bien à notre couple et à Ayumi elle-même. A la fois triste et entraînant, puissant, montant et descendant en force et en intensité, en gravité et en légerté. Oui, vraiment, un choix adapté ! Autour de nous, l'inconscient des gens avait également noté cela, instinctivement, c'était inévitable. Et Ayumi souriait, à présent. Elle avait l'air incontestablement heureuse, pour ne pas dire à l'opposé parfait de ce qu'elle était lorsque je l'avais retrouvé, il y a déjà quelques temps, au milieu de ce champs de fleurs sous la Lune... Comment pouvait-il en être autrement, lorsque j'avais tant veillé à réunir toutes les conditions pour arriver à ce résultat ?

- Je crois que tout les regards sont sur nous...
- Cela va de soi... répondis-je instinctivement, mi-sérieux, mi-ironique - mais pas moqueur.
- Bon, je crois qu'il ne faut pas trop se faire d'illusion, ils ne détourneront pas le regard de si tôt.... Alors, qu'elle est la suite du programme ?
- Si être au centre de l'attention te dérange, nous pouvons... nous élever quelque peu !

Là, les choses sérieuses allaient commencer. C'était à partir de maintenant que mon entraînement intensif de la dernière semaine écoulée allait montrer ses fruits ! Dirigeant d'un coup près de la moitié de mon Aria active vers le bas, mon sang magiquement manipulé se répendit rapidement en une flaque à nos pieds, avant de se concentrer à toute vitesse sous la surface de nos chausses - ce qui, dans le cas d'Ayumi, fut une courte épreuve, compte tenu de la surface d'appui ridiculement petite offerte par ses escarpins. L'action n'avait duré qu'une ou deux secondes, et avec la lumière tamisée, peu de gens avaient du remarquer la large tache noire qui nous avait un instant entouré. Ayumi elle-même n'avait rien du repérer, ses yeux fuyant et cherchant à la fois les miens. Puis, répondant à mon impulsion mentale, je nous fit décoller du sol et, lentement, nous élever vers les toits.

D'un point de vue physique, il n'y avait quasiment aucune différence de sensation que si nous étions bel et bien sur le plancher des vaches - quelle expression définitivement dénuée de classe ! -, mon Aria nous soutenant de façon parfaitement réglée sous nos pieds. Pourtant, nous avions déjà dépassé le sommet du gigantesque sapin qui trônait au centre de la place, sous les cris et les exclamations des danseurs. Je sentais Ayumi s'agripper un peu plus fort à moi - elle ne devait certainement pas s'attendre à ça ! -, mais ma concentration était encore accaparée par l'amorçage de la manœuvre. Pour m'être entraîné pendant des jours en prévision de cette manipulation magique, je savais que je pouvais tenir au moins une heure ainsi avant de commencer à fatiguer, mais il était nécessaire que je prenne quelques secondes pour m'en assurer avant de passer à la suite ! Cela ne prit ceci dit qu'un instant, et mon attention revint pleinement sur Ayumi dès que nous eûmes dépassé de quelques dix ou vingt mètres les toits des immeubles qui entouraient la place. Autour de nous, de très légers flocons de neige dansaient toujours, comme pour nous accompagner. Il était dommage que la Lune ne soit pas au rendez-vous, mais on ne peut pas tout avoir, n'est-ce pas ?

- Il semble que la musique ne puisse porter jusqu'à nous... dis-je d'une voix affectée.

Et de réactiver la dernière moitié de mon Aria à côté de nous. Tant de manipulations magiques si avancées m'auraient été totalement inaccessibles quelques jours plus tôt, mais j'étais satisfait de constater que mes longues nuits de travail payaient à présent qu'il me fallait agir. En quelques secondes, mon sang se modela sous la forme d'un violon et d'un archer, qui se mit aussitôt à jouer tout seul une mélodie douce et entraînante, de ma propre composition - Ayumi ne m'ayant encore jamais entendu jouer, il y avait un début à tout. A ceux qui se demandent comment des cordes de sang peuvent émettre de la musique, je répondrais par un dicton très apprécié des Magiciens : CPCM. Cherchez Pas C'est Magique.

Tout en entraînant Ayumi dans une nouvelle danse, marchant dans le vide avec autant de naturel que si j'étais sur la terre ferme, je m'avançais doucement contre elle, et ma joue frôla la sienne lorsque je lui murmurais à l'oreille :

- J'ai fait un rêve, il y a quelques jours... J'ai rêvé de nous deux, dansant dans le ciel. J'ai trouvé intéressant d'essayer... J'ai également rêvé de nous deux vivants ensembles, juste toi et moi, dans une grande maison fort semblable à celle que j'ai investi sur Mahora, et non dans des égouts entourés de sous-fifres incapables. Cela me semble tout aussi intéressant... Qu'en penses-tu ?

Et de partir d'un rire amusé - joyeux ! - en entraînant mon Chaton dans quelques mouvements un peu plus complexes que ma composition en quatre temps nous permettaient, faisant fi du vide sous nos pieds. La lumière de la ville, en contrebas, nous éclairait d'une douce lumière dorée qui, ma foi, n'était pas dénuée d'un certain charme. Partit sur ma lancée, je souris à Ayumi, avant d'ajouter d'une voix enjouée :

- Tu te souviens de Vladimir, et de toutes ces filles qui vivaient avec nous, dans les égouts ? Ils sont tous à Mahora, en ce moment, ils ont été incapables de ne pas me suivre quand ils ont su pourquoi je venais. Surtout les filles, en fait, Vladimir a préféré ne pas s'en mêler... Mais les filles, elles, je doute qu'elles apprécieraient si elles savaient que j'ai l'intention de rester ici, avec toi, et pour toi - à leur détriment. Tu sais qu'elles ont toujours été jalouses de toi ? Ajoutais-je avec un rire ironique. Elles qui n'étaient bonnes qu'à guerroyer entre elles pour être celle qui attirerait mon attention, elles n'ont jamais supporté que tu sois la seule à mes yeux !

D'un geste théâtral - et ostensiblement exagéré -, je soupirais de lassitude, avant de plonger à nouveau mon regard dans celui d'Ayumi. Exécutant quelques nouveaux pas quelque peu complexes, pour le plaisir, je serrais ensuite Ayumi contre moi. Je savais ce que ce genre de geste lui faisait ressentir, et j'y prenais moi-même probablement autant de plaisir. Une petite compensation pour le choix délicat à venir. D'une voix un peu plus emprunte de gravité - le choix que j'allais lui demander de faire était sérieux -, je repris :

- Je te l'ai déjà dit, je n'ai pas d'autres intentions que de rester ici avec toi si c'est ce que tu souhaites. Mais je pense que Nayha et les autres ne l'entendront pas de cette oreille. Il est à prévoir qu'elles le prendront mal. Elles vont probablement considérer mon choix comme une trahison - que de prétention de leur part de croire qu'elles avaient vraiment tant de valeur à mes yeux, alors qu'elles n'ont jamais rien fait pour le mériter ! -, et voudront surement me le faire payer. En vérité, il est probable qu'elles te prennent également pour cible, puisque de leur point de vue, ce sera à cause de toi que je les renie. Aussi, je te laisse le choix : les laisse-t-on vivre, au risque qu'elles nous attaquent d'une manière ou d'une autre... Ou bien effaçons-nous définitivement toute trace de ce passé peu glorieux ?

Ce n'était pas un choix à prendre à la légère, et elle le savait. J'ignore si elle devinait que cela ne me faisait guère plaisir, à moi non plus, de devoir me salir les mains avec une telle vermine, mais je ne pouvais pas prendre le risque que des vampires haineuses s'en prennent à mon Chaton. Bien que je ne sois pas sur de savoir qui l'emporterait, Ayumi n'était pas n'importe qui... A elles neuf, cependant, elles représenteraient un danger conséquent si elles affrontaient Ayumi en même temps. Moi-même ne serait pas sur de vaincre, seul face à neuf vampires. La seule option viable était qu'Ayumi et moi les combattions ensembles.

Dans l'optique d'enterrer les quelques années de laisser-aller que j'avais vécu avec Ayumi et les dix autres pour commencer une nouvelle ère plus "tranquille", devoir abattre des anciens "compagnons" - quel terme exagéré...- semblait contradictoire. Le fait de devoir le faire avec Ayumi alors que je n'étais plus sensé lui faire faire de "sale boulot" également. Mais c'était, je pense, nécessaire. Et bien que je le lui ai proposé de façon détournée, sous-entendue, la Neko ne pouvait pas manquer de comprendre tout ce que cela impliquait. Notamment le fait que je m'engageais réellement auprès d'elle, avec une garantie et une sincérité à laquelle je ne l'avais, je l'avoue, guère habituée... C'était d'ailleurs la raison pour laquelle je m'étais permis d'aborder ce sujet en plein milieu d'une fête : il n'y aurait pas de moment plus adapté pour lui annoncer une telle décision !

Restait à voir sa réponse. Si, comme je le pensais, elle comprenait toutes les implications de la décision à prendre, et si elle acceptait de m'aider à traquer les vampires, je savais déjà où les trouver, et Ayumi et moi combattrions ensembles, contrairement à toutes ces années où elle avait simplement tué pour moi. C'était quelque part une perspective alléchante, bien que même ainsi, le combat serait probablement rude, surtout aussi peu de temps après une guerre totale sur l'Ile. Mais ce combat serait également le dernier à mener pour une certaine tranquillité... Et si elle refusait, alors je n'aurais plus qu'à traquer les filles une par une, plus difficile mais nécessaire. Il n'était pas question de laisser dans mon sillage ce genre de déchets nuisible et dangereux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur ! ( han, pas bien xO )
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur  ! ( han, pas bien xO )
avatar

Féminin Nombre de messages : 396
Age : 25
Localisation : Ca ne te concerne absolument pas !
Loisirs : Jouer avec Snake et Cobra... Autrement dit mes flingues ! Tu veux essayer ? <3
Amour ? : Fi-an-cée !
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Classe: Kemonomimi
Particularités/pouvoirs: Hybride chat de nature agressive. Utilise entre autre sa part animale pour combattre.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Mar 19 Jan - 23:24

- Si être au centre de l'attention te dérange, nous pouvons... nous élever quelque peu !

Ayumi haussa un sourcil. S'élever ? Elle n'y comprenait rien. Mais quelle importance, elle le saurait bien assez tôt. Ainsi continuaient-ils de danser, sans se préoccuper des regards alentours. Ou presque. La neko était assez tendue. Jamais, ô grand jamais, on ne l'avait regarder ainsi. On l'admirait, on l'enviait. C'était une sensation trop nouvelle pour qu'elle soit agréable. Pourtant, elle était valorisante. Elle avait à coup sûr bien choisi sa robe. A moins que l'on ne l'observait pas vraiment elle, mais son cavalier. Ce qui serait, à son sens, d'une logique implacable. Elle l'observait d'ailleurs, du coin de l’œil. Ce soir, c'était elle qui était la chanceuse. Ironie du sort pensait-elle. Après cet année à endurer temps de choses, il lui semblait que le destin lui souriait enfin. Incroyable mais vrai.

La neko tourna la tête et hoqueta. Ses oreilles dressés, son regard fuyait tout autour d'elle. Le pavé s'éloignait de sa vue, les passants aussi. Ceux-ci d'ailleurs, hurlaient à tout va. L'hybride... Volait ? Non ! Impossible ! Aucune ailes n'avaient poussés dans son dos depuis quelques minutes, ni dans celui de Shin. Avec une grande prudence, elle regarda sa pied. Elle vit alors une sorte de plate-forme rouge... Et le vide. Mon dieu que c'était haut ! Au bien sûr, si elle sautait de là, elle n'aurait qu'une jambes cassée et divers foulures, contrairement à un humain qui risquait de mourir sur le coup, mais quand même... Elle s'agrippa plus fort au vampire, le vertige la possédant sur le moment. Le vent soufflait un peu plus fort. Ce n'était peut être pas une bonne idée de le provoquer ce soir. Puis, tout s'arrêta. Ce qui leurs servait d'ascenseur se stabilisa. Ayumi, qui avait fermer les yeux durant tout le voyage, les rouvrit pour contempler l'endroit où elle était désormais. Tout d'ici semblait incroyablement petit et blanc. Plus aucun bruit ne leur parvenait, rien. Ils étaient seule rien que tout les deux. A cette pensée, la féline préféra se concentrer sur autre chose. Très prudemment, elle fit un pas en arrière. La plate-forme la suivait à la trace. Aucun risque de tomber.


- Il semble que la musique ne puisse porter jusqu'à nous...

Oui, effectivement. Mais c'était compréhensible, ils étaient beaucoup trop haut. C'était plus le fait que cet élément avait l'air de plaire à Shin qui l'intriguait. Une fois de plus, il utilisa sa magie et son sang pour créer un violon, qui se mit à jouer sans que personne y touche. La neko resta hébétée, admirant tout la mise en scène créer par le vampire. Jamais elle n'e l'aurait cru capable d'une telle prouesse. Elle le savait méticuleux, perfectionniste, mais n'avait observer ces traits de caractères uniquement lorsqu'il s'agissait de tuer. Pourtant, cette soirée était définitivement parfaite, et pour rien au monde elle aurait voulu être ailleurs. Comme si de rien était, la danse reprit, avec autant d'aisance que sur la terre ferme. L'hybride affichait un sourire franc, tentant de ne pas rougir. Quelques flocons touchaient parfois ses bras dénudés mais la chaleur que lui offrait sans s'en rendre vraiment compte Shin lui suffisait largement à ne pas geler. Elle avait presque failli avoir trop chaud lorsqu'il se rapprocha d'elle un peu plus. Elle pouvait sentire son souffle sur son visage, l'odeur douce de son haleine. Sans doute paraissait-elle gêner à cet instant. Mais comment ce sentire autrement ? Toutes les sensations que lui procurait le vampire rien qu'au toucher la faisait fondre. Et aucun remède à cela. Ainsi, lorsqu'il frôla sa joue de la sienne, Ayumi crut bien qu'elle allait s'écraser au sol.


- J'ai fait un rêve, il y a quelques jours... J'ai rêvé de nous deux, dansant dans le ciel. J'ai trouvé intéressant d'essayer...

Il rêvait d'elle ! Bon sang, il rêvait d'elle ! Qu'on la pince, vite ! Vite ! Requête bien évidemment absurde, vu que personne ne pouvait lui rendre service vu l'endroit. Il était vrai que la neko avait souvent rêvé elle aussi de son cavalier... Dans des cauchemars pendant la dernière année. Peut être que ce soir ( si rêve il y avait ), ce serait quelque chose de magnifique, comme dans le cas présent.

- J'ai également rêvé de nous deux vivants ensembles, juste toi et moi, dans une grande maison fort semblable à celle que j'ai investi sur Mahora, et non dans des égouts entourés de sous-fifres incapables. Cela me semble tout aussi intéressant... Qu'en penses-tu ?

Wouah. WOUAH ! Rien qu'eux deux ? Ayumi tenta de visualiser la scène. Une grande maison imposante, avec un immense jardin. Le couple installé tranquillement sur le canapé, se balançant des coussins sur la figure. D'accord, la vision était peut être trop idyllique ! Puis une immense salle d'entraînement, sous le manoir. Les deux danseurs se défiant et combattant l'un contre l'autre. Amicalement bien sûr. Suivit de l'arrivée de deux petits angelots potelés, environ âgés de 2 ans. Un garçon au cheveux couleur blés et une fille au mèches argentés. Oulà, dans le délire, l'hybride venait d'atteindre les sommets !

- Tu te souviens de Vladimir, et de toutes ces filles qui vivaient avec nous, dans les égouts ? Ils sont tous à Mahora, en ce moment, ils ont été incapables de ne pas me suivre quand ils ont su pourquoi je venais. Surtout les filles, en fait, Vladimir a préféré ne pas s'en mêler... Mais les filles, elles, je doute qu'elles apprécieraient si elles savaient que j'ai l'intention de rester ici, avec toi, et pour toi - à leur détriment. Tu sais qu'elles ont toujours été jalouses de toi ? Ajoutais-je avec un rire ironique. Elles qui n'étaient bonnes qu'à guerroyer entre elles pour être celle qui attirerait mon attention, elles n'ont jamais supporté que tu sois la seule à mes yeux !

Ayumi frissonna à l'évocation de ses " anciennes camardes " . Elle ne savait que trop bien leurs sentiments : ces filles là lui en avait voir de toute les couleurs. A chaque fois que Shin leurs ordonnait de partir à la chasse pour rester tranquille avec la féline, le lendemain quand elle allait à son tour traquer les humains, elle avait le droit à injures et méprise. Parfois même quelques coups au tout début, lorsqu'elle était au début de sa formation. Elle avait failli se faire vider le sang plus d'une fois par ces sales pestes. Elles qui s'étaient engagées à ne pas toucher au maître, car il leurs appartenait toutes. Réflexion idiote, vu qu'elles étaient en fait les possédées. Mais, comme l'avait souligner son cavalier, ça ne leurs empêchaient de se crêper le chignon pour un oui ou pour un non. L'enfer sur terre, les démones les plus féroces, c'était sans aucun doute les anciennes sbires du vampire. Et si elles étaient décidé à s'occuper de la neko, rien ne les arrêteraient. Elle afficha du coup un air contrit. Il y avait de quoi s'inquiéter. Shin la prit alors tout contre lui. Sa tête contre son torse, Ayumi pouvait entendre les battements régulier de son cœur. Aussi près de lui, la chaleur devenait brûlure, au combien douce et violente. Elle ne put que soupirer, ses pensées allant de son combat inévitable à son cavalier.

- Je te l'ai déjà dit, je n'ai pas d'autres intentions que de rester ici avec toi si c'est ce que tu souhaites. Mais je pense que Nayha et les autres ne l'entendront pas de cette oreille. Il est à prévoir qu'elles le prendront mal.

A prévoir ? Dans ce cas là, il ne fallait même pas deviner. C'était un fait, sûr et inévitable. Rien que le nom de Nayha la faisait frissonner. Les ennuies n'étaient finalement pas terminés.

- Elles vont probablement considérer mon choix comme une trahison - que de prétention de leur part de croire qu'elles avaient vraiment tant de valeur à mes yeux, alors qu'elles n'ont jamais rien fait pour le mériter ! -, et voudront sûrement me le faire payer. En vérité, il est probable qu'elles te prennent également pour cible, puisque de leur point de vue, ce sera à cause de toi que je les renie.

Là encore, aucune probabilité, mais une certitude. La logique aurait d'ailleurs voulut que Ayumi soit prit en cible en premier, et que, une fois la neko liquider, elles demanderaient sûrement à leurs anciens maître de les diriger à nouveau. Si il refusait, il serait lui aussi éliminer. Voilà comment ces saletés de fille marchaient.

- Aussi, je te laisse le choix : les laisse-t-on vivre, au risque qu'elles nous attaquent d'une manière ou d'une autre... Ou bien effaçons-nous définitivement toute trace de ce passé peu glorieux ?

La dernière phrase la fit grandement sourire. Peu glorieux ? C'était le moins qu'on puisse dire !

- Ces filles me rappellent beaucoup trop de choses douloureuses. De plus, j'ai des vieux comptes à régler avec elles. Et puis, même si la guerre et fini, il faut bien s'entraîner et s'amuser un peu ! N'est-ce pas ?

Elle lui afficha une mine heureuse et impeccable. Une idée lui traversa la tête. Une idée complètement folle. Mais, ça valait sans doute la peine d'essayer.

- Il faudrait peut être trouver quelque chose, de quoi sceller notre accord...

Ayumi regardait ailleurs. Elle avait déjà trouver quelque chose bien sûr. " Comme au cinéma " dirait certain. Le geste rêver par tant de fille et femmes. Geste qu'avait fait Nayah avant elle, envers Shin. Geste qu'elle avait déjà fait avec son cavalier aussi, mais dans la hâte et avec trop d'animosité pour que ce soit ressenti comme dans la description de tout ces livres à l'eau de rose. Un baiser, rien qu'un seul. C'était un peu profiter de la situation, mais peu importait. C'était hors de question qu'elle prenne l'initiative d'elle même. Et puis, Shin n'avait qu'à pas être si éblouissant ce soir. De toute façon, il devait avoir compris ce que sous-entendait l'hybride, car il esquissait un sourire craquant...

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Chikara
Chéri ( méchant et sexy vampire ) d'Ayuyu. A NE TOUCHER SOUS AUCUN PRETEXTE ! è____é
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 199
Localisation : Pas loin de quelqu'un tout seul quelque part...
Amour ? : Une fille qui va ADORER me retrouver... Hark hark hark !
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Le Sang de la Non-Vie.
Sang:

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Ven 22 Jan - 10:44

[Moi j'dis, écrire ce post en écoutant Duel of the Fates de John Williams, c'est pas vraiment approprié, mais ça roxxe tout !!! xD]

- Ces filles me rappellent beaucoup trop de choses douloureuses. De plus, j'ai des vieux comptes à régler avec elles. Et puis, même si la guerre et fini, il faut bien s'entraîner et s'amuser un peu ! N'est-ce pas ?

Son expression enjouée, pour ne pas dire franchement joyeuse, eut des effets contagieux sur moi. Autant je m'attendais à ce qu'elle prenne au moins quelques secondes pour y réfléchir, autant sa réponse fut immédiate, et aussi dénuée d'hésitation que de scrupules à enterrer dans le sang des souvenirs tout aussi sanglants. Magnifique !

- Il faudrait peut être trouver quelque chose, de quoi sceller notre accord...

Sur le coup, juste sur le moment, pendant environ une, peut-être deux secondes, je fut si choqué que j'en arrêtais de faire jouer mon violon d'Aria. Quelque chose pour sceller un accord. Mes confrères et Consœurs Vampires, en entendant un terme pareil, ne manqueront pas de penser à la même chose que moi : pour sceller un accord avec un Vampire, Noble de surcroit, le geste le plus symbolique et le plus approprié est bien généralement... le Baiser de Sang. La morsure de vampire, la succion de sang et, si la personne le souhaite, la transformation en vampire... Et que mon Chaton m'ait si rapidement accepté à nouveau qu'elle me propose un Baiser de Sang me semblait totalement... Hors de Propos !

Ce fut à l'issue de cette folle pensée passagère que je pris bien vite conscience que je me fourvoyais bel et bien. Du moins, en partie seulement : à ses joues rougissantes et son regard fuyant, je compris que ce qu'elle voulais était à la fois bien plus accessible... et tout aussi surprenant. Je n'avais pas exclu qu'elle retombe bel et bien dans mes bras avant la fin de cette soirée, mais je pensais sa rancœur encore trop grande, et j'avais donc estimé cette option comme peu probable... Je m'étais visiblement trompé. Ironique, songeais-je, que pour une fois que je me trompais dans mes estimations, cela jouait encore plus en ma faveur que si j'avais eu raison !

J'esquissais donc un sourire, ma foi, probablement "heureux", du moins, satisfait et amusé à la fois. Alors que j'approchais mon visage du sien, je me rendis compte que ça n'allait pas. Trop rapide ! Il n'était pas question de bâcler cet instant tout à fait symbolique en brûlant les étapes ! Un minimum de mise en scène était, là encore, tout à fait nécessaire...

Cherchant rapidement une idée, mon esprit à la très sainte fertilité se chargea d'en faire jaillir une dans ma tête avec une réactivité décidément appréciable. Mon esprit, autrement dit moi-même, était décidément mon meilleur compagnon. Accessoirement, le seul. Quoi qu'Ayumi était en passe de venir rapidement s'ajouter à cette liste assez exhaustive !

Mettant instantanément en place mon idée, j'influais sur mon Aria pour nous faire monter à nouveau, un peu plus haut, encore un peu plus haut... Si haut que je ne m'arrêtais que lorsque même Ayumi, hybride ayant une résistance hautement supérieure à un humain normal qui aurait gelé depuis belle lurette, commença à trembler quelque peu.

- Requête accordée, dis-je simplement avec un grand sourire.



Avant de relâcher mon Aria qui nous soutenait.



La chute fut immédiate. Bien qu'aucun décors ne soit visible, autre qu'une marrée de petits flocons de neige, le vent qui hurla soudain à nos oreilles, qui caressa aussitôt notre peau, et fit danser nos cheveux, nous donnait un indice assez intéressant quant à la vitesse à laquelle nous tombions. A vue de nez et selon de rapides calculs, nous n'avions pas beaucoup de temps avant de devoir stopper la chute, sous peine de voir le sol arriver un peu trop vite à mon gout. Moins d'une minute. Par soucis de sécurité, je commençais de suite à décompter trente secondes. Ce serait suffisant.

Redirigeant mon Aria en une large spirale écarlate qui se mit à danser autour de nous - plus pour en faire quelque chose que par véritable perfectionnisme, à vrai dire -, je serrais Ayumi contre moi (le but n'était pas de la perdre de vue dans la marée neigeuse et de la laisser s'écraser en bas !) et l'embrassais sans plus de préavis. D'aucun pourront me reprocher un sens de la théâtralité profondément exagéré, je leur rétorquerais mon dégout de la banalité ! Cela étant dit, je ne mis pas moins dans cette étreinte et ce baiser toute la douceur dont j'étais capable, ce qui ne manquerait surement pas de faire un contraste intéressant avec les sensations provoquées par l'état de chute libre. Sans cesser de décompter (22 secondes, le temps semblait s'étirer dans ces circonstances), je profitais pleinement du gout sucré de ses lèvres, du toucher satiné de sa peau, de son odeur à la fois douce et sauvage que son parfum ne pouvait occulter à mes sens d'immortel. Elle était décidément la seule femme que j'ai jamais réellement désiré. Même Nayha, Rachelle, Millie, Rose et les autres, bien que belles et plus que désirables selon les critères masculins habituels, n'arrivaient pas à la cheville d'Ayumi en terme de perfection selon mes critères - sur tous les plans ! Aucune d'entre elle n'était capable de susciter en moi ce feu, cette intense envie, ce désir profond, presque de l'avidité pure !

- Ayumi...

What the... ? Sans que je ne m'en rende compte, je m'étais arrête juste le temps de prononcer son prénom. Histoire d'étouffer dans l'oeuf toute véléïté de recommencer ce genre de geste inconsidéré et un peu trop révélateur de mes sentiments, je l'embrassais à nouveau, tout simplement. 14 secondes..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur ! ( han, pas bien xO )
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur  ! ( han, pas bien xO )
avatar

Féminin Nombre de messages : 396
Age : 25
Localisation : Ca ne te concerne absolument pas !
Loisirs : Jouer avec Snake et Cobra... Autrement dit mes flingues ! Tu veux essayer ? <3
Amour ? : Fi-an-cée !
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Classe: Kemonomimi
Particularités/pouvoirs: Hybride chat de nature agressive. Utilise entre autre sa part animale pour combattre.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Sam 23 Jan - 0:28

La musique s'arrêta brusquement. L'acher cessa ses mouvements sur les cordes du violon. Ayumi avait-elle dit quelque chose de mal ? Il lui semblait pourtant que... Ah mais oui, elle avait oublié. Elle n'était qu'une idiote, naïve et tout ce qui va avec. Elle poussa un long soupire. Un jour, il faudrait qu'elle arrête d'ésprérer. Quand on pense qu'elle avait pensé à avoir un foyer avec lui ! Avoir des enfants avec Shin, rien que ça ! Vivre avec lui ! Imécile ! Voilà pourquoi, à cette instant précis, la neko ressombra dans ses idées noires. Une pareille écervellée ne méritait pas d'être sur terre. Infâme déchet rêveur qu'elle était. Hors, pendant toute ces années où elle avait souffert son mot d'ordre avait été clair et net : Rêver, c'est la mort. Oui, voilà comment des illusions et des éspérances peuvent vous faire souffrir, jusqu'à en finir. Et, comme à un écho à ses pensées suicidaires, comme si il lui disais qu'elle pouvait prendre son couteau sur le champ, le vampire l'inspectait.

Il avait le sourire aux lèvres. Se réjouissait-il de sa tristesse. Toujours est-il que l'hybride avait une envie pathétique de pleurer. Oh, bien sûr elle ne fit pas. Elle ne laissa aucune larme jusqu'à ses yeux, elle était encore assez fière pour ça. Mais, tout à l'heure, quand elle serait seule... Puis, sans qu'elle s'y attende vraiment, il rapprocha doucement, tout doucement son visage du sien. 3 centimètres, 2 centimètres... Ses lèvres si captivante se rapprochait dangeuresement. Pourtant, il s'arrêta. Il s'arrêta ? Pourquoi ? Elle y était presque ! Si il ne voulait pas, pourquoi se mettre à cette distance d'elle ? Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle se rendit compte qu'elle montait de plus en plus haut. Pour quoi faire ? Il jouait à quelle jeu ? L'air se refroidissait. Assez pour la faire frissonner du moins. Combien y avait-il ? -20 peut être ? Aucune idée. Ayumi se concentrait sur le regard de Shin, essayant de lui trouver une explication à ses questions qui n'en trouvait aucune.

- Requête accordée.

Et la chute commença. Ayumi cru qu'elle allait dans un premier temps hurler. Mais bon, après tout, pourquoi pas ne pas mourir écrasé ? Le vent soufflait beaucoup trop à ses oreilles ultra-sensibles. Les flocons lui fouaittait la peau. Comme c'était désagréable ! Mais la flaque de sang crée par le vampire mutait déjà pour se mettre autour du duo. Et là...

Et là, plus rien n'eu d'importance. Rien. Juste les lèvres de Shin sur les siennes. La neko ne bougea pas pendant quelques secondes. 4 peut être ? Le temps que la chaleur envahisse son corps et se transforme en une douce brûlure. Elle pouvait goûter son haleine, qui avait un arrière-goût de sang, pas déségrable, étonamment. Et ses mains qui se posait tranquillement sur les parties nues de la peau de l'hybirde... Et la douce sensation du souffle du buveur de sang si près de son visage... C'était tout bonnement impossible de ressentir pareil chose. Est-ce qu'elle était morte ? Etait-elle au paradis ? Très probable. Une fois sortie de ses pensées, Ayumi participa au baiser d'une manière très prudente. Doucement, elle caressait les lèvres de son partenaire. Tendrement, un faible ronronnement ce mit à sortir malgrès elle de sa bouche. La lenteur et la douceur du moment était incroyable, et contrastait fortement avec la violence et la vitesse de leur chute.


- Ayumi...

Non, il ne fallait pas... Il ne fallait pas qu'il pronnonce son prénom ainsi ! C'était tellement, tellement... La Kemonomimi ne résista pas bien longtemps à se que lui dictait son corps et son coeur. Elle croisa ses bras derrière la nuque de Shin, l'obligeant à se retrouver littéralement collé à elle. La brûlure devenait brasier. Les efforts qu'elle faisait précédemment pour rester le plus neutre possible furent totalement anéanti. Ses lèvres se mouvèrent plus rapidement, capturant plus entièrement celle du vampire. Il semblait que ce contact allimentait le feu en elle. Sans se conrôler, le ronronnement se transforma en un petit rugissement, qui stoppa au bout d'une seconde. Son coeur s'emballait. Il devait sûrement le sentir, vu la distance ( inexistante ) entre leur deux corps. Tant de bonheur... Oui, c'était le paradis ! Elle s'arrêta, soupirant en haletant, tout bas, très très bas :

- Je t'aime... Je t'aime Shin !

Ce n'était pas une déclaration. Juste un simple constat psychologique et physiologique. Sans aucun scrupule, elle reprit le baiser, toujours d'une manière étonnament sensuelle. Sans doute que le félin en elle s'était un peu trop réveillé ce soir. Elle ne s'inquiétait même pas du sol qui se rapprochait trop dangeuresement.

[Post court, mais Ayu peux pas vraiment faire grand chose... xD Je corrigerais plus tard]

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shin Chikara
Chéri ( méchant et sexy vampire ) d'Ayuyu. A NE TOUCHER SOUS AUCUN PRETEXTE ! è____é
avatar

Masculin Nombre de messages : 19
Age : 199
Localisation : Pas loin de quelqu'un tout seul quelque part...
Amour ? : Une fille qui va ADORER me retrouver... Hark hark hark !
Date d'inscription : 04/10/2009

Feuille de personnage
Classe:
Particularités/pouvoirs: Le Sang de la Non-Vie.
Sang:

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Mar 26 Jan - 10:17

Je dus m'avouer surpris, et par un nombre assez important de choses. Les évènements dépassaient déjà mes prévisions les plus optimistes lorsqu'Ayumi m'avait demandé de l'embrasser, mais là, elle passait encore un cap suivant de l'évolution de notre relation que je n'avais pas prévu avant au moins deux semaines, plus raisonnablement un mois. La passion avec laquelle elle s'accrochait à moi n'avait rien à voir avec une quelconque peur de la chute - Ayumi avait complètement oublié que nous chutions. Et elle n'était d'ailleurs pas loin de me le faire oublier, à moi également ! Son corps contre moi, et ses lèvres qui cherchaient les miennes avec une avidité que je ne lui avait encore jamais vu, étaient des sensations plus exaltantes que... Qu'à peu près tout ! Elle me donnait plus qu'elle ne m'avait encore donné jusqu'ici ! Et sans doute jugeait-elle que la réciproque était vrai également...

Une sonnette d'alarme tinta soudain dans ma tête. Mon regard se leva aussitôt, bien que vers le bas (vous saisirez l'image...). Le sol s'approchait de nous - ou l'inverse - avec une vitesse proprement... inacceptable ! Alors que je m'apprêtais à mettre court au baisé avec Ayumi pour nous faire atterrir en un seul morceau, celle-ci prit l'initiative et murmura quelque chose, tout bas, si bas que même mes oreilles immortelles eurent du mal à saisir ses propos au milieu du vent hurlant de la chute. Mais je l'entendis tout de même...


Je t'aime... Je t'aime Shin !


[Music Theme]


Et de m'embrasser à nouveau. Sous le choc, je sentis à peine une sorte de déclic, en moi, près de mon coeur... Cœur qui cessa plus ou moins de battre durant un instant, contrairement à celui d'Ayumi qui s'emballait avec une violence passionnelle.

Contrairement à l'inexplicable déclic dans ma poitrine, je sentis la formidable explosion de pouvoir qui se rua hors de moi, l'énorme masse de magie qui eut pour effet immédiat de rassembler mon Aria, répondant à mon inconscient et au sol qui se rapprochait. Et probablement aussi, je suppose que je dois l'avouer sous peine de mentir, en réponse à l'immense, l'inconcevable bonheur qui m'avait envahit en entendant les mots d'Ayumi. Une joie débordante, teintée du gout de la victoire, mais quand même plus qu'une simple satisfaction matérielle. Un réel... bonheur. Je ne me souvenais pas d'avoir un jour connu cela.

Peut-être fut-ce ce sentiment nouveau, que j'aurais sans doute jugé irrecevable si je ne l'avais pas expérimenté moi-même, qui fit agir mon Aria ainsi. Je n'en sais rien, mais même mon entraînement récent, aussi intensif soit-il, ne m'aurait pas permis d'accomplir cela : Au moment où nous allions enfin percuter le sol, alors que mes yeux toujours fixés, figés, sur le visage d'Ayumi, voyaient passer les toits des immeubles dans le bord de leur champs de vision, tout le sang qui tournoyait autour de nous, nous devança et se regroupa à notre point de chute, comme pour nous amortir. A cette vitesse, notre atterrissage serait équivalent à une frappe d'une puissance phénoménale, et cela n'aurait certainement pas suffit à nous arrêter, mais mon Aria ainsi rassembla enfla alors en un clin d'oeil, triplant, quadruplant, quintuplant de volume, grossissant encore...

Le minuscule instant d'après, ce fut une masse hallucinante de sang qui nous réceptionna. Au moment où nous percutions l'immense masse, j'eus le temps de voir que le bloc avait pris de lui-même la forme d'un énorme diamant taillé, de 5 bons mètres de hauteur pour au moins autant de large ! Il tenait à peine dans la rue ! Puis Ayumi et moi, toujours enlacés, percutions le toit du diamant.

Il n'y eu pas de choc. Plus une sensation molle, lorsque nous traversâmes la surface, et puis il n'y eu plus de chute. Je ne saurais expliquer ça plus en détail : dès l'instant où nous fûmes "à l'intérieur", nous ne tombions plus. Nous étions à l'arrêt. Immobiles, entourés d'un monde rouge semi-opaque, dont nous ne pouvions voir l'extérieur. Pas de doute, c'était bien du sang, dans un état semi-liquide pour le moins étrange. Plus étrange encore, nous flottions dedans, dans un silence complet que seuls brisaient nos respirations, et pourtant nous n'étions pas en contact direct avec le sang, comme si s'arrêtait à moins de deux millimètres de notre peau. Comment était-ce possible ? Je n'avais même pas dans le corps un dixième du sang qu'il m'aurait fallu pour ériger pareille construction d'Aria. Et pourtant, c'était bien ma magie qui avait agit, je l'avais sentit...

Après quelques secondes de réflexion, je décidais de finalement prendre les choses comme elles étaient. D'une façon ou d'une autre, j'étais seul avec Ayumi, dans un endroit parfaitement isolé (pour l'extérieur, je ne dis pas, mais à l'intérieur, c'était très clairement un lieu privé !), avec son aveu qui sonnait encore à mes oreilles comme une magnifique mélodie. Pourquoi cela me faisait-il un tel effet ? Je le savais bien, pourtant, qu'elle m'aimait... Mais le fait était là, et je me sentais plus fort que jamais à cette révélation. J'avais soudain l'impression de voir plus clair...

M'écartant légèrement d'Ayumi, la tenant toujours d'une main, je plongeais l'autre dans la poche intérieur de mon costard, et en sortis une petite boite très fine, en bois travaillé et délicatement gravé. Lâchant cette fois entièrement Ayumi - qui resta à sa place et ne bougea pas au milieu du "nulle part" intérieur au diamant d'Aria - j'ouvris la boite et en sortit deux fines bagues d'argent, extrêmement simples tout en étant finement ouvragées. Sobres mais élégantes. Sur chacune de ces deux bagues, un léger renforcement permettait à l'origine de sertir une pierre précieuse... D'un geste de la main, je me coupais légèrement l'index gauche, et fit tomber dans chacun des renforcements une goutte de mon sang, que je modélisais et solidifiais aussitôt en une minuscule pierre rouge, aux angles parfaitement découpés. Parfait. Tout observateur non-avertit prendrait la pierre pour un Rubis, mais pour Ayumi et moi, le symbole n'en serait que plus parfait.

Je ne devrais pas faire ça, même quand j'avais échouer à me persuader qu'emporter les bagues était une mauvaise idée, une tentation inutile, je m'étais dit que de toutes façon, je prévoyais toujours sur le long terme, que ce soir ne serait qu'un engrenage nécessaire à l'avance de notre relation... Même en ce instant, une part de moi me hurlait que je précipitais les choses de façon catastrophique, que j'allais tout gâcher. Mais en cet instant, cette fois était trop faible pour m'arrêter, ou plutôt pour me ramener à la raison. Et de tendre l'une des deux bagues devant Ayumi, dans la paume ouverte de ma main, gardant l'autre dans mon poing gauche fermé. Tant qu'elle n'avait pas accepté la sienne, je n'avais aucun droit de porter la mienne...

- Ayumi Saotome, acceptes-tu de m'épouser ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayumi Saotome
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur ! ( han, pas bien xO )
Admin Neko ! Sado-mazo suprême, oh yeah \w/ Fiancé alors que pas majeur  ! ( han, pas bien xO )
avatar

Féminin Nombre de messages : 396
Age : 25
Localisation : Ca ne te concerne absolument pas !
Loisirs : Jouer avec Snake et Cobra... Autrement dit mes flingues ! Tu veux essayer ? <3
Amour ? : Fi-an-cée !
Date d'inscription : 08/06/2008

Feuille de personnage
Classe: Kemonomimi
Particularités/pouvoirs: Hybride chat de nature agressive. Utilise entre autre sa part animale pour combattre.
Sang: Humain amélioré

MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   Mer 27 Jan - 0:22

C'était... Le vide. Ou presque. D'abord parce qu'Ayumi n'avait aucun endroit où s'accrocher, à part sur le manteau de Shin. Puis parce qu'à part ce baiser, plus rien n'importait aux yeux de la neko. Tout était dans l'effleurement des lèvres du vampire, dans les sensations que ce geste lui apportait. La brûlure qui envahissait son corps, le frôlement des tissus de leurs vêtements, leurs peau en contacts... Pour rien au monde elle n'aurait arrêter tout ça. Pour rien au monde, elle n'aurait voulu être ailleurs. Il fallait qu'elle se rende à l'évidence : seul Shin était capable de la rendre ainsi. Il était sa drogue, et ses caresses étaient ses piqures. Il était son univers. Rien que ça ! C'était terriblement idiot et irresponsable de raisonner ainsi. Mais elle était définitivement accro, et elle le savait pertinemment, la cure de désintoxication de marcherait pas sur elle. Elle avait bien essayé, pendant un an : rien à faire. C'était pathétique à souhait. Mais quand on se sentait comme ça, aussi vivante... Pourquoi vouloir arrêter de se droguer ?

Elle ne se rendit pas compte de ce qui se passait en dessous d'elle. Comment aurait-elle pu, aussi envirée d'amour qu'elle était ? Ainsi, se n'est que lorsque qu'elle entra dans cette sorte d'immense bulle rouge qu'elle se rendit compte qu'elle était encore quelque minutes au paravant en chute libre et qu'elle avait failli s'écraser lammentablement au sol si cette " chose " ne l'avait pas récéptionné. Ca ressemblait à un liquide coaguler. Ayumi pensa tout de suite au pudding des anglais, comparaison oh combien enfantinne, il fallait l'avouer. Mais la couleur pourpre trahissait la véritable nature du " diamant réceptionniste " ( car c'était la forme qu'avait prit cette étrange marmelade). C'était du sang qui les entouraient. Si l'hybride n'avait pas été autant concentré sur le baiser, elle aurait pu se faire la remarque suivante : " Wouah, il bien plus de sang que n'importe qui ou quoi ? Ou bien il a juste bu le sang d'un régiment de WHs avant de venir ? ". Bien sûr, elle ne pensa même pas à un dixième de cette phrase, beaucoup trop occupée.

Mais Shin décolla ses lèvres des siennes. Oh, certes il restèrent en contact, car il tenait sa main. Pourtant, ça n'avait strictement rien à voir avec ce qui s'était passé précedemment. Une simple chaleur qui l'aurait fair rougir avant, n'était plus qu'une infime sensation désormais. Ce n'était pas franchement rassurant d'ailleurs : cela signifiait que plus elle irait loin, plus elle serait accro. Bah, tant pis, au point où elle en était de toute façon. Ayumi soupira et regarda autour d'elle. Ce truc qui semblait visqeux ne la touchait pas et ne l'étouffait pas. C'était drôlement étrange. Avec ses doigts libres, elle le toucha prudemment. Ca avait vraiment le toucher d'une gélatine. Ce ne vibrait pas comme un pudding cependant. C'était clairement indéfinissable. Elle se retourna alors vers le vampire, pour lui demander comment il avait réussi à fabriquer cette chose. Visiblement il cherchait quelque chose dans sa veste. Elle l'observa pendant un moment cherchant une réponse à ce qu'il faisait. Il lâcha sa main. Plus de brûlure. Juste la sensation du contact de l'air, cette sensation qu'elle trouvait absolument ennuyante. Il sortit de sa poche une boîte, visiblement dans un matériaux primaire, comme du bois. Elle était petite... Elle resemblait à celle que les idiots d'en bas offrait aux idiotes quand il leurs demendait... Oulà, non ! Elle délirait là ! Elle avait perdue la tête ! Il ouvrit l'écrin, dévoilant deux bagues en argent. Des bagues ? Mais non, ce n'était pas pour ça, il fallait qu'elle réfléchisse ! Son pouls s'acceléra, et elle déglutit. Impossible. Il se coupa le doigt et versa son sang sur l'anneau dans un endroit fait apparement pour. Allons, jamais il fallait être réaliste, jamais Shin ne lui demendrait de l'épou...


- Ayumi Saotome, acceptes-tu de m'épouser ?

La neko compta dans sa tête. Exactement 6 secondes d'apner. 6 secondes où elle fût inccpable de respirer. Tout se bousculer. Il se moquait ? C'était vrai ? Il était sérieux ? Il l'aimait ? Pourquoi maintenant ? Il avait tout planifier ? Elle allait passé le reste de ses jours avec lui ? Elle allait porter du blanc ? Elle allait... STOP ! Elle reprit son souffle, et elle sentit malgrès elle des larmes lui monter aux yeux. Merde ! Elle était tétanisée. Elle ne pouvait pas pronnoncer de mots. Pourtant, ses lèvres bougeait, comme si elle essayait désépérement de lui dire quelque chose. Peut être tremblait-elle d'ailleurs ? Elle ne s'en rendait pas compte. Dans sa tête, beaucoup trop d'images défilaient. Elle se voyait devant un hôtel, vêtue d'une robe blanche avec une traîne incroyablement longue. Un joli bouquet de fleur à la main. Enfin, c'était une vision idéaliste bien sûr. Un vampire dans un lieu chrétien ? Hilarant... Mais elle verrait plus tard les détails. C'était surtout le faite, qu'il veuille passer le reste de son existance avec elle. Eux, rien que deux. Pour toujours. Sans ombrage... Jamais, Ô grand jamais Ayumi n'avait été aussi heureuse de sa misérable petite existante qui durait depuis 17 insignifiantes années.

- ... O... Oui !

Elle avait du mal à articuler. Sa voix était tremblente, et, bien malgrès elle, une larme coula sur sa joue. Rah, son maquillage allait couler...

- Bien sûr... Que je... Le veux !

Elle laissa un rire tout à fait tendre et heureux s'échapper de sa bouche, alors qu'elle pleurait à chaudes larmes. Elle avait faillit hurler, comme toutes les hystériques d'en-bas. Hors de question d'être comme elles. Elle se lova contre lui, prennant sa bague au passage et l'enfilant, trop préssée, n'attendant même pas que son partenaire le fasse. Pendant qu'elle était contre lui, elle obervait cette anneaux qui serait désormais la preuve d'un engagement. Un mariage... Elle n'arrivait vraiment pas à y croire. Elle obsrevait son bijoux, le dévorant du regard. Incroyable. Elle détacha son regard de l'objet, cherchant celui de Shin. Une fois trouvé et alors que ses larmes coulaient encore, et que son maquillage dégoulinait lamentablement, elle lui adressa le sourire le plus magnifique qu'elle ne lui avait jamais offert. Ses oreilles bougèrent vivement, sa queue ondulait fouettant le peu d'air qui les entourait. Puis, le plus délicatement du monde, ses lèvres se déposèrent sur celle de son fiancée ( c'était bizzare de parler de lui ainsi ! ), pour glisser lentement sur sa joue, et parvenir à son oreille, pour lui chuchoter distinctement :

- Au risque de me répeter... Je t'aime...

Son visage longea la courbe de son menton pour parvenir jusqu'à son cou, déposer ça et là des baiser tendre. Ironie du sors que de déposer sa bouche sur la nuque d'un vampire. Tant pis. Ayumi était définitivement la femme la plus heureuse de l'univers.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bal de Noël et Rendez-vous Galant [ PV Shin ] [Topic Clos]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2000]Paris perdu, rendez-vous galant de mauvais goût [Izlaya/Alan/Maureen][Terminé]
» Rendez vous galant ou retrouvaille amicale ? [ PV Kaito ]
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Imata - Le quartier commerçant :: La place d'Imata-
Sauter vers: