.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saki Takahashi

avatar

Féminin Nombre de messages : 13
Age : 58
Localisation : Dans ma boutique, dans mon jardin, dans mon onsen...
Loisirs : Fabriquer des potions, acheter des kimonos, tricoter des châles... Oh, et je surveille mes plants de marijuana, mais ne le répétez pas !
Amour ? : Ma petite boutique et mon pavillon... Oh, vous voulez dire un homme ? C'est que je n'ai plus l'âge, mon chou !
Date d'inscription : 19/04/2010

Feuille de personnage
Classe: Hanami
Particularités/pouvoirs: Contrôle des rafflésies/Fabrication de potions
Sang: Demi-elfe

MessageSujet: Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]   Ven 18 Juin - 17:55

[Je meurt de honte tellement c'est court, mais avec les révisions pour le brevet j'ai pas trop la tête à ça... Désolé ><]

Il doit y avoir une seule chose au monde que Saki ne supporte pas : les clients opiniâtres, snobs, exigeants, persuadés que le client est roi et que le vendeur est une pauvre tâche sans intérêt. Or, un individu de ce genre venait tout juste de sortir de « Chez Nazonokusa-sobo » en claquant la porte, un air de dégoût et de mépris sur le visage. Et Saki fulminait.

Tout en arpentant son laboratoire et en enchaînant les injures dans toutes les langues connues dans l’univers, la vieille potionnologiste lisait un énorme grimoire dans lequel elle consignait toutes ces recettes. Son abominable client avait exigé d’elle un onguent fort alambiqué qu’elle devait lui préparer pour le lendemain. Et, bien sûr, il lui manquait une bonne dizaine d’ingrédients. Néanmoins, les cieux décidant d’être cléments, tous ces ingrédients se trouvaient dans la forêt d’Oemiru et Saki, armée d’un panier et d’un chapeau de paille géant, s’arrangea de cette promenade improvisée.

Elle avait particulièrement pris soin de son apparence ce jour-ci et les gens se retournaient dans la rue en affichant ouvertement leur étonnement. La Hanami était vêtue d’un kimono en coton blanc orné d’une reproduction en fils multicolores de « La côte des sept lieues à Kamakura », une des « Trente-six vues du Mont Fuji » d’Hokusai. Aux pieds, elle portait des getas de couleur brun-rouge et ses longs cheveux noirs et brillants noués en une multitude de tresses étaient couverts du chapeau cité plus haut. Ses ongles de mains et de pieds étaient vernis dans toute une déclinaison de marron allant du beige au chocolat.

Après avoir folâtrée dans Mahora de long en large, elle arriva finalement à Oemiru, épuisée et les pieds en feu ; la pauvre n’ayant pas le sens de l’orientation, elle s’était perdue plusieurs fois, mais sans se départir de sa bonne humeur. Convaincue que si elle faisait dix pas de plus ses getas exploseraient, elle arracha une petite mèche de ses cheveux, la jeta par terre et claqua des doigts. Une grosse rafflésie poussa en quelques secondes puis s’arracha du sol pour s’arrêter en lévitation à un mètre environ de hauteur. Saki s’assit dessus et se laissa porter par sa fleur fétiche en fredonnant :


« Somewhere, over the rainbow, way up high,
There's a land that I heard of once in a lullaby.

Somewhere, over the rainbow, skies are blue,
And the dreams that you dare to dream really do come true… »

Elle trouva rapidement les quelques racines, plantes, fleurs et feuilles qui lui manquaient. Elle réussit aussi à piéger quelques bestioles pour leur soutirer des poils, mais il lui manquait deux ingrédients principaux : de la salive de licorne et de centaure. Ça a l’air dégoûtant comme ça mais c’est très puissant en magie. La vieille Hanami posa alors pied-à-terre, laissant sa rafflésie volante se fâner et disparaître, puis avança à pas de loup vers le Lac des Licornes, croisant les doigts pour trouver des (semi) équidés coopératifs qui accepteraient de cracher pour elle.

Elle s’arrêta un instant et s’adossa à un arbre, prenant quelques instants pour admirer la clairière. Bien que déserte de licornes, le Lac ne perdait rien de sa splendeur. L’étendue d’eau calme était comme éclairée de l’intérieur, donnant aux nénuphars une transparence verdâtre. L’effet spectral était à peine atténué par la douce lumière du soleil de midi qui filtrait à travers le couvert des arbres.


« Tant pis pour les licornes… »

C’est alors qu’un bruit de pas ou de sabots attira l’oreille de Saki. Pleine d’espoir, elle se retourna, sans se soucier de l’effet dément et irréel que lui conférait son apparence et les lueurs fantomatiques de l’eau.

« Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slynia

avatar

Féminin Nombre de messages : 12
Age : 407
Localisation : Hum...quelque part...mystère...
Loisirs : Hum...qu'est-ce que ça t'apporterais de savoir ça?
Amour ? : Tu rigoles j'espère...
Date d'inscription : 01/05/2010

Feuille de personnage
Classe: Centaure
Particularités/pouvoirs: ~Capacité de créer des "lianes" de vent pour désarmer son adversaire~-Crée des bourasque de vent dans la direction voulue pour courire plus vite-
Sang: Elfe

MessageSujet: Re: Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]   Lun 21 Juin - 18:30

Slynia, quant à elle, avait passé une journée très simple, comme elle les aimait. Le printemps était là, il faisait beau, elle en profitait pour cueillir des fruits en tous genres, choisissant avec dextérité et soin. Eh oui, même les centaures n'aiment pas se retrouver avec un ver dans leurs fruits. Tous ces fruits étaient pour elle, enfin, presque, elle ne comptait pas en donner tellement au clan, de toute façon, c'était bien son mot principal: indépendance. Elle ne voulait dépendre d'aucun autre centaure, et, vu qu'il y avait beaucoup de fruits, ils se débrouilleraient bien seuls...

Elle s'approcha au pas d'un lac, pour boire un coup et se baigner, pour se laver un peu...il fallait bien! Elle s'approcha donc de ce lac aux mille éclats, déposa sa sacoche de cuire dans laquelle étaient placés les nombreux fruits qu'elle avait ramassé et mis le premier de ses sabots dans l'eau. D'abord, elle ne sentit pas vraiment la température, mais lorsque le cuir de sa peau, un frisson remonta dans sa longue colonne vertébrale, mais ça ne l'empêcha pas de continuer, il fallait vraiment qu'elle se lave. Elle se sentait vraiment sale, avec cette chaleur.

Elle entra entièrement dans l'eau, et très vite, s'habitua au froid, malgré ses lèvres un peu bleutée, elle avait arrêté de grelotter. Elle se lava, nagea un peu, et sortit. Elle se sentait bien, très bien. Ses longs cheveux blonds étaient trempés, elle les enroula pour les essorer. Elle regarda le reste de son corps, impossible de se sécher autrement qu'en courant. Et ça, ça ne la dérangeait pas du tout.

Laissant son sac par terre, sans le regarder, elle pris un court élan avant de courir à une vitesse folle. Elle s'éloigna sans s'en tendre compte, du lac où étaient posés ses fruits. En s'en rendant compte, elle s'arrêta rapidement à l'aide de ses pattes arrières, laissant s'élever un nuage de poussière qui la fit suffoquer et tousser. Elle regarda devant elle, elle n'était pas loin d'un village, elle pouvait voir des enfants jouer et le linge qui séchait au soleil. Le souvenir de la famille qui l'avait hébergée pendant très longtemps, des enfants qu'elle avait vu grandir, ce souvenir revint en elle, mais elle ne se sentit pas triste, non, elle était partie délibérément, et elle savait qu'elle avait fait le bon choix. Elle fit enfin demi-tour pour retrouver le lac.

Elle ne se perdit pas. Eh non, elle avait courut en ligne droite après tout! Elle arriva vite au lac et attrapa sa sacoche pleine de fruits et l'ouvrit pour prendre un fruits. Elle regarda ce qu'elle avait récolté, la plupart n'étaient pas comestibles par les humains. Elle croqua le fruits qu'elle avait en main lorsqu'elle sentit une odeur d'humain. Elle s'arrêta, pour s'assurer qu'il n'y avait pas de dangers. Il y avait peu de chance que l'humain en question l'ai vue, après tout, elle s'était placée exprès entre deux hautes fourrées qui cachait son corps en entier. Elle tenta alors de faire, en croquant à nouveau son fruit, un autre pas, pas qui résonna d'une manière assez impressionnante. Elle se figea, elle n'avait pas peur, même si elle n'avait carrément rien contre les humains, elle n'avait pas envi de se faire avoir par un humain mal intentionné.


« Qui est là ? »

Slynia croqua dans son fruit, et avança, c'était une voix de femme, et surement pas bien méchante, car elle n'avait pas entendu d'armes sortir de son fourreau, donc même si c'était une guerrière, elle n'était pas sur ses gardes. Elle sortit des branches en les écartant de ses bras. Elle dit à l'humaine aux longs cheveux noirs-gris habillée d'un kimono magnifique, d'un ton un peu ironique:

-Slynia pour vous servir!

Elle avait sourit. La femme n'avait pas d'armes. Elle entendit un bruit de l'autre côté du lac et fit un demi-tour, bien calmement, en quelques pas, apparence chevaline oblige, et regarda l'endroit d'où venait le bruit, en croquant à nouveau dans son fruit.

[HRP: voila, j'espère que ça vous vas, au suivant!]
[HRP2: huuu~hu! le magicien d'oz dites donc!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cliodhna Faoiltiarna

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 22
Localisation : Mmh ! Qui sait ?
Loisirs : Dessiner des personnages et les zigouiller 83 / Je pratique de la trompette.
Amour ? : Nobody
Date d'inscription : 13/09/2009

Feuille de personnage
Classe: Jibaku-Rei
Particularités/pouvoirs:
Sang: Humain avec du sang d’elfe

MessageSujet: Re: Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]   Mar 29 Juin - 11:03

C'était une belle journée qui venait de commencer, Cliode marchait aisément en faisait tournoyer sa trompette dans ses mains et faisait de grandes enjambées tout en chantonnant un air de musique qui lui était connu, autrefois. Elle venait de sortir de table et vagabondait un peu partout, l'estomac bien remplie. Elle avait même rencontré un étrange garçon qui faisait à peu près la même taille qu'elle. Si elle se souvenait bien, se dit-elle silencieusement, il avait les cheveux blanc mais aux nuances grisées, il présentait deux marques dont l'une d'elle ressemblait à un papillon. L'autre lui étant inconnue et même elle ne s'en souvenait plus... Cliode avait été gentille avec lui le prenant pour un handicapé à cause de son japonais non maîtrisé pour son âge qu'il avait tant vanté, la surprenant un peu. Malgré lui ce garçon était plus déterminé qu'un lion devant un steak. Ce qui m'intriguait aussi c'est qu'il portait un K-way très flashy c'est à dire : jaune poussin. Bon, au moins il pouvait se faire repéré facilement c'était déjà ça...
Elle se mit à sourire doucement en repensant au garçon qui l'avait fixé d'un air hébété, oh ! Ah et ses yeux vairons étaient sublimes, jamais elle n'en avait vu de pareils.

Il est mignon mais je ne connais pas son nom et je préfère nettement plus ce grand blond... Ah, lui je me rappelle de son nom, comment l'oublier ? Kinsue, n'est-ce pas ? Ahah ! Je sympathise avec tous les gars mignons de la Pension c'est étrange...

Elle se remémora de la scène de rencontre avec l'un des membres de la CEDEM. Kinsue Shishida. Il avait un air occidental qui était très attirant, aussi, ses cheveux blonds qui résonnaient purement à la lumière et retombé à la va-vite sur ses yeux d'un bleu océan et électrique qui la grisé totalement. C'était un très beau mélange, d'après des rumeurs il ne serait pas japonais directement mais anglais à la base. Jamais elle n'aurait douté, c'était extrêmement rare d'être blond au Japon si on descendait de parents PUREMENT japonais et non de mélanges. Elle se souvenait parfaitement de sa voix chaude et suave à en faire frissonner une forêt entière. Et, quelle sensualité et quel style ! Cliode n'était pas amoureuse, mais admirait fortement le jeune homme.

Je crois qu'il a une petite amie de toute manière, autant chercher quelqu'un d'autre. Mais pourquoi me regardait-il d'un air mélancolique ? J'attire la tristesse ?

Cliode ne savait absolument pas qu'elle était morte. Et avant qu'elle put aboutir à la fin de ses pensées, elle se trouvait dans la forêt - très éloignée de la Pension apparemment. Elle continua pourtant son chemin, pour le moins du monde apeurée, du moins jusqu'à ce qu'elle tombe sur quelque chose d'effrayant. Ses pas s'enfonçaient un peu dans la gadoue et un sanglier la remarqua. Enfin, plutôt un ÉNORME sanglier qui la fixait de ses petits yeux rouges vif et craintif. Un animal qui avait peur n'était absolument pas bon, et sa pensée de confirma quand il commença à la charger. Demi-tour, elle détala aussi rapidement qu'elle le put et déboula devant un grand lac, le sanglier lâcha prise pour s'en prendre à un tronc d'arbre. Toujours effrayée, elle ne prit pas le temps de ralentir assez et lâchant sa trompette qui atterrit sur l'herbe fraîche, elle glissa sur le pied gauche et tomba dans l'eau du Lac des licornes.

Contre toute attente, Cliode se mit à rire alors qu'elle entendit des voix s'élever près d'elle. Elle se redressa et s'inclina poliment en tenant sa petite jupe froissée par l'eau, ses cheveux court soient-ils, dégoulinaient d'eau. Elle eut un petit air d'excuse et ramassa sa trompette :

"Bonjour, excusez moi, un énorme sanglier me poursuivait et je n'avais pas vu le lac... Puis, je suis tombée..."

Elle fit un joli sourire confus avant de plisser sa robe et de sortir ses petits pieds de l'eau claire.

{ Le post trop court et moche... NE ME TUEZ PAS TT }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dc-01.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bave de centaure et jus de chaussette...[PV Sylnia & Cliode]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abelio, centaure
» Un animal qui bave
» Bave de Troll
» Babel Chevalier d'Argent du Centaure [ok]
» Acromentules, loup-garou et centaure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Oemiru - La forêt :: Lac - Refuge des Licornes-
Sauter vers: