.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arrivée de Shaan (PV : Inseri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shaan

avatar

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 140
Localisation : même si tu le savais tu ne me trouverait pas...
Loisirs : tuer, torturer, faire souffrir...
Amour ? : ... j'ai une tête a aimer quelqu'un?
Date d'inscription : 03/02/2010

Feuille de personnage
Classe: vampire
Particularités/pouvoirs: Blood in fire: Lorsqu'elle mord une victime, elle peut si elle le veut envoyer dans le sang de sa victime un peu de sa salive. La victime a alors l'impression que son sang est devenu feu. Elle souffres alors pendant 5 heures environ avant d'expirer. [maitrise] Sang les mains : [ désolé pour le jeux de mots pourri] Ce pouvoir permet à Shaan de contrôler la densité de l'air à distance. Celle-ci peut alors écraser quelque chose à distance rien qu'avec le poids de l'air. En général elle choisit plutôt d'écrabouiller des morceaux organiques... [maitrise]
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Arrivée de Shaan (PV : Inseri)   Dim 6 Juin - 18:48

Bon ben voilà, j'y suis, je suis à Mahora, cette petite île japonaise où vivent des gens étranges et où la magie est aussi banale que les lapins, ce lieu qui m'a été indiqué quelques temps plus tôt durant un rêve, un rêve qui n'en était pas un... Enfin si, mais pas au sens courant... Je m'était endormie dans mon petit appartement, en plein centre de Shanghai, pour me réveiller dans un rêve, au dessus du Japon, tellement loin que l'on le voyait comme l'on verrait une carte... Je respirais normalement, en dépit de la hauteur à laquelle je me trouvais mais ça me semblait tout à fait normal, même le fait de voler ne me paraissait pas plus étrange que ça... Non, le seul élément qui clochait était la voix qui m'accompagnait, une voix masculine, je la sentais près de moi comme je sentirais la présence de quelqu'un... Comme si elle était matérielle... Même lorsqu'elle ne parlait pas, je savais qu'elle se trouvait à mon côté... D'ailleurs, elle ne me dit qu'une chose, en m'indiquant une île juste sous moi :

« Mahora, c'est là-bas que tu dois aller pour le tuer, rends-toi demain matin au port de Shanghai. »

Je savais qui j devais tuer d'ailleurs, je le connaissait à présent, sans l'avoir jamais croisé, sans l'avoir même vu ni entendu. Je savais. Puis je me réveillais, samedi matin, 7h30, à Shanghai. Tout était tellement normal à mon réveil que ça en devenait douteux... Je ne fus donc pas surprise lorsque j'avais avisé un paquet sur la table de la cuisine. Je le détaillait en m'approchant, de taille raisonnable, il aurait pu contenir une valise. Était-ce une bombe ? Prudente, je commençai à découper méthodiquement le papier kraft l'emballant avec une dague que je garde constamment accrochée au bras. Le papier tombant au sol, je découvrit une bonne centaine de liasses de billets qui devait représenter une petite fortune au Japon. En effet, c'étaient des yens. En sortant l'argent, je trouvais un petit carton rectangulaire sur lequel j'eus juste le temps de lire les quelques mots écris dessus avant que celui-ci s'enflamme et tombe en poussière. Cela me rappela instantanément mon rêve,et pour cause, sur le papier avait été écrit :


« le marcheur de rêves »

Je partis donc pour le port, riche et armée avec pour seul bagage un sac à dos.
Je longeai le quai, épiant un signe du « marcheur de rêves » sans rien voir... J'allai faire demi-tour, lorsqu'une mélodie sifflotée me parvint aux oreille. Je commençais donc à suivre cet air que je reconnaissait sans l'avoir jamais entendu pour trouver un voilier de taille moyenne et un homme, assez vieux mais toujours leste et vigoureux. Ses cheveux argentés lui donnaient même une certaine prestance... Muet, il me conduisit sur le pont du bateau qui devait vraisemblablement lui appartenir et commença à sortir du port. Il ne m'adressa la parole qu'une seule fois durant le voyage :

« Bon ben, je t'emmènes à Mahora mais ce n'est pas gratuit, j'ai des frais, 350 000 yens »


J'ouvrais mon sac et lui donnait quelques liasses de billets, je toute façon, je n'avais pas le choix, j'avais la ferme intention d'arriver à destination, de remplir ma mission et, accessoirement, de m'installer sur cette île... De toute façon, je n'avais pas de point d'attache précis... enfin bref, le voyage se déroula très rapidement et dans un silence total où seul le clapotis de l'eau nous répondait. C'est à ce moment là que j'ai commencé à aimer la mer.. Ce silence que l'on n'a nul besoin de combler, ce vent salé, l'eau environnante et toujours ce silence, c'est le bruit que je préfère, après les cris d'agonie bien sur. C'est aussi pour cela que dans un premier temps, Mahora me parut tellement déplaisante... Tout ce bruit ! Après tant de calme ! Tant pis, trop tard, on était arrivés... Cette sérénité resterait un souvenir, un sanctuaire dans le tréfonds de mon âme, un petit moment d'harmonie... Ben oui, petit, je ne sais pas vraiment combien de temps j'ai mis à traverser la mer nte mai repue. Je me relevais donc, allais chercher mon sac sur le container puis allais voir la fille. Elle était allongée sur le sol, probablement assommée... Je repoussais sa main du bout du pied et m'apprêtais à m'éloigner lorsqu'un cri strident retentis dans la brume matinale.de Chine occidentale... Peut-être une semaine, peut-être 3 mois... Je ne sais pas... Le seul fait indiscutable est que j'avais faim ! Très faim ! C'est pour cela que, le bateau à peine accosté, je sautais à terre et me mis en marche, longeant le quai en direction du port de commerce, en quête d'une proie. C'est alors que j'avais avisé un homme, un vampire plutôt, en train de traquer une jeune fille... Il l'entrainait vers la zone de déchargement. Je commençais à les suivre, sautant de containers en containers et en veillant à faire le moins de bruit possible. Ce qui n'était pas facile étant donné que je devais porter un sac à dos et que j'étais lestée de toutes mes armes.
Le vampire passa à l'attaque devant mes yeux scrutateurs, mais je ne le laissait pas terminer, de toute façon, sa technique de combat était minable, je lui sautais donc dessus, laissant mon sac sur le container. Accrochant ma jambe autour de son cou, je le tirait en arrière et le plaquait au sol. Souriant à moitié, je m'asseyait sur sa poitrine, bloquant ses bras sous mes genoux. Laissant ensuite libre cours, à ma fureur, je lui décochais un violent coup de poing sur le visage. L'odeur du sang parvenant à mes narines, je lui écrasais son nez ensanglanté avec la paume de la main et, plantant mes ongles de part et d'autres de son visage, je lui ait tourné violemment la tête, plaquant sa joue au sol, me permettant de planter mes crocs dans le cou de ma victime. J'avalais goulûment la première gorgée de sang avant de me redresser, toujours assise sur le torse de ma victime, et de pousser un éclat de rire, la tête rejetée en arrière. En replongeant vers mon repas, je m'allongeais carrément sur le corps inanimé que je tenais pour une outre de sang chaud, rien de plus. Fermant les yeux, je profitais des émotions m'assaillant : le fluide vital remplissant ma bouche, le même liquide tiède coulant dans ma gorge, l'odeur de celui-ci... Puis soudain, la source se tarit, me laissant toute tremblante mai repue. Je me relevais donc, allais chercher mon sac sur le container puis allais voir la fille. Elle était allongée sur le sol, probablement assommée... Je repoussais sa main du bout du pied et m'apprêtais à m'éloigner lorsqu'un cri strident retentis dans la brume matinale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Arrivée de Shaan (PV : Inseri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zones côtières de l'île :: Port et BIM [ERUDEN]-
Sauter vers: