.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomoe C. Hiromu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tomoe C. Hiromu

avatar

Féminin Nombre de messages : 247
Age : 153
Localisation : Je ne sais pas exactement...Mais il fait noir.
Loisirs : Loisirs ? Je ne m'amuse JA-MAIS.
Amour ? : Si tu savais...
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Classe: Vampire
Particularités/pouvoirs: Geno-destruction : peut lancer un coup d'une formidable puissance quand son instinct le veut [non maitrise]. WingXBlood : en l'échange d'un tiers de son sang, elle obtient des ailes pour une courte durée [maitrise]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Tomoe C. Hiromu.   Dim 24 Jan - 21:39

Fiche d'identité :

Rappel de la fiche de présentation :

Spoiler:
 

NOM : Hiromu. ===> Lui vient de son père, Nicolas K. Il n'est pas d'origine japonaise, mais il préfère changer de nom tous les deux cents ans. Contexte de la création de ce nom : Hokkaido.
PRENOM : Tomoe ====> Prénom donné par sa mère un peu avant sa naissance. Il signifie "Corps et esprit en parfaite harmonie", et symbolise la légende de la renaissance de l'esprit de la mère dans la fille. En gros, Tomoe est sensée préserver l'esprit de sa mère en elle, mais elle a préféré renier ces traditions. Qu'elle juge ridicules.
SECOND PRENOM : Cléopâtre ===> Nicolas prétendant avoir eu une liaison avec la célèbre reine, il a fièrement donné ce nom à sa fille. Comme il l'a fait avec toutes les filles qu'il avait eu auparavant. Il racontait d'ailleurs souvent que Tomoe avait le même nez que l'impératrice d'Egypte. Même si elle n'arrêtait pas de lui rappeler que même s'il avait eu des filles avec Cléopâtre, elle n'avait en aucun cas un lien de sang avec cette femme. Son père lui soutenait que si : il racontait avoir "marqué" Cléopâtre. Et lui avoir pris du sang. Ah ! Cléopâtre était une vampire. "Marquer" un vampire sans le tuer étant le pire des tabous, elle n'a pas cru son père. A tort ?

SURNOM : Tomo-chan ===> Tous ses proches humains et vampires ont fini par l'appeler comme ça. On ne sait pourquoi, elle avait beau déménager, ce surnom pour le moins affectueux revenait toujours. Ce détail ne l'a jamais dérangé. Elle préfère qu'on l'appelle comme ça, plutôt que "Cléopâtre", comme son père le faisait régulièrement.

AGE : Les vampires HanaYume fêtent leurs anniversaires tous les neufs ans [temps humains] durant une cérémonie très pointue et très importante. Mais Tomoe étant née le 29 février, elle fête son anniversaire très rarement, et se retrouve "plus jeune" que tous les autres vampires de sa lignée. Considerez simplement qu'elle a l'air d'avoir 16 ans.


DESCENDANCE :

Spoiler:
 

Il faut noter que cette descendance remonte à loin, puisque Gabriel et Chiba ont vécu respectivement au XVe et XVIe siècles. Les informations concernant les ancêtres plus anciens n'ont jamais été fournies par Nicolas car elles sont les vestiges d'un passé peu glorieux, avant l'apparition des vampires HanaYume.

LIEU DE RESIDENCE :
En ce moment, Mahora. Mais elle a parcouru le Japon de long en large avant d'élire résidence sur l'île.


Dernière édition par Tomoe C. Hiromu le Jeu 27 Mai - 21:02, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoe C. Hiromu

avatar

Féminin Nombre de messages : 247
Age : 153
Localisation : Je ne sais pas exactement...Mais il fait noir.
Loisirs : Loisirs ? Je ne m'amuse JA-MAIS.
Amour ? : Si tu savais...
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Classe: Vampire
Particularités/pouvoirs: Geno-destruction : peut lancer un coup d'une formidable puissance quand son instinct le veut [non maitrise]. WingXBlood : en l'échange d'un tiers de son sang, elle obtient des ailes pour une courte durée [maitrise]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Tomoe C. Hiromu.   Dim 24 Jan - 23:25

Parcours géographique :

Naissance :
Petit village d'Hokkaido. Il ne portait pas de nom et les habitants y vivaient en autarcie. Il était constitué de 49 maisons et 23 cases [===>qui se rapprochaient plus de la cabane que de l'habitat à proprement parler] . La moitié de la population était constituée de Vampires, mais cette part augmentait de jours en jours. Car la population humaine était le garde-manger des vampires. Cependant, les visiteurs humains affluaient et s'installaient régulièrement. Assez pour que le nombre d'habitants ne diminue pas de façon trop flagrante.

Spoiler:
 

Elle aimait ce village, malgré les souvenirs douloureux qu'il lui apporte. Car il est aussi synonyme de bonheur. Elle parcourait le village de long en large pour saluer les habitants chaque matin et s'était lié d'amitié avec tous les enfants du village.

Familles les plus importantes du village :

- Les Kairoshu. Riches, ils possédaient beaucoup de terrais aux alentours. C'était une famille de vampire, qui organisait une fois l'an une chasse aux touristes à laquelle le père de Tomoe participait avec assiduité. Ils étaient réputés pour un calme de surface et une violence dissimulée sous les sourires. Ils s'entretuait, multipliait les coups bas pour s'assurer l'héritage et le pouvoir. Autant vous dire que Tomoe ne se liait pas vraiment d'amitié avec ces gens-là. Mis à part Jin, un gentil petit vampire, silencieux mais farouche. Qui s'opposait fermement au reste de sa famille.
- Les Hikaru. Une autre famille de vampire qui vivait d'un commerce actif avec l'extérieur. Et qui prospérait grâce à la vente d'esclaves. Je ne parle pas d'humains, mais de Kemonomimi qui étaient alors très recherché pour leur agilité et leur beauté féline...
- Les Tsubaki. Les humains. Les traîtres. Ils étaient en parfaite connaissance de cause au sujet des vampires et invitaient des familles entières d'humains à des banquets où les invités servaient de repas...aux autres invités. Ils faisaient cela pour éviter la perte d'un membre de la famille, mais avant tout pour l'argent.

Le reste de la population était plutôt constitué de paysans, d'ouvriers de la Terre. Ayant cité les deux grandes familles de vampires du village, je me permet de citer la famille de Tomoe, les Hiromu. Elle n'était pas considéré comme importante car elle comptait peu de membres, mais elle était respecté grâce au lien étrange qui la liait aux anges.
Tous les autres sont des humains.

____________________________________________________________________________


2 ans :
On se rappellera que pour tester les capacités physique de sa fille, Nicolas l'avait déposé dans un village de Vampires Cannibales. C'est donc de village. Situé à Hokkaido aussi, non loin de son lieu de naissance, mais disons...légèrement plus hostile au niveau des habitants.

Spoiler:
 

Les habitants étaient exclusivement des vampires, mais ils formaient une communauté des plus étranges : ils venaient tous de familles différentes, mais avaient établit un code qui les empêchait de s'entredévorer. En fait, à partir du moment où on devenait habitant du village, on ne courrait plus aucun danger.
Tomoe y a donc vécu un an [9 ans en temps humain]. Au bout de quelques semaines, les vampires ont renoncé à l'idée d'en faire un repas, tant elle s'était déchaînée pour sauver sa peau. Elle a emménagé un coin personnel dans une case à la frontière du village et ne dormait que d'un œil, de peur de se faire manger. Elle était passé de chasseuse à proie.

N'ayant aucune famille précise, même si la plupart vivait en colocation, je me contenterais de noter les visages qui ont le plus marqué Tomoe :

-Uragirimono Suteki Na, un patronyme qui lui correspondait parfaitement ["Beau traître"]. Il était le seul qui ne respectait aucune des règles imposés par le clan de vampires, mais paradoxalement, il tenait tous les autres en respect. Il avait choisi Tomoe comme "met de choix" et s'acharnait à essayer de boire son sang. Quelque chose l'en a cependant dissuadé. Chose que Tomoe ne tardera pas à découvrir ...
-Mazushii Baka, le vampire le plus à plaindre du monde. Son sang était délicieux, car à moitié humain, et on lui volait régulièrement du sang, sans aucun scrupule. Alors que tous les vampires savent que mordre quelqu'un qui a déjà été marqué est, à proprement parlé, dégueulasse. On pourra dire, à risque de me faire mal comprendre que tout le village lui est passé dessus...Il a été recueilli par la tribu encore petit, et c'est pour ça qu'il a hérité de ce prénom dévalorisant ["Pauvre Idiot"]
-Shushin Sonshö Suru, il prétendait appartenir à une famille de Vampires prestigieuse, et c'était auto-proclamé chef. Tomoe le soupçonnait d'avoir inventé son histoire, et son nom, pour le moins arrogant.


Dernière édition par Tomoe C. Hiromu le Mer 27 Jan - 18:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoe C. Hiromu

avatar

Féminin Nombre de messages : 247
Age : 153
Localisation : Je ne sais pas exactement...Mais il fait noir.
Loisirs : Loisirs ? Je ne m'amuse JA-MAIS.
Amour ? : Si tu savais...
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Classe: Vampire
Particularités/pouvoirs: Geno-destruction : peut lancer un coup d'une formidable puissance quand son instinct le veut [non maitrise]. WingXBlood : en l'échange d'un tiers de son sang, elle obtient des ailes pour une courte durée [maitrise]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Tomoe C. Hiromu.   Dim 24 Jan - 23:42

Description physique :


Taille : 1 m 73
Poids : 52 kg
Indice de Masse Corporelle [IMC] : 17.4 / = Maigre.

Cheveux : D'un blanc tirant sur le gris, ils tombent inégalement à environ 10 cm au-dessus des fesses. Étant légers, ils sont victimes du vent et des mouvements de Tomoe, ils sont donc souvent emmêlés. Ah, et Tomoe craint les cheveux. Elle devient une véritable chochotte quand on ose tirer sur sa chevelure. Paradoxalement, elle aime bien quand on passe délicatement une main dans ses cheveux.

Visage : Elle dispose d'un visage fin [pour ne pas dire aérodynamique !] et pâle, un grand front, et des joues toujours rosies par un afflut de sang plus élevé que chez les autres. Un nez fin, légèrement relevé, et un menton en retrait par rapport au reste du visage. Elle a les traits tirés, témoins d'une longue expérience de la vie.

Yeux : Ce n'est un secret pour personne, elle n'a jamais essayé de le cacher d'ailleurs, mais Tomoe a les yeux rouges. Nuancé de différentes teintes vives et sombres, mais rouges quand même. Ses yeux sont en amandes, bordés de long cils bruns. Mais ils ont le défaut d'être constamment cernés, ce qui peut passer pour du khôl parfois, peut aussi bien laisser penser qu'elle ne dort jamais. Ce qui est faux, bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tomoe C. Hiromu

avatar

Féminin Nombre de messages : 247
Age : 153
Localisation : Je ne sais pas exactement...Mais il fait noir.
Loisirs : Loisirs ? Je ne m'amuse JA-MAIS.
Amour ? : Si tu savais...
Date d'inscription : 23/12/2009

Feuille de personnage
Classe: Vampire
Particularités/pouvoirs: Geno-destruction : peut lancer un coup d'une formidable puissance quand son instinct le veut [non maitrise]. WingXBlood : en l'échange d'un tiers de son sang, elle obtient des ailes pour une courte durée [maitrise]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Re: Tomoe C. Hiromu.   Dim 31 Jan - 0:46

Histoire :


Premier Mars d'une année bissextile vers la fin du XIXe siècle-

Archive d'un petit journal local :


UNE NOUVELLE ARRIVANTE


"Nous avons reçu la nouvelle hier, aux bureaux de la rédaction : Akemi, jeune femme discrète mais active, a donné naissance à une petite fille, qu'elle a appelé Tomoe. Son mari, Nikolas, lui a attribué le nom de Cléopâtre, pour une raison inconnue. Malheureusement, cet accouchement apportera la mort à la jeune femme, ainsi, nous nous consolons avec sa descendance.
Une photo d'elle dans les bras de son père, nous a été gracieusement envoyé :
On remarquera à quel point l'enfant est adorable, nous promettons de l'aimer comme nous avons aimé sa mère ! Bienvenue à la petite Tomoe Hiromu !"


_______________________________________________________________________________________

"Oui, j'ai souvent relu cet article. Quand j'étais petite, je ressentais une certaine fierté d'être passée dans le journal. Cela m'a pourtant attiré des problèmes...Vous savez : Ah, elle vient de naître et elle a les cheveux blancs, c'est bizarre...On se penchait sur mon berceau pour me dire des horreurs, ou des absurdités, et personne n'avait compris que déjà, tout ce qu'ils disaient avait un sens pour moi...J'étais née en pleine conscience de moi-même et de mon entourage. Je voyais tout, je comprenais tout, j'étais simplement trop petite pour le faire comprendre. La Vigie. Pistis Sofia. C'est le nom qu'on donne à l'ange qui se réincarne en sachant ce qu'il est dès la naissance. Je l'ai appris en allant à la bibliothèque, bien plus tard. Cela m'avait intrigué, et m'avait poussée à croire que mon père disait la vérité à propos de ses ancêtres et des anges. Mais quand je relis cet page, ce n'est pas la chose qui me marque le plus. C'est surtout la petite description de ma mère qui m'intrigue. Elle était gentille apparemment, mais bon, je suppose que je ne dois pas me plaindre de sa disparition, c'est moi qui l'ai tuée. Il faisait noir et chaud, je ne savais pas vraiment où j'étais, puis j'avais senti quelque chose, quelque chose qui m'avait formidablement attirée. Des éclats de voix, dirais-je avec le recul. Un éclat de voix en fait. Celui de ma mère, je crois. J'espère. Car dans ce cas, l'héritage qu'elle m'a donnée et que je n'ai jamais vu, c'est moi. C'est ma vie. Elle m'a appelé au dehors, elle en est morte, mais elle m'a offerte à moi-même...C'est peut-être une pensée égoïste, mais elle me permet de ne pas me trouver trop cruelle. Et entre l'égoïsme et la cruauté, il n'y a qu'un pas. Je ne saurais certainement jamais si je l'ai franchi ou non. Mais je suis sortie de ma mère en lui ouvrant les entrailles. Elle est morte sur le coup de toute façon, ce n'est pas ça qui l'a tué, déchire-toi les entrailles, tu verras, tu ne mourras pas, CE N'EST PAS TA FAUTE. On m'a dit pleins de ce genre de choses. Je ne sais pas si c'est pour me consoler, ou pour profiter de moi plus rapidement. Je m'en foutais un peu....De tout ça. Moi, je me souviens nettement du moment où j'ai ouvert les yeux. Et où j'ai vu mes mains ensanglantées. Est-ce que je peux me regarder en face ? Oui, mais difficilement. Parce que malgré la souffrance que j'ai infligé, je crois que les regrets et le manque que j'ai subi pendant plus de 100 ans valent bien cet évènement. Après, il me semble que j'ai essayé par tous les moyens de regagner le ventre de ma mère, que j'ai essayé de faire comme si de rien n'était, que j'ai essayé, de la faire revivre. Naïvement. Mais on m'a vite retirée du cadavre de ma mère, peu importe l'état, de toute façon, elle allait mourir. Une mort pour une vie. Mais qui de nous deux méritait la vie ? Elle, j'en reste persuadée."

Tomoe est donc née un triste jour : un berceau pour une tombe. Elle s'en rendait très bien compte, mais elle préférait se taire et se soumettre. Elle préférait...passer pour une enfant. Elle l'était, bien entendu, mais pas au sens ou tout le monde l'entendait. Dès qu'elle avait entendu parler, elle avait été capable de comprendre. De reconnaître. Petit à petit, elle avait appris à penser par elle-même. Au bout de quelques jours, elle avait atteint ce qu'on peu appeler "la maturité", même si ce n'est pas tout à fait ça. S'ensuivit des semaines de long ennui, où son père n'envisageait même pas la possibilité qu'elle était capable de bien plus que de végéter dans son berceau. En vérité, elle avait envie de courir, mais elle ne pouvait décemment pas se lever et crier à son père : "Eh, minable, tu vas me sortir de là, j'en ai marre. " Ce n'était pourtant pas l'envie qui lui en manquait. Elle attendit donc.
Longtemps.
Ce jour finit quand même par arriver. Son père la prit dans ses bras en souriant, puis la posa par terre. Elle ne titubait même pas. Elle se retourna vers son paternel, s'inclina légèrement.
"-Bonjour, Père.
-Bonjour Tomoe.
-Tu n'as pas l'air étonné du tout, de me voir parler. Pourquoi ?
-Parce que je le savais, ma fille. Je ne suis pas aussi bête, que tu le penses.
-Si. Tu es bête. Mais tu lis dans les pensées !
-Exact. On marche un peu ?
-Oui. J'ai envie de marcher. Prends ma main, que je t'accompagne au-dehors."
C'est l'histoire d'une rencontre étrange entre un père est sa fille. Aux derniers mots de son enfant, Nikolas n'a put s'empêcher de rire, ce qui lui valut un regard méprisant. Il accepta la petite main qu'on lui tendait et fut surpris par la poigne et la détermination qu'il y décelait. Au-delà de la prétention, Tomoe voulait vite grandir, pour exercer un pouvoir sur les autres, comme son père. Celui-ci lisait les pensées des gens, grand bien lui fasse. Seulement, ce pouvoir lui permettait de manipuler son entourage à sa guise. Et cela intriguait Tomoe, elle se demandait vaguement, pourquoi de simples pensées avaient tant d'importance. Et sa réflexion, l'a naturellement mené à se poser des question sur la nature humaine.

Et puis un jour, on lui a présenté ses trois frères, qui ne vivaient pas dans la même maison temporairement, justement pour laisser à Tomoe le temps de s'habituer au Monde. C'est Titan, qui s'était présenté le premier. Il ne parlait pas, les mots lui manquaient. pas qu'il était particulièrement ému ; juste un peu idiot. Alors il l'a pris dans ses bras, comme une enfant, pour la faire virevolter plusieurs minutes avant de la reposer et de s'en aller précipitamment. Elle le détestait car il l'avait traité comme une enfant, mais elle s'était quand même amusé dans ses bras. Ce jour-là. Puis vint Harmonius. Là, c'était lui qui ne l'aimait pas. Bien sûr, lui aussi avait apporté la mort à sa mère, et du coup son amour s'était reporté sur la mère de Tomoe. La mère que Tomoe avait tué... Alors il n'est resté que quelques instants avant de partir à son tour, laissant la place au dernier: Taisuke. Tai'.
"-Bonjour Tomoe. Je m'appelle Taisuke, mais tu dois déjà savoir tout ça. Eh bien, tu ne viens pas m'embrasser ?
-Je suis trop petite et toi, tu es trop grand. Si tu veux un baiser, il faut que tu me prennes dans tes bras.
-Ah bon ? Tu m'avais semblé assez grande pourtant !"
"Il plaisantait. J'étais minuscule à l'époque. Mais lui il avait compris que je ne voulais plus être petite. Alors il m'a prise dans ses bras pour plaquer ses lèvres sur mes grosses joues potelées. J'étais bel et bien une enfant, mais il m'a parlé comme un adulte. J'ai fini par lui poser la question :
"-Toi, tu es bizarre. Tu as les yeux bleus. Moi j'ai les yeux rouges. Papa a les yeux rouges. Titan et Harmonius, aussi. Pourquoi ?
-Tu l'as dit. C'est parce que je suis bizarre. Tu n'aimes pas mes yeux bleus ?
-Si, c'est assez joli, ça ne me dérange pas. Tu es fâché ?
-Non. J'aime être bizarre.
-Vraiment ?"
Je suis incapable de me souvenir d'autre chose que de ça...Juste qu'il était bizarre. C'est le souvenir de ma première rencontre avec lui, mais il y en a eu d'autres...cette rencontre-là, n'est pas celle que j'ai préféré. Même si... je chéris ce moment. Puisque tôt ou tard, tout se termine, j'ai pensé : c'est un des derniers moments que je passe avec lui."

________________________________________________________________________________________

23 Janvier (4 ans plus tard) vers la fin du XIXe siècle-

CARNET DE BORD DE TAISUKE A. HIROMU

"Aujourd'hui, Tomo-Chan a commencé à apprendre à chasser. Je ne sais pas si je dois m'en réjouir, personnellement, même si j'aime jouer avec elle. Il semblerait qu'elle possède un don et des prédispositions naturelles pour ce sport. Elle court vite, et elle repère les touristes de loin. Je crois qu'elle aime tuer. Ou alors, elle a un appétit monstre ! Oui, ça doit être ça, elle n'affichait pas une mine béate en tuant ces gens. Qu'est-ce que Nikolas était fier ! je n'arrivais pas à y croire, c'est la première fois que je le vois avec un sourire détendu sur le visage. Je crois qu'il aime beaucoup sa fille. Tomo-Chan le sait d'ailleurs, elle en profite au maximum, je dois dire. Elle sait si bien y faire, que ses caprices passent pour des demandes solennelles et urgentes. Elle manipule Nikolas, comme il manipule le reste du monde. Je crois qu'on peut dire que l'élève a dépassé le maître. Elle court déjà plus vite que lui, même si elle est encore toute petite. Mais il reste dans l'aveuglement. Tant mieux, sinon, la vie de la petite sera peut-être en danger. Tout le monde doit se soumettre ici, même moi. Heureusement que je n'ai aucune fierté quand même, sinon, je me serai fait massacré. Demain, j'accompagne Tomo-Chan à la chasse, de nouveau. Sans Nikolas. J'espère que je vais m'amuser. Je pense que je n'aurais pas à contenir ma force, comme avec Nikolas. Ah ! Une vraie bonne compétition, ça fait tellement longtemps. Demain, sûr, on fera la course !"

Le lendemain fut un des seuls moments où Tomoe s'amusa réellement comme une petite fille. Elle jouissait de l'instant présent, sans penser à son avenir, une première pour elle. Et elle avait vu quelque chose qui l'avait particulièrement choqué : son frère Harmonius, en train de boire le sang d'un daim. Elle avait ressenti une onde de frisson des pieds à la tête. Elle avait trouvé le spectacle de son frère penché sur la bête tellement pitoyable. Elle s'était précipité vers lui en pleurant, lui disant que ce n'était pas la peine de faire ça, lui affirmant que ce n'était pas bon. Il avait souri doucement:
"-Je me sens mieux ainsi. J'ai l'impression que je suis un peu plus humain..."
Humain ? Cette remarque l'avait foudroyée. Elle se rendait enfin compte qu'elle tuait des gens pour se nourrir et sombra dans une profonde culpabilité. Son frère Taisuke, réussit à la persuader qu'ils faisaient parti de la chaîne alimentaire et que c'était leur devoir de dépeupler la Terre de son humanité, pour ne pas qu'elle étouffe.
Alors elle a continué à chasser jusqu'à un jour, une dizaine d'années plus tard...

[A TERMINER]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomoe C. Hiromu.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomoe C. Hiromu.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tomoe & Kovu ? Bad boy bad boy, what you gonna do, what you gonna do when we come for you ?
» [Mission de Rang B] Ces foutus mages ont de la suite dans les idées! [PV: Koohi Sennyo et Izami Tomoe]
» Un kitsune et demi [PV Tomoe]
» Une arrivée mouillée. [Pv Manakel et Tomoe]
» Tomoe Miura - Shinobi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Introduction :: Présentations :: Fiches +-
Sauter vers: